Votre action a été enregistrée avec succès !
Nuits blanches et chambres noires

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Nuits blanches et chambres noires et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Nuits blanches et chambres noires

Derek Michael Besant, Restless Nights, Motel Bed #9, 2011

Encre thermale UV sur voile transparent.

Michel Campeau – Sans-titre 7987 [Montréal, Québec]- La chambre noire, 2005-2009

Photographie et impression numérique

Derek Michael Besant, Restless Nights, Motel Bed #4, 2011

Encre thermale UV sur voile transparent.

Michel Capeau – Sans-titre 0310 [Montréal, Québec] – La chambre noire, 2005-2009

Photographie et impression numérique

Nuits blanches et chambres noires

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    Le Centre culturel canadien présente deux expositions qui se font écho autour de l’idée de révélation : Nuits blanches de l’artiste de Calgary, Derek Besant et Chambres noires du photographe québécois, Michel Campeau. L’installation Nuits blanches de Derek Besant plonge le spectateur dans un univers mystérieux où des images flottantes, chambres de motels vides et dématérialisées à l’aspect de scènes de crime, deviennent des surfaces de projection fantasmatique. Nuits Blanches nous convie à une expérience intime renvoyant à un aspect particulier, plus filmique que photogénique, de l’imaginaire du vaste paysage canadien. Il se réfère notamment à ces interminables trajets et ces motels impersonnels le long de routes désertes qu’il faut emprunter pour traverser le pays d’est en ouest. Il s’agit d’un voyage de nuit métaphorique et solitaire, une sorte de road movie qui nous conduit d’une chambre de motel à une autre, avec ses lits défaits, témoins muets de nuits agitées servant de cadre au récit d’un drame. Constituée d’une trentaine de photographies couleur réalisées entre 2005 et 2009 par Michel Campeau, Chambres noires élabore le portrait composite de ce lieu de révélation en voie de disparition qu’est la chambre noire. Aperçus de laboratoires de photographes visités au Vietnam, au Niger, au Mexique, à Cuba, au Canada, en Allemagne, en Belgique, en France, ces images sont à la fois intimes et transnationales. Sans la moindre nostalgie et sans céder à la tentation d’élaborer une image photogénique de ce lieu réservé, d’accès limité et soustrait à la lumière, Michel Campeau photographie l’attirail et le fatras de l’artiste. Il s’intéresse de même au cadre de travail du photographe, où instruments et techniques ainsi que les traces des manipulations ne servent plus à révéler une image, mais deviennent à leur tour l’objet de l’image. Les Chambres noires de Michel Campeau nous font paradoxalement voyager dans des espaces fermés, secrets et désormais obsolètes du temps où l’image se révélait dans l’obscurité. Présentée dans le cadre de la programmation de la Semaine des cultures étrangères et de Nuit Blanche 2012.

    Dates 26/09/2012 - 26/10/2012
    Domaines installation
    photographie
    Période XXIe siècle
    Site officiel Centre culturel canadien
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 05/10/2012

      Belle expérience. Je recommande vivement

    • ';

    Ils ont envie de la voir (5)

    • manou.biriotti
    • angelica.vincent
    • uraloor
    • charles.eon
    • paris.jerome.7

    Ils l'ont vue (1)

    • rlannion8559
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.