Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Les paysages affectifs du capitalisme contemporain

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Les paysages affectifs du capitalisme contemporain et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Les paysages affectifs du capitalisme contemporain

Les paysages affectifs du capitalisme contemporain

Conférence de Frédéric Lordon

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Dans le cadre de ses conférences/entretiens, la galerie VivoEquidem reçoit le vendredi 22 février Frédéric Lordon, économiste. Il s’entretiendra avec Fabien Danesi, historien de l’art et spécialiste de Guy Debord. L'art et la société capitaliste seront au programme de cette soirée. Directeur de recherche au CNRS, Frédéric Lordon propose une nouvelle économie politique à partir de la relecture de Spinoza. Et la densité de sa réflexion est loin de délaisser la question des passions. Au contraire, les affects sont omniprésents dans sa démarche anthropologique, de même que le désir. Toutes choses auxquelles l'art est immédiatement rattaché. De la sorte, son intervention dans une galerie d’art n’est pas si paradoxale qu'il y paraît. D'autant que Frédéric Lordon s'entretiendra avec Fabien Danesi, historien de l'art dont le travail sur l'Internationale situationniste et Guy Debord l'a amené à s’intéresser à la part idéologique de la création plastique. Il sera donc question ce soir-là de subjectivité, de joie, d'intérêt, mais aussi d'aliénation et de domination, de valeur et de puissance. Cette conversation cherchera à cerner la place de l'art au sein de notre société capitaliste dont on peut penser que la crise financière redonne une actualité aux tentatives critiques. Economiste, Frédéric Lordon est directeur de recherche au CNRS et chercheur au Centre de sociologie européenne (CSE). Il est membre du collectif «Les Économistes atterrés».Élève de l'École nationale des Ponts et Chaussées et de l'Institut supérieur des affaires, ses travaux comportent notamment un programme de recherche spinoziste en sciences sociales et en sociologie économique. Il vise à rapprocher étroitement la science économique de la sociologie. Épistémologiquement, son positionnement dans le champ des sciences économiques est clairement hétérodoxe. Il partage les thèses de l'école régulationniste et particulièrement celles qui considèrent le caractère ontologique des luttes au sein des faits sociaux. Il fait sienne la formule de Michel Foucault lorsqu'il considère que la politique est la guerre continuée par d'autres moyens, paraphrase retournée de la formule de Clausewitz : la guerre est la continuation de la politique par d'autres moyens. Date : vendredi 22 février 2013 à 20h, entrée libre. Lieu : galerie VivoEquidem 113, rue du Cherche-Midi 75006 Paris. M° Duroc. Réservation conseillée : conference@vivoequidem.net

    Dates 22/02/2013 - 22/02/2013
    Domaine art contemporain
    Site officiel VivoEquidem Galerie
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique