accéder à exponaute
Votre action a été enregistrée avec succès !
Inouïe, une expo-concert

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Inouïe, une expo-concert et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Inouïe, une expo-concert

Laurent Terras.. Sans titre (Multiplex), 2008.

Installation sonore, 43 éléments. Circuit électronique, batterie 12v, aluminium, moteurs, câbles électriques, fourchettes et couteaux inox 300 x 300 cm minimum au sol Collection FRAC Limousin..

Inouïe, une expo-concert

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    On assiste, depuis quelques années, dans le champ de l’art contemporain, à une intensification des relations entre les domaines visuels et sonores. Beaucoup d’artistes combinent recherches plastiques et musicales, et le mélange des genres semble aujourd’hui devenu incontournable. La disponibilité d’outils numériques et l’environnement médiatique saturé n’y sont sans doute pas pour rien ; le rêve romantique du « gesamtkunstwerk » (œuvre d’art total) et les correspondances entre les sens (l’ouïe et la vue) semblent aujourd’hui à portée de main (de clic ?). L’exposition estivale du FRAC Limousin propose de détailler, à partir d’un ensemble d’œuvres de ses collections, les relations entre arts visuels et arts sonores selon trois catégories : - des œuvres muettes dont le contenu sonore est potentiel (Aubry, Bouillon, Closky, Gröting). - des œuvres sonores (Acosta, Julius, Pippin, Terras) dont les principes matériels sont à rapprocher des instruments de musique, qu’ils soient à vents, percussifs ou synthétiques. - des œuvres bidimensionnelles, enfin, aussi bien dessins que photographies, qu’on peut rapprocher des systèmes d’écriture sonore (les partitions offertes aux passants berlinois par Christian Marclay, la méthode graphique « dodécaphonique » selon Benjamin Hochart), ou évocatrices du silence (le grand dessin d’Andreas Dobler, la performance « neutralisante » de Christoph Rütimann).

    Dates 22/06/2012 - 03/11/2012
    Domaine art contemporain
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 24/07/2012

      C’est le silence qui frappe avant tout : pour une « expoconcert », les sons se font plutôt discrets à Limoges sous les voûtes du Frac Limousin ! C’est qu’ici, ils sont tout autant mentaux que réels. [...] Des instruments absurdes, dont nul musicien ne saurait jouer mais qui produisent en notre for intérieur toutes sortes de musiques inattendues.
      Voir le site >>

    Ils ont envie de la voir (2)

    • necko75

    Ils l'ont vue

    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.