Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Giorgio Morandi

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Giorgio Morandi et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Giorgio Morandi

© Giorgio Morandi, Still Life (Still Life of Violet Objects), 1937, Florence, Fondazione di Studi di Storia dell’Arte Roberto Longhi

Giorgio Morandi Natura morta 1919 Eni S.p.a

Oil on canvas 60 x 58 cm

Giorgio Morandi Bagnanti 1915 Roma, Galleria d’Arte Moderna di Roma Capitale

Oil on canvas 62 x 72 cm

  • billet

    billets

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Achetez vos billets coupe-file pour l'exposition Giorgio Morandi dès maintenant ! Le paiement des tickets est sécurisé.


    logo-Fnac Entr 11.5 € Achetez vos billets >

    Les natures mortes de Giorgio Morandi (1890 - 1964), réduites à l'essentiel, font partie des icônes de l'art moderne. À l'origine, l'artiste travaillait dans l'esprit de la tradition italienne. Ses recherches ininterrompues et ses expérimentations approfondies, notamment avec le futurisme, l'ont conduit à ses tableaux et dessins énigmatiques typiques. Grâce à une rigoureuse sélection d'œuvres et provenant d’institutions européennes mais aussi de collections privées, Maria Cristina Bandera, spécialiste de Morandi par excellence, entraîne le visiteur dans son univers. Aujourd'hui encore, Morandi continue de fasciner les artistes, les écrivains et les réalisateurs, dont Michelangelo Antonioni, qui arrive à un même niveau d'apaisement dans ses films. Cet été, Morandi et Antonioni forment un tandem de choc.

    Dates 07/06/2013 - 22/09/2013
    Domaine peinture
    Site officiel BOZAR (Palais des Beaux-Arts)
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 30/06/2013

      Les deux premières salles, consacrées à quelques études de figures humaines et aux paysages, sont les plus réussies. (...) Viennent ensuite les natures mortes, qui occupent sept des dix salles de l'exposition. (...) On ne peut qu'être séduit par l'équilibre des compositions, leur clarté lumineuse et par les délicates nuances des tons. Mais l'enchaînement, salle après salle sur des murs uniformément blanc de ses petits tableaux mutiques et ascétiques finit par lasser. (...) La poésie douce-amère de Morandi se prêterait-elle mal à l'art de la rétrospective?
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (2)

    • cfonder
    • bauwin

    Ils l'ont vue (1)

    • elise.planplan
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.