accéder à exponaute
Votre action a été enregistrée avec succès !
Théo Van Rysselberghe

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Théo Van Rysselberghe et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Théo Van Rysselberghe

La Pointe de Saint-Pierre, 1896

Collection particulière, Bruxelles

L’Entrée du port de Roscoff (précédemment titré Voiliers et estuaire)

1889 (précédemment daté vers 1892-93), signé en bas à droite du monogramme : VR, Paris, Musée d’Orsay

Le Ruban Ecarlate, 1906

Collection particulière

Théo Van Rysselberghe

l’instant sublimé

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Centrée autour d’un choix d’environ quatre-vingt oeuvres des années 1882-1917, l’exposition porte un regard sur la manière dont Théo Van Rysselberghe sublime ses sujets, à l’image d’un instantané presque photographique. Dans la mise en place de compositions savantes, par le jeu de cadrages très particuliers d’une fascinante frontalité, le peintre nous propose des sujets dont l’anecdote est bannie. Au sein de ses paysages dont l’homme est absent, dans ses portraits mettant en scène des êtres habités et rêveurs, Van Rysselberghe utilise une subtile « alchimie de couleurs » qui contribue à transcender l’instant présent et à lui donner un caractère construit, presque irréel.

    Dates 09/06/2012 - 21/10/2012
    Domaine peinture
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 03/07/2012

      Le musée de Lodève expose le « Ruban écarlate », sans doute son œuvre la plus connue. Et là encore, le tableau est à nouveau un prétexte pour rendre flamboyants les effets de la lumière. À propos de ces nus, son gendre, l’écrivain André Gide, dira que « Théo a trouvé le moyen de les peindre d’une chasteté absolue, oui, le nu hygiénique ». Ce chantre de la pudeur et de la lumière, « vivait dans la clarté », dixit don épouse Maria. Et c’est cette limpidité éclatante que Lodève parvient, dans sa riche sélection, à illustrer.
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (8)

    • alexislaborde
    • martine.fromageot
    • andre.mouillard
    • regine.duflot
    • dralliag.josiane
    • francoise.debrenne
    • jeanluc.javea

    Ils l'ont vue (1)

    • yvon.rio.7
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.