Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Jan Fabre

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Jan Fabre et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Jan Fabre

Gisant (Elizabeth Crosby), 2012, marbre de Carrare, 270 x 185 x 128 cm

Gisant (Hommage à E. C. Crosby- Tribute to E.C. Crosby), 2012 détail du lit mortuaire d’Elizabeth Crosby/detail of death bed

Gisant (Hommage à E. C. Crosby- Tribute to E.C. Crosby), 2012 Détail/detail

Gisant (Le ballet aquatique du cerveau (finale) - Water-ballet of the brain (finale)), 2012 dimensions : H32 x L23 x W27 cm, base size : H6 x L27 x W27 cm marbre blanc de Carrare/white Carrara marble

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    Jan Fabre - Gisants - 2/04/2013

    /

    Deux ans après le succès de Piètas à la Biennale de Venise, Jan Fabre transforme la Galerie Templon en chambre funéraire. Les espaces de la galerie accueillent un couple de gisants en marbre de Carrare accompagné de sculptures de cerveaux habités d’insectes et de plantes. Après s’être emparé du thème de la pièta, Jan Fabre se confronte à la tradition séculaire de la mise en scène de la mort.
    L’artiste rend hommage à deux personnalités dont les découvertes ont éclairé le siècle passé : Elizabeth Caroline Crosby (1918-1983), neuro-anatomiste américaine et Konrad Lorenz (1903-1989), biologiste et zoologiste autrichien. Fervent défenseur du dialogue entre les champs de la connaissance, Jan Fabre a déjà travaillé sur les neurosciences, notamment avec le film Is the brain the most sexy part of the body ?
    Si les sculptures funéraires invitent à la méditation sur la vanité de l’existence, la mise en scène de Jan Fabre questionne les liens de l’homme avec la nature et sa propre nature. Le cerveau, siège de l’intelligence et de la créativité, apparaît comme un protecteur, un guide possible dans l’au-delà. Les insectes - papillons, abeilles, araignées, scarabées - adoptent la fonction traditionnellement dévolues aux chiens ou aux lions des sépultures royales, posés aux pieds des gisants : celle de la résurrection.

    Dates 28/02/2013 - 20/04/2013
    Domaine art contemporain
    Période XXIe siècle
    Site officiel Galerie Daniel Templon - Paris
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 01/04/2013

      Expo intéressante sans doute (notamment pour la mise en scène, en effet), mais une oeuvre ratée dans son ensemble, en tout cas pour moi... (Je me permets de renvoyer à mon blog http://murielecamac.blogspot.fr/2013/03/une-critique-de-lexposition-gisants-de.html).

    • ';
    • 08/03/2013

      belle mise en scène, dommage que finalement les deux sculptures soient dans des galeries différentes.

    • ';

    Ils ont envie de la voir (30)

    • sacha.rey2540
    • varna
    • laurefarantos
    • N. T.
    • justinegautier92
    • amdenn
    • STEPHANIE
    • chachapecq
    • isabelle.k
    • morgane.baer
    • felip19
    • mzellesabrina
    • PPP
    • Sofka
    • oriane_b_parker
    • eric.faussabry
    • petermannstephane
    • m.marion2
    • jeanne.mas
    • judeline
    • cami_sab
    • Dcostelli
    • aline.esquembre
    • laira_pra
    • claudefoucher
    • Mop'
    • zgizemk
    • eurydice.pl1
    • ludi.lb

    Ils l'ont vue (9)

    • rejane
    • amelie.thorel
    • cecile.poulot
    • florent.martin.9849
    • xrolox
    • personne1
    • substencia
    • muriele.camac
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.