accéder à exponaute
Votre action a été enregistrée avec succès !
Colette…

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Colette… et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Colette…

Colette, par René Carrère

Huile sur toile, dédicace : « A Colette, Rome, 1913″, collection particulière.

Element de scénographie – exposition temporaire « Colette », kiosque « La gloire littéraire »

Avec le soutien de « Arte Actions culturelles » pour l’exposition temporaire « Colette »

Colette…

« …Je vais écire encore. Il nR...

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    Les vies de Colette exposées au musée Richard Anacréon de Granville - 21/05/2012

    /

    Sidonie- Gabrielle Colette s’est érigée dans son temps comme femme d’exception et de toutes les audaces, appréciée et reconnue de ses contemporains – véritable modèle de libération féminine et féministe indépendante. L’écrivaine s’est également adonnée à diverses autres occupations : à la fois journaliste, chroniqueuse, danseuse de music hall mais aussi esthéticienne. En juin 1932, Colette ouvre un institut de beauté au 6 rue Miromesnil à Paris et maquille notamment la comédienne Cécile Sorel. En août, une succursale ouvre à Saint- Tropez. Si l’entreprise ferme en 1933, Colette aura néanmoins eu à cœur de s’occuper de son « affaire de parfums », de fabriquer et vendre des produits de beauté portant son nom. Elle aime à superviser, rédiger les textes des prospectus et choisir parfums et flacons. Elle enverra notamment un échantillon à la célèbre Joséphine Baker qui la remerciera par retour de courrier. Cette exposition – riche en documents, au nombre de 387 – est le fruit d’un partenariat avec la Bibliothèque Municipale Jacques-Lacarrière d’Auxerre et fait écho à celle qui s’est tenue au sein de cette ville fin 2011. Elle retrace la vie de l’auteur , femme au destin exceptionnel sous l’angle de la littérature (collection d’éditions originales, « truffes », manuscrits, correspondances, chroniques journalistiques) et des arts graphiques et visuels (portraits, dessins et photographies). La présentation consacre également une salle aux adaptations cinématographiques (costume prêté par la Cinémathèque Française, projection du Blé en Herbe) et aux rapports de l’écrivain avec les artistes. Le Musée d’art moderne Richard Anacréon compte parmi sa riche collection de bibliophilie une majorité d’éditions originales de l’auteur (marraine de la librairie L’Originale que possédait le collectionneur Richard Anacréon) qui n’avaient, jusqu’à présent, jamais fait l’objet d’une exposition dans ses murs. Prêteurs institutionnels : MAMRA, Bibliothèque Municipale Jacques Lacarrière d’Auxerre, Cinémathèque Française Prêteurs privés (dont Bernard Clavreuil)

    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique

    Ils ont envie de la voir (1)

    • yasmeen.besnier

    Ils l'ont vue (4)

    • cecile_r
    • laure-gardienne-du-phare
    • boronalie
    • laelaelae
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.