Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Marcel Storr

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Marcel Storr et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Marcel Storr

Marcel Storr, sans titre 50

Marcel Storr, sans titre 52

Marcel Storr devant la Défense

Marcel Storr

Bâtisseur visionnaire

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    L’exposition Marcel Storr, bâtisseur visionnaire consacre une découverte exceptionnelle présentée pour la première fois dans son intégralité. Il n’existe qu’une soixantaine de dessins de Marcel Storr, s’échelonnant des années 1930 à 1975, et représentant exclusivement des architectures imaginaires. Tous figureront dans l’exposition. Parfois de très grandes dimensions et de plus en plus complexes au fil du temps, ces dessins sont coloriés au crayon ou aquarellés à l’encre, et extrêmement fouillés dans la période finale, celle des chefs d’œuvre des dix dernières années. Développant au départ un thème purement religieux, donc plutôt tournés vers le passé du temps des basiliques et des cathédrales, ces dessins s’orientent brusquement vers un futur de science fiction à partir de l’année 1965. C’est, par coïncidence, l’époque où apparaissent les premières tours de la Défense que Storr, quotidiennement, pouvait voir émerger de la cime des arbres sur son lieu de travail. Du premier au dernier, tous ces dessins manifestent une unique tendance : l’obsession de construire, d’inventer du jamais vu et de défier la pesanteur en s’élevant toujours plus haut vers le ciel. « Des tours, il faut des tours », répétait Storr en guise d’explication, convaincu que le Président des Etats-Unis viendrait en personne le consulter pour reconstruire Paris après une catastrophe nucléaire inévitable. L’exposition propose un parcours en quatre étapes, correspondant à quatre périodes de sa production. Un parcours chronologique qui servira de fil conducteur. Une série d’agrandissement photographiques de certains détails sont également proposés afin de donner accès au deuxième niveau de lecture que permet difficilement la vision globale de ces oeuvres étonnantes. Ces agrandissements permettront au visiteur de se faire une idée de la richesse interne de chaque image, et l’inciteront à poursuivre lui-même l’effort d’exploration.

    Dates 16/12/2011 - 31/03/2012
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 09/03/2012

      Marcel Storr est confié à l’Assistance Publique avant ses trois ans puis placé dans des familles rurales. Il devient sourd après avoir été battu dans sa jeunesse. En s’installant à Paris, il trouve une place de cantonnier aux parcs et jardins de la ville. Il s’évade en dessinant des architectures imaginaires, d’abord religieuses puis ensuite des villes futuristes tentaculaires. Il n’a suivi aucun cursus artistique et nous livre de l’art brut. Ses dessins, parfois de très grandes dimension, sont colorés et regorgent de détails. Une bonne surprise en ce début d’année, une découverte d’un art contemporain populaire surprenant et beau. Vous avez jusqu’à fin mars pour vous plonger dans les délires architecturaux de cet autodidacte de génie.

    • ';
    • 19/02/2012

      Une soixantaine de dessins sont rassemblés, l’intégralité de son « oeuvre » (…). [Des] architectures grandioses, d’une incroyable minutie, [qui] ne connaissaient pas les lois de la perspective. L’homme y apparaît parfois, minuscule, écrasé, comme Marcel Storr le fut par son destin.
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (9)

    • aurore.sun
    • rejane
    • pppoooppp
    • s.exertier
    • stephanie-t
    • gdufilho
    • contact9473
    • danielsta
    • Anais_Roca

    Ils l'ont vue (6)

    • gwenola_g
    • jacques.clayssen
    • g.gauthier
    • mivava
    • christelle.bartolomeo
    • vbstrcvt
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.