Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Paris, Delhi, Bombay…

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Paris, Delhi, Bombay… et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Paris, Delhi, Bombay…

L’Inde vue par des artistes indiens et français

  • billet

    billets

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

précedent

Paris – Delhi – Bombay - 24/05/2011

Paris – Delhi – Bombay… Gilles Barbier - 6/06/2011

Paris – Delhi – Bombay…Stéphane Calais - 6/06/2011

Paris – Delhi – Bombay… Chonat Krishnaraj - 6/06/2011

Paris – Delhi – Bombay… Alain Declercq - 6/06/2011

Paris-Delhi-Bombay… Dodiya Atul - 6/06/2011

Paris-Delhi-Bombay… Leandro Erlich - 6/06/2011

Paris-Delhi-Bombay… Cyprien Gaillard - 6/06/2011

Paris-Delhi-Bombay… Loris Gréaud - 6/06/2011

Paris-Delhi-Bombay… Shilpa Gupta - 6/06/2011

Paris-Delhi-Bombay…Subodh Gupta - 6/06/2011

Paris-Delhi-Bombay…Fabrice Hyber - 7/06/2011

Paris-Delhi-Bombay…Bharti Kher - 7/06/2011

Paris-Delhi-Bombay…Riyas Komu - 7/06/2011

Paris-Delhi-Bombay…Orlan - 7/06/2011

Paris-Delhi-Bombay…Jean Michel Othoniel - 7/06/2011

Paris-Delhi-Bombay…Camille Henrot - 7/06/2011

Paris-Delhi-Bombay…Ayisha Abraham - 7/06/2011

Paris-Delhi-Bombay…Gyan Panchal - 7/06/2011

Paris-Delhi-Bombay…Pierre et Gilles - 7/06/2011

Paris-Delhi-Bombay…Philippe Ramette - 7/06/2011

Paris-Delhi-Bombay…Tejal Shah - 7/06/2011

Paris-Delhi-Bombay…Sudarshan Shetty - 7/06/2011

Arte : L’art contemporain indien Une exposition inédite au Centre Pompidou - 15/09/2011

/
précedent

Achetez vos billets coupe-file pour l'exposition Paris, Delhi, Bombay… dès maintenant ! Le paiement des tickets est sécurisé.


logo-Fnac Visite simple 0 € Achetez vos billets >

Le Centre Pompidou présente en Galerie 1 Paris-Delhi-Bombay…, une grande exposition qui invite à découvrir la société indienne contemporaine à travers les regards croisés d’artistes plasticiens indiens et français. Fondé sur une collaboration inédite entre l’Inde et la France, cet événement a pour ambition de générer des échanges et de tisser des liens durables entre les deux cultures. Sous la forme d’une confrontation unique d’expressions artistiques, ce projet d’un genre nouveau se nourrit des expériences et des visions des créateurs : comment l’Inde d’aujourd’hui est-elle perçue par les artistes indiens et par les artistes français ? Près de cinquante artistes rendent compte des profondes mutations de la société indienne à travers leur perception de la politique (fondements de la démocratie, question de la partition, montée de la classe moyenne), de la religion (croyances, spiritualité…), de l’identité (nationale, régionale, linguistique, sexuelle, liée aux castes…), de l’urbanisme (exode rural, essor des mégalopoles), de l’artisanat (traditions ancestrales et modernité, héritage culturel et technologies actuelles) ou du foyer (famille, mariage, émancipation féminine, cuisine…). Artistes indiens et français apportent des éclairages sur l’Inde d’aujourd’hui et livrent leur propre interprétation de sa société. La plupart des artistes français invités dans l’exposition se sont rendus pour la première fois en Inde à l’occasion de ce projet. Plus des deux tiers des oeuvres sont des productions réalisées spécifiquement dans ce cadre précis, autant de propositions inédites présentées dans un dialogue stimulant et inattendu. Outre le foisonnement et l’effervescence de sa scène artistique, l’Inde est la plus grande démocratie du monde, un nouvel acteur économique de premier rang et le deuxième pays le plus peuplé de la planète. À cet égard, elle suscite un immense intérêt, souvent des passions et une attention croissante de la part du public français et européen, mais elle demeure encore lointaine et mal connue. L’ambition de Paris-Delhi-Bombay… est de faire se rencontrer les deux cultures à travers leurs scènes artistiques, de les rapprocher et de mieux faire connaître cette jeune société en plein essor et sa très dynamique scène artistique contemporaine.

Dates 25/05/2011 - 19/09/2011
Domaine art contemporain
Période XXIe siècle
Site officiel Centre Pompidou
  • nom_membre

    Connectez-vous

    Pour poster une critique
  • 14/09/2011

    Très belle expo qui permet au visiteur de découvrir l’Inde. Comme d’habitude avec l’art contemporain on apprécie plus certaines oeuvres que d’autres mais on ressort de Beaubourg avec des couleurs plein les yeux

  • ';
  • 09/09/2011

    accueillis par de la musique hindo-bouddhiste un peu forte mais parfaite pour mettre dans l’ambiance. l’exposition nous amène à voir l’évolution de l’Inde sur le plan artistique mais aussi culturel.

  • ';
  • 08/09/2011

    L’exposition allie informations et art, très intéressant. Seulement, une entrée à 9€ pour une étudiante, cela incite à déserter les musées..

  • ';
  • 06/09/2011

    vous avez tous raison, pas de discours, ni de sens, mais une proposition non exhaustive de mille facettes de ce continent, il en reste des millions… bien sûr à voir néanmoins

  • ';
  • 02/09/2011

    très belle expo qui se propose de faire un panorama de l’art en inde non seulement par des artistes indiens mais aussi a travers la vision d’artistes occidentaux

  • ';
  • 28/08/2011

    Riche en art et en information, cette expo à tout pour séduire

  • ';
  • 24/08/2011

    Je suis tout à fait d’accord avec la critique de Thomas. Une exposition qui manque de profondeur et de cohésion. Dommage car je retiens quand même le travail magnifique de Jean-michel Othoniel et sa sculpture sonore, celui de sudarshan Shetty et celui de Bharti Kher.

  • ';
  • 12/08/2011

    Une expo qui nous fait la démonstration d’un art contemporain qui ne dit plus rien, un art fainéant, rabâchant sans cesse les mêmes « questionnements de l’homme face à la société, blablabla… ». L’exposition ne raconte rien, n’exprime rien. Les cartels tentent de justifier chaque oeuvre, comme pour palier sa pauvreté. Sans compter l’aspect four-tout de la scénographie et les pavés de textes qui tentent en vain de combler le déficit sémiologique des oeuvres.

  • ';
  • 08/08/2011

    exposition très riche et de qualité…

  • ';
  • 27/07/2011

    Pour être honnête je suis passé rapidement et je n’ai pas eu le temps de voir le contenu mais la scénographie est quasi inexistante et convenue, c’est dommage…

  • ';
  • 22/07/2011

    Le titre de l’expo laisse penser qu’il s’agit d’un vrai dialogue entre des artistes français et indiens, or en parcourant l’expo, on est surpris de voir que les oeuvres présentées par les artistes français sont toutes des commandes réalisées pour l’occasion, de façon un peu artificielle, n’apportant pas grand chose aux thèmes abordés par l’expo. L’oeuvre de Leandro Erlich avec la vue sur une rue de Bombay depuis une chambre bourgeoise est celle qui m’a le plus marquée car elle pose la question du regard que nous portons sur l’Inde et sur les sociétés non-occidentales en général : commment ne pas être seulement spectateur ou voyeur, changer de regard, faire abstraction de nos préjugés,de nos schémas de pensée pour passer de l’autre côté de cette fenêtre.

  • ';
  • 18/07/2011

    Un parcours d’expo éclaté qui permet, à partir d’un arène centrale offrant un bref tour d’horizon des différentes composantes de la société indienne (histoire, religions, partis, systèmes de caste, place de la femme, etc…), d’accéder aux espaces vidéo, photos, peintures ou encore performances. Deux panneaux verticaux de plusieurs mètres de haut et de large, séparer l’un de l’autre par un étroit couloir de seulement 2 mètres environ, offrent une vue des bidonvilles qui s’étendent sur plusieurs kilomètres. Angoissant. Pour toutes ces quelques raisons, l’expo est riche, à voir et à vivre.

  • ';
  • 13/07/2011

    http://xfxthemag.com/2011/07/beaubourg-delhi-bombay-or-bollywood/

  • ';
  • 12/07/2011

    Une expo fleuve, sans compromission avec nos préjugés. D’ailleurs, on ressort bien démunis : nos idées préconçues ont été carrément ignorées-même pas pris la peine de les démolir, juste considérées à raison comme nulles et non avenues-, et les nouvelles images mentales élaborées au fil de l’expo sont si pessimistes, lugubres, et criantes d’ignorance, de barbarie, que l’on a du mal à les faire siennes. Bref, Beaubourg ne fait pas un état des lieux, mais donne un point de vue. Parfois très troublant…

  • ';
  • 03/07/2011

    I LOVED IT

  • ';
  • 22/06/2011

    Beaucoup de femmes artistes indiennes sont présentes à Beaubourg avec des oeuvres résolument engagées et souvent très belles. Déception en revanche du côté des artistes français qui restent dans l’ombre des artistes indiens ! Lire la critique sur : http://parcours-art.blogspot.com/2011/05/paris-delhi-bombay-beaubourg-ou-le.html

  • ';
  • 12/06/2011

    Paris ? Delhi ? Bombay ? De quoi dégouter de rendre visite à ce pays merveilleux et envoutant. Des oeuvres crées pour la plupart pour l’occasion « qui fait le larron » … mais qui n’offre de garantie ni de représentativité ni de qualité. Une confusion entre musée public et galerie privée. Déviance typique des « cultureux » nationaux. Je ne sais pas si quelqu’un touche … je sais qui paye et je regrette mes 12 Euros.

  • ';
  • 07/06/2011

    La scénographie de l’exposition «Paris-Delhi-Bombay», qui brasse 34 artistes indiens et 17 français, joue sur l’idée de la multitude (1,2 milliard d’habitants !) et accentue le joyeux désordre de cette ruche humaine chantée par Bollywood.
    Voir la critique complète >>

  • 27/05/2011

    Le propos s’affiche politico-sociologique.(…) Les formes d’art dites « tribales » qui persistent dans plusieurs Etats indiens sont absentes. (…) La perspective sociologisante de l’exposition est d’autant plus marquée que la société indienne y serait vue aussi par des artistes vivant en France – dix-sept, mandatés par le Centre Pompidou pour réaliser des oeuvres à propos de l’Inde. Principe très discutable. (…) On aimerait comprendre quelle logique a présidé à la sélection, en espérant qu’elle ne soit pas seulement celle des réseaux. L’expérience n’est donc guère concluante.
    Voir la critique complète >>

  • 26/05/2011

    Devant de nombreuses pièces des artistes indiens, j’ai eu le sentiment très clair de ne pas avoir tous les codes, toutes les histoires permettant d’entrer dans leur travail. Et ce n’est pas la rotonde pédagogique à l’entrée qui les donnera. (…) Mais surtout l’échec radical de l’exposition de Pompidou est, à mes yeux, la pauvreté insigne des contributions de la quasi totalité des artistes français qui y ont été invités.
    Voir la critique complète >>

  • 22/05/2011

    Volonté de ne pas oublier la scène tricolore tout en célébrant l’émergence d’une nouvelle grande puissance ? L’accrochage du coup semble se disperser en tous sens, à l’image de la grande roue centrale ou chakra, à partir de laquelle se distribuent les salles.
    Voir la critique complète >>

Ils ont envie de la voir (314)

  • dominique.branger
  • christophecoussit
  • aureliebracquart
  • mc.monfrais
  • saravercheval
  • clloisir
  • aurelieankner
  • henri-wormser
  • livia37
  • mathilde-j
  • Argonaute du Pacifique
  • victran
  • darie.mayeux
  • oriane.tusauraspas
  • amandineparis7
  • zahra.sebti
  • marylucas75015
  • ninounita
  • celbaurain
  • chloe.bringuier
  • estelle.bonheur
  • npierre89
  • GAUBERTSTEPHANIE
  • alix.heuer
  • franchesca.zanelli
  • n.hoang
  • laissa_agny2920
  • julia-pentecouteau
  • joh-peccadille
  • hurricane.sarahd
  • blanchard.audrey.b
  • ckrzykowiak
  • laurent-camille
  • camilleangibaud
  • christelle-k
...et 279 autres personnes

Ils l'ont vue (290)

  • gyzmo
  • nathgael
  • gschaeffer
  • papposilene
  • varna
  • hadrien
  • cyrillevi
  • sebastienmagro
  • mathilde.simonian
  • aurelienbouriot
  • annedk
  • N. T.
  • sofinet
  • remi-f
  • a.benhayoun
  • louise.gombert.5
  • i.mux.max
  • courgipuce
  • MarineBrnt
  • BCHRISTINEROBERT
  • sylvain.lozano5
  • just--me83
  • sandra.soetens
  • maxbonhomme
  • clavicogyre
  • manon.vk
  • nick
  • noctenbule
  • annelise.paillet
  • flore
  • philippine.demonval
  • clotilde.pointivy
  • adele_bloch_bauer
  • jean.csap
  • choquene.laura
...et 255 autres personnes