Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Edvard Munch

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Edvard Munch et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Edvard Munch

Autoportrait 53 quai Am Strom, Warnemnde

1907, épreuve gélatino-argentique, 9 x 9,4 cm, Munch Museum.

Edvard Munch, Femme en pleurs

1907, huile sur toile, 121 x 119 cm, Munch Museum.

Edvard Munch, A la douce jeune fille

1907, huile sur toile, 85 x 130,5 cm, Munch Museum.

Edvard Munch, Puberté

1894-95, huile sur toile, 151,5 x 110 cm, Nasjonalmuseet for kunst, arkitektur og design, Oslo.

Edvard Munch

L’oeil moderne : 1900 – 1944

  • billet

    billets

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    Edvard Munch, L’Oeil moderne 1900-1944 - 6/09/2011

    Arte – Exposition : Munch sans Le Cri - 22/09/2011

    Arte – Munch à Beaubourg - 31/10/2011

    La répétition dans l’oeuvre d’Edvard Munch - 7/11/2011

    France 2 – L’oeil moderne de Munch au Centre Pompidou - 16/11/2011

    /
    précedent

    Achetez vos billets coupe-file pour l'exposition Edvard Munch dès maintenant ! Le paiement des tickets est sécurisé.


    logo-Digitick Visite simple 0 € Achetez vos billets >

    Edvard Munch était pleinement «moderne», c’est la thèse que défend l’exposition que lui consacre le Centre Pompidou, à travers près de cent quarante œuvres, dont une soixantaine de peintures, cinquante photographies en tirages d’époque, une trentaine d’œuvres sur papier, des films et l’une des rares sculptures de l’artiste. À travers cet ensemble, l’exposition Edvard Munch, l’œil moderne éclaire l’œuvre du célèbre peintre norvégien (1863-1944) sous un jour nouveau en montrant comment la curiosité de l’artiste pour toutes les formes de représentation de son époque a nourri et transformé son inspiration et son travail. Son expérience de la photographie, du cinéma, ses lectures de la presse illustrée ou encore ses travaux pour le théâtre ont en effet profondément inspiré une œuvre dont l’exposition dévoile la fulgurante modernité. Elle montre, à rebours de la mythologie qui fait de Munch un artiste du 19ème siècle, reclus et tourmenté, qu’il était ouvert aux débats esthétiques de son temps, en dialogue constant avec les formes de représentation les plus contemporaines : la photographie, le cinéma et le théâtre. À travers les neuf thèmes d’un parcours en douze salles, l’exposition présente un ensemble de peintures majeures et d’œuvres sur papier comme il a rarement été possible de les voir, ainsi associées à ses expérimentations photographiques et filmiques. Elle s’interroge sur l’habitude qu’avait Munch de reprendre de mêmes motifs. On y découvre aussi combien son expérience du cinéma, ses lectures de la presse illustrée ou encore ses travaux pour un théâtre intimiste ont induit un nouveau rapport de spatialité entre le motif pictural, rapproché, et le spectateur. L’impact de ces images modernes, renforcé par la pratique photo-cinématographique de Munch, est aussi perceptible dans les effets de transparence, une forme de dynamisme et un mode de narration tout à fait spécifiques à ces nouveaux médiums.

    Dates 21/09/2011 - 23/01/2012
    Domaine peinture
    Période XXe siècle
    Artiste Edvard Munch
    Site officiel Centre Pompidou
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 25/01/2012

      Superbe expositions ! J’ai beaucoup apprécié la diffusion de ces courts métrages : connaître des scènes de vie de l’époque ? Grâce à Munch, on a pu découvrir un univers plein de charme !

    • ';
    • 25/01/2012

      Belle exposition plutôt réussie dont je retiendrai surtout le magnifique « Autoportrait dans la clinique du Dr Jacobson » de 1909.

    • ';
    • 21/01/2012

      Expo sublime au même titre que l’artiste, on en sort secoués. La 1ère salle de photos est interressante pour le coté experimental qu’on retrouve dans les peintures de Munch mais la 2ème salle, elle, n’apporte rien.

    • ';
    • 20/01/2012

      Comme cette exposition présente d’autres oeuvres que celles précédemment montrées à la Pinacothèque, cela nous permet de découvrir plus encore ce peintre, et admirer la force des couleurs, l’émotion… J’ai particulièrement aimé la nuit étoilée et l’autoportrait devant la fenêtre au paysage enneigé. La scénographie était en effet réussie, les photos, elles, n’apportent pas énormément.

    • ';
    • 16/01/2012

      Le parti pris des commissaires est affirmé dès l’entrée de l’exposition : il s’agit de casser les idées reçues sur Munch et montrer en quoi il est pleinement un artiste du XXe siècle. Pour cela, les commissaires proposent d’explorer une dizaine de thématiques qui traversent l’œuvre de Munch et qui sont commune à de nombreux artistes de la première moitié du XXème (la série, le dialogue peinture cinéma photo, les avancées scientifiques, l’autobiographie, l’actualité…). Le propos est servi par une sélection d’œuvres très pertinente et par des textes extrêmement clairs. Le nombre d’œuvres exposées est assez restreint (140) et seule une par salle est commentée de façon approfondie : l’exposition est donc très digeste. La scénographie est également très bien conçue, très rythmée et réussie. Le jeu de dialogue entre les deux premières salles est intéressant. Les photographies sont autorisées dans l’exposition, fait assez exceptionnel qui mérite d’être souligné. Très bon dossier pédagogique sur le site du Centre Pompidou.

    • ';
    • 15/01/2012

      Belle exposition avec des tableaux qu’ont ne reverra pas de si tôt en france, il n’ y a rien a dire sur la scènographie et l’accrochage. Par contre il est fort domage que les tableaux qui etait present a la pinacotheque n’est pas fait eux aussi le deplancement.

    • ';
    • 10/01/2012

      Qualité irreguliere des oeuvres exposees, mais une bonne exposition.

    • ';
    • 08/01/2012

      Scénographie sans aucun défaut, mais le peintre ne me touche pas beaucoup : comme il est précisé, Munch est réputé être un peintre de l’intériorité, et cette dernière me laisse de glace … quant à sa facture : assez banale aux yeux d’un spectateur de 2012…

    • ';
    • 04/01/2012

      Une belle découverte même si ce n’est pas mon artiste préféré. Par contre la manière de présenter son oeuvre est remarquable.

    • ';
    • 03/01/2012

      J’attendais cela depuis des lustres : enfin une expo qui ne parle pas uniquement du cheminement de l’artiste mais de toute l’influence du contexte. Enfin on nous parle de la révolution culturelle qui se produit au début du XXe et de tout ce que ça a pu remuer chez les artistes peintres ! Hormis cela le choix des oeuvres (pas forcément les plus connues), l’accrochage, la mise en place du lieu d’exposition en général (avec entre autres des ouvertures sur galeries magnifiques) étaient extrèmement bien choisis. Merci au Centre Georges Pompidou.

    • ';
    • 22/12/2011

      Une très belle découverte !

    • ';
    • 21/12/2011

      Exposition magnifique, intelligente et émouvante ! bravo !

    • ';
    • 14/12/2011

      Accrochage passionnant, superbement triste

    • ';
    • 14/12/2011

      Une magnifique exposition haute en couleurs, on voit nettement l’évolution de Munch à travers ses tableaux et ses photos, qui soit dit en passant sont à la fois simples et recherchées (ses autoportaits « invisibles ») En tous cas cette exposition m’a vraiment plu pour découvrir Munch autrement qu’à travers « Le Cri. »

    • ';
    • 08/12/2011

      Une belle leçon d’histoire de l’art.

    • ';
    • 08/12/2011

      Un peu déçue par cette exposition. Les photos n’apportent pas grand chose on reste un peu sur sa faim. Les oeuvres exposées n’en restent pas moins très belles et très émouvantes.

    • ';
    • 08/12/2011

      très décevant

    • ';
    • 06/12/2011

      Intéressante expo pour connaitre un peintre trop longtemps attaché à une seule oeuvre, le cri mais la thématique des salles ne m’a pas convaincu malgré la qualité des oeuvres exposées.

    • ';
    • 02/12/2011

      Très intéressant pour découvrir ce peintre très particulier je connais mieux l’homme derrière une légende souvent fausse

    • ';
    • 28/11/2011

      On n’en finit pas de réévaluer l’importance de ce peintre majeur et cette exposition y contribue efficacement. A part le De Chirico première forme il n’y a peut-être pas d’utilisation de l’espace plus envoûtante dans la peinture. L’univers mental va bien au-delà du thème rebattu de l’angoisse.

    • ';
    • 27/11/2011

      Bien que peu réceptive à l’expressionnisme et « au cri », j’ai été surprise par la touche, les aplats et la vivacité des couleurs de chacune des toiles. Les photographies n’ajoutent rien à l’exposition.

    • ';
    • 27/11/2011

      Malgré la qualité des oeuvres présentées (formidable première salle !), j’ai été plutôt déçue par l’accrochage. Le développement de la thématique de la modernité est très bien exploité mais on manque globalement d’information sur Munch et son contexte. Privilégiez les visites en nocturne, ce samedi il y avait vraiment trop de monde !

    • ';
    • 25/11/2011

      Exposition et Artiste exceptionnels. De beauté, de profondeur, de couleurs, de tourments, de force transcendante. J’ai vécu une expérience unique à la rencontre de l’âme du peintre et de son oeuvre. Puissante, magnifique et rare exposition.

    • ';
    • 24/11/2011

      Belle exposition: œuvres intéressantes, scénographie sobre et claire, mise en perspective avec la photo et le cinéma réussie. Par contre elle replace peu Munch dans le contexte artistique du début du XXe siècle.

    • ';
    • 21/11/2011

      J’ai beaucoup aimé l’approche par thèmes (le mouvement, les figures récurrentes, la photo etc.)

    • ';
    • 21/11/2011

      Une bonne surprise ! Cette exposition est très bien réalisée, très claire avec son parcours thématique particulièrement parlant et une scénographie sobre mais efficace. A voir.

    • ';
    • 17/11/2011

      Exposition très démagogue, j’ai été agréablement surprise par la qualité de l’approche et le recul et l’analyse pris des oeuvres de Munch au regard de la photo et des premiers films.

    • ';
    • 13/11/2011

      Une très belle surprise !

    • ';
    • 10/11/2011

      Une exposition à ne pas manquer, avec des oeuvres à couper le souffle.

    • ';
    • 08/11/2011

      Belle expo

    • ';
    • 07/11/2011

      Une expo bien faite qui évite le parcours chronologique pour un parcours plus thématique. Ensuite, on est plus ou moins sensible au travail de l’artiste; personnellement seulement quelques oeuvres m’ont touchée.

    • ';
    • 07/11/2011

      Belle expo qui permet de connaître de Munch autre chose que le Cri

    • ';
    • 03/11/2011

      Une atmosphère singulière. Magnifique palette et mélange de couleur mais le trait si beau des premières années devient gauche dans sa période moderne et me séduit moins. Une expo bien plus intéressante qu’a la Pinacothèque qui donnait à voir des tableaux de collectionneurs. Ici on a droit aux vrais tableaux de musée.

    • ';
    • 03/11/2011

      L’exposition débute par l’ »Enfant malade ». Œuvre déjà très moderne où on ressent profondément cette ambiance d’une chambre maladive, aux couleurs et traits pesants. J’ai beaucoup aimé ce travail sur les séries, bien mis en valeur par l’exposition. Tout au long de sa vie, Munch a travaillé sur les baisers, le vampire… C’est une véritable mise en perspective de sa propre œuvre qui retravaille sans cesse. Les parties photographie sont moins intéressantes car pas assez liées au reste de l’exposition à mon goût mis à part les auto-portraits de 1930, là encore, au sommet de la modernité. A noter aussi, « Les Travailleurs sur le chemin du retour ». Travail sur la perspective fascinant. On est plongé dans ce tourbillon. Ne pas rater non plus, la « Nuit Etoilee », magnifique et la obsession autour de la femme en pleurs sur lequel est opéré un véritable travail cinématographique : mise en plan, cadrage, lumière… Pour conclure, une exposition très intéressante qui se complète bien avec celle de la Pinacothèque de l’année passée. A ne pas rater.

    • ';
    • 31/10/2011

      Une exposition claire et accessible, sans artifices. Les premières salles nous plongent immédiatement dans l’univers inquiétant du peintre. Puis nous sommes portés légèrement jusqu’au bout de l’exposition… Magnifique : « Allée dans un tourbillon de neige »

    • ';
    • 30/10/2011

      L’atmosphère de ses tableaux est pesante mais d’une grande force pour certains!! mais assez déprimant si on visite un mauvais jour!!

    • ';
    • 28/10/2011

      Une belle exposition avec beaucoup d’oeuvres inédites ; malgré la fil d’attente c’est une expo à voir ! Cependant, certaines salles sont plus décevantes que d’autres, notamment les photographies en petit format, peut-être trop présentes comparées aux tableaux. Des toiles exceptionnelles tout de même comme Le Vampire, Le Baiser ou Une Nuit Etoilée !

    • ';
    • 27/10/2011

      A ne pas manquer !

    • ';
    • 15/10/2011

      Munch c’est l’homme moderne, capable de s’inspirer de l’iconographie sans se faire détruire par l’image, de copier sans plagier. follow me on twitter: @Pk_Ld

    • ';
    • 13/10/2011

      Intéressante collection de photographies et dessins dont je ne soupçonnais pas l’existence !

    • ';
    • 13/10/2011

      Pour l’oeil non averti, Edward Munch n’aura peint que la maladie, la mort et le malaise. Un malaise qui se traduit dans les espaces oppressants de ces toiles et l’emploi de lignes de force qui vous projettent -malgré vous- au coeur du tableau. Mais Munch fut aussi le peintre d’un siècle troublé par deux grandes guerres. Résolumment moderne donc, c’est ce que l’exposition du Centre Pompidou cherche à nous (dé)montrer à travers un parcours thématique mêlant peintures, de photographies de l’artiste et d’habiles parallèles avec le cinéma. Un exposition bien documentée avec des salles claires et lumineuses qui permettent d’apprécier la puissance des peintures de Munch. Par contre, munissez vous de lunettes pour lire certains cartels !

    • ';
    • 12/10/2011

      Exposition réussie et intéressante. Très agréable de pouvoir rentrer dans le travail d’Edvard Munch de cette façon

    • ';
    • 10/10/2011

      Belle expo malgré une mise en scène étriquée (en petites salles) et des manques (aucune Madone ni rien sur la série de l’avenue Karl Johan ), bref un parti pris d’une sélection axée plus sur les ouvriers dans la neige et quelques autoportraits mais avec 2 « Enfant malade » (sur les 4 versions existants) et plusieurs « Baiser » et « Vampire » et surtout des œuvres intimistes ( relatant son accident et l’opération de la main qui suivit et son problème avec l’alcool) mais aussi le plus important : l’éclat des couleurs, la lumière solaire ou lunaire qui renforce la gestuelle nerveuse de l’artiste et le film que Munch réalisa et qui permet de comprendre son intérêt pour le mouvement.A surtout ne pas rater

    • ';
    • 10/10/2011

      Très belle expo, des oeuvres inconnues pour la plupart du grand public et néanmoins très puissantes..

    • ';
    • 07/10/2011

      Le postulat de départ, inscrit noir sur blanc dans le premier texte de salle, est de nous prouver que Munch n’est pas qu’un artiste du 19e siècle mais aussi et même surtout du 20e. Cette idée n’a strictement aucun sens et aucune valeur scientifique et historique. Munch est un artiste de son temps, de son époque, point final. S’il innove ou s’il reste dans une certaine tradition, c’est ça l’important. L’exposition nous montre son rapport au monde via notamment ce qui est appelé la « modernité » (la science, le cinéma, la photographie et l’usage que la peintre a fait de toutes ces nouvelles données). Il fut loin d’être le seul dans ce cas. Il fut loin d’être le seul à être obsédé par sa propre image (de nombreux autoportraits sont exposés). On aimerait savoir ce qui le distingue des autres, ce qui le rend original et singulier. L’exposition ne parvient pas vraiment à nous le dire. A nous sans doute de le découvrir. La trame scénographique est en revanche bien faite et les oeuvres demeurent des chocs esthétiques. Munch est aussi un artiste de la fiction. De sa propre fiction.

    • ';
    • 06/10/2011

      Pour moi une révélation! D’après les reproductions des livres je ne pensais pas aimer Much, je l’ai radicalement découvert et sous un angle très intéressant. Bien qu’elle soit critiquée, j’ai beaucoup apprécié le thème et la scénographie.

    • ';
    • 06/10/2011

      Terrible !

    • ';
    • 04/10/2011

      Quel grand artiste , un peu déçu par la thématique retenue Si vous pouvez ,aller visiter La galerie Thielska à Stockholm

    • ';
    • 03/10/2011

      Une exposition intéressante puisqu’elle met en perspective la vie du peintre et son oeuvre artistique. L’exposition rassemble des oeuvres variées : peintures, photographies, et vidéos. Edward Munch semblait obséder par sa propre image, et par la meilleure façon de la retranscrire. Exposition à voir :)

    • ';
    • 30/09/2011

      Belle exposition pour qui veut en savoir plus sur Munch car elle montre un autre visage du peintre. Il faut alors oublier le Cri pour découvrir des oeuvres inédites… La scénographie – très simple – est vraiment réussie ! Lire la critique : http://parcours-art.blogspot.com/2011/09/edvard-munch-loeil-moderne-beaubourg-ou.html

    • ';
    • 24/09/2011

      Quelle lumière! – qui a dit que la peinture de Munch était sombre et torturée?… La scénographie épurée et sobre est PAR-FAITE! bravo bravo bravo

    • ';
    • 22/09/2011

      Le moins que l’on puisse dire c’est que l’expo est intéressante. Idéale pour découvrir Munch. Ceci dit, évitez d’y aller si vous n’avez pas le moral. Mister Munch ne devait pas être un joyeux drille ! Blague mise à part, une expo à voir. Seule petite déception, LE CRI n’est pas présenté et j’aurais bien aimé le voir. Bonne visite !!!

    • ';
    • 21/09/2011

      Le centre Pompidou encore une fois ne déçoit pas avec cette grande rétrospective consacrée à Edvard Munch. Les deux dernières salles présentant les « troubles de la vision » et ses « autoportraits » closent à merveille le parcours. Evitez de faire l’expo Cyprien Gaillard juste après vous risqueriez d’être déçu.

    • ';
    • 02/11/2011

      Les neuf thèmes de cette rétrospective permettent de découvrir les oeuvres d’un peintre peu présent sur les cimaises hexagonales. La majorité des toiles et photographies sont issues des collections du Musée Munch d’Oslo (…). Le choix d’un parcours thématique oblige parfois l’exposition à se répéter – le lien avec le cinéma ou la photographie est repris à plusieurs reprises. Mais elle montre un tout autre artiste que celui exposé en 1991 au musée d’Orsay.
      Voir le site >>

    • 07/10/2011

      Tenue grâce à un parcours thématique d’une grande clarté, la démonstration est recevable. Cela malgré sa hardiesse, puisqu’il s’agit aussi de redorer les galons d’un Munch période tardive, dont la peinture est résolument âpre et difficile à appréhender. (…) Sans résoudre totalement l’énigme d’une oeuvre difficile, faite de hauts et de bas, cette exposition démontre ainsi que Munch, à défaut d’être avant-gardiste, a su rester un artiste en mouvement (…).
      Voir le site >>

    • 26/09/2011

      L’importance du corpus réuni, sa qualité, la présence de nombres d’œuvres peu vues jusqu’ici font indubitablement de cette présentation un événement que tout amateur de peinture ne saurait manquer. (…) Il n’est cependant pas interdit de se demander si le propos qui en fournit l’occasion n’est pas, par moment, un peu simplificateur ou plutôt s’il ne peut prêter à confusion. (…) Malgré les précautions, bienvenues, dont le catalogue se fait l’écho, il n’est donc pas tout à fait certain que le visiteur comprenne une rhétorique aussi subtile et on peut craindre qu’il identifie désormais la production antérieure de Munch à un prélude à sa modernité, ce qui serait absurde.
      Voir la critique complète >>

    • 23/09/2011

      Aux visions intérieures du peintre, à tout ce qui le rattachait aux aventures du symbolisme, du climat et de l’inconscient, les deux commissaires ont préféré son regard extérieur, porté sur le monde qui l’entoura jusqu’à sa mort, sous l’influence des arts du siècle naissant (photographie, théâtre de mise en scène, cinéma).(…) «L’œil moderne» veut d’abord démontrer que Munch est aussi un peintre réaliste, un type qui regarde vivre les hommes autour de lui. (…)
      Voir la critique complète >>

    • 21/09/2011

      Par sa réalisation et la qualité des œuvres montrées, l’exposition organisée au Centre Pompidou est tout simplement une des plus fortes de l’année. Dans son objet (…) ce pourrait n’être qu’un prétexte ; pourtant, les œuvres et la manière de les montrer témoignent de qualités qui dépassent largement cette curieuse entrée en matière.
      Voir la critique complète >>

    • 21/09/2011

      Des tableaux majeurs côtoient des toiles parfois moins réussies. Et c’est sans doute le reproche que l’on peut faire à cette exposition : il manque quelques beaux tableaux, de ceux dont on aime tant se délecter benoîtement. Une critique vite oubliée devant l’audace et la réussite de cette exposition intelligente et pédagogique, qui atteint pleinement son ambition.
      Voir la critique complète >>

    • 20/09/2011

      C’est une exposition stimulante car elle développe une thèse, fait réfléchir, oblige à regarder différemment (…). Mais il me semble qu’une telle approche à thèmes et à thèse ne pourra séduire que des visiteurs déjà très familiers de l’œuvre de Munch et de sa vie, alors que, justement, cette exposition dit peu de choses, et de manière plus allusive qu’explicite, sur son rapport à la famille, à la mort, aux femmes, à la dépression.
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (789)

    • nicolasdeleudeville
    • gyzmo
    • clem
    • phonad
    • clairevespertine
    • geoffroy.guigou
    • zeno34
    • juclecia
    • laurade
    • johanna
    • alexdcr
    • delphinequartetqueme
    • sacha.rey2540
    • cocci.nelle.372
    • burntovice
    • coline14
    • celiaconil
    • annedk
    • babelonflorens
    • srealdelsarte
    • laurefarantos
    • mov02
    • sarah.zennou
    • a.benhayoun
    • cereall
    • annabel-laso
    • BCHRISTINEROBERT
    • mallary
    • Argonaute du Pacifique
    • victran
    • darie.mayeux
    • diane-d
    • philippe-nassif
    • amandineparis7
    • cyrielle.triolet
    ...et 754 autres personnes

    Ils l'ont vue (599)

    • benjamin
    • patriciapimodan
    • corinegd
    • agnes
    • nade
    • papposilene
    • nanou
    • brokenglass
    • coline.aunis
    • lyria
    • kirikoo
    • varna
    • mathilde.simonian
    • lenadefirmas
    • gregwolf
    • mc.monfrais
    • jchden
    • maud.l
    • remi-f
    • sandou2b
    • stephaniebordes
    • lamanuelita
    • jcs
    • cebolang
    • exposcope
    • oriane.tusauraspas
    • maxbonhomme
    • elodie.jarrier
    • mellecolibri7662
    • beatrice.delamesliere
    • nick
    • stephaneperfetti
    • arnaud-lefeuvre
    • annelise.paillet
    • chloe.bringuier
    ...et 564 autres personnes