Votre action a été enregistrée avec succès !
L’art victime de la guerre

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition L’art victime de la guerre et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

L’art victime de la guerre

Portrait de Sir William Chambers

MNR 333, REYNOLDS, Sir Joshua, (Plympton, 1723- Londres, 1792), Ecole Anglaise XVIIIème siècle

Portrait de Richard Robinson, archevêque d’Armagh, futur baron de Rokeby et primat d’Irlande

MNR 335, REYNOLDS, Sir Joshua, (Plympton, 1723- Londres, 1792), Ecole Anglaise XVIIIème siècle

L’art victime de la guerre

Spoliations et MNR en Aquitaine

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    Exposition « L’art victime de la guerre » - 4/06/2012

    /

    Pendant la dernière guerre mondiale, les nazis ont organisé la confiscation des biens appartenant aux juifs, francs-maçons, communistes et opposants au régime. Les oeuvres, ainsi spoliées, ont été récupérées, comme celles acquises sur le marché de l’art pendant l’Occupation, après guerre, dans les territoires anciennement occupés par l’Allemagne nazie. Après un important travail de restitution, les oeuvres les plus prestigieuses, non réclamées, furent confiées aux Musées Nationaux et marquées du sigle MNR (Musées Nationaux Récupération). Exposées, encore aujourd’hui, dans les différents musées de France, elles peuvent être, à tout moment, demandées par les ayants droits, descendants ou héritiers. Le musée des Beaux-Arts de Bordeaux conserve 10 oeuvres répertoriées MNR. Cette exposition propose d’examiner, à l’échelle d’une région, les enjeux dont furent l’objet les collections patrimoniales pendant la Seconde guerre mondiale et dont témoignent aujourd’hui encore les oeuvres désignées par le sigle MNR (Musées nationaux récupération) déposées dans les musées de France de la région par les musées nationaux, gestionnaires de ces collections. L’exposition a ainsi lieu de façon concomitante au musée des Beaux-Arts de Bordeaux, de Pau, de Périgueux, d’Agen, de Libourne, au musée anthropologique du tabac de Bergerac, au musée basque et d’histoire de Bayonne et au château de Cadillac. Elle est réalisée par l’Association des Conservateurs des Musées d’Aquitaine (ACMA), grâce au soutien de l’Etat (Ministère de la Culture et de la Communication-DRAC Aquitaine) et avec la participation du Musée du Louvre et du Musée d’Orsay. Les oeuvres ici présentées sont habituellement exposées au public et identifiées comme des MNR afin que tout chercheur travaillant sur les spoliations ou tout éventuel ayant droit puisse établir leur provenance. Ainsi, depuis 1951 près de 80 oeuvres ont pu être restituées.

    Dates 19/05/2012 - 16/09/2012
    Domaine peinture
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique

    Ils ont envie de la voir (1)

    • r.perez.llano

    Ils l'ont vue (2)

    • emmanuelle.goumarre
    • philippart_sandrine
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.