Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Corps à Corps

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Corps à Corps et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Corps à Corps

2 X

Broderie sur tissu, 24,3 x 18,5 cm, 2011

3 Merci

Broderie sur tissu, 22 x 17,3 cm, 2011

Eux

Broderie sur tissu, 23 x 18,5 cm, 2011

FRI XIII

Broderie sur tissu, 25 x 17,5 cm, 2011

Home

Broderie sur tissu, 22 x 17,7 cm, 2011

Love

Broderie sur tissu, 22 x 16,5 cm, 2011

Sex !

Broderie sur tissu, 22,5 x 17,5 cm, 2011

Venus

Broderie sur tissu, 21,5 x 16,5 cm, 2011

Exposition "Corps à Corps", vue d'extérieur

2011

Exposition "Corps à Corps", vue d'extérieur

2011

Vue de l'exposition, galerie VivoEquidem

2011

Vue de l'exposition, galerie VivoEquidem

2011

Vue de l'exposition, galerie VivoEquidem

2011

Ex-Voto

Encre sur papier, 20 x 32,5 cm, 2009

Ex-Voto

Encre sur papier, 20 x 32,5 cm, 2009

Ex-Voto

Encre sur papier, 20 x 32,5 cm, 2009

Ex-Voto

Encre sur papier, 20 x 32,5 cm, 2009

Ex-Voto

Encre sur papier, 20 x 32,5 cm, 2009

Ex-Voto

Encre sur papier, 20 x 32,5 cm, 2009

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Premier facteur d’individualisation, le corps est la borne frontière marquant la différence d’un individu à l’autre. Sa condition organique porte également toute l’ambivalence de la condition humaine : dignité/bestialité ; noblesse/honte ; pouvoir/fragilité. Sans visage, sans membres supérieurs ni pieds, les corps asexués de Catherine Raynal ne sont plus que des formes ancestrales sur lesquelles les normes sociales n’ont aucune prise. En abolissant ainsi le moderne «usage de soi», l’artiste affirme que le corps reste le siège d’une expérience collective, quels que soient l’époque et le lieu. Les ex-voto agissent également dans ce sens. La formule·ex-voto suscepto, littéralement·suivant le vœu fait, résonne de la même façon et sans considération temporelle ou spatiale pour justifier la reconnaissance aux dieux, la recherche d’ADN dans le cadre de la justice, l’amputation d’une phalange des yakuza ou l’empreinte des mains sur les parois de Lascaux.

    Dates 26/04/2011 - 18/06/2011
    Domaine art contemporain
    Période XXIe siècle
    Artiste Catherine Raynal
    Site officiel VivoEquidem Galerie
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique