Votre action a été enregistrée avec succès !
hide_fb

Inscrivez-vous gratuitement sur exponaute et ne ratez plus jamais une exposition

Publiez une expo

Rodin, la chair, le marbre

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Rodin, la chair, le marbre et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Rodin, la chair, le marbre

Auguste Rodin, Mains d’amants

Auguste Rodin, La Danaïde, Grand modèle

DORNAC, Portrait de Rodin devant la base du Monument à Sarmiento

Rodin, la chair, le marbre

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    Trailer of the exhibition Rodin, flesh and marble - 9/07/2012


    Trailer of the exhibition Rodin, flesh and marble par Musee_Rodin

    Interview d’Aline Magnien, commissaire de l’exposition - 9/07/2012


    Interview d'Aline Magnien, commissaire de… par Musee_Rodin

    Rodin, la chair, le marbre - 9/07/2012


    Rodin, la chair, le marbre par Musee_Rodin
    /
    précedent

    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Pendant les travaux de rénovation de l’hôtel Biron, plus de soixante marbres et maquettes préparatoires, dont plusieurs provenant de collections privées, sont présentés dans cette exposition exceptionnelle Rodin, la chair, le marbre. Mis en scène par Didier Faustino, artiste et scénographe de talent, des chefs d’oeuvres tels que le Baiser ou la Danaïde reprennent vie ! La question des matériaux dans l’art n’est pas une simple affaire technique. Il s’y greffe une forte dimension symbolique : ainsi le marbre renvoie-t-il à l’Antiquité, au mythe de la Grèce antique et à l’Italie renaissante à travers la figure de Michel-Ange. Le marbre est aussi considéré comme le matériau le plus proche de la chair : dur et froid, il doit acquérir souplesse et chaleur en se transmuant sous le ciseau de l’artiste, montrant par là-même la virtuosité de ce dernier et sa capacité à transformer la matière. Rodin est avant tout un modeleur, comme la plupart de ses contemporains, et il a donc fait appel dès le début de sa carrière à des praticiens. Néanmoins, ses marbres sont très bien identifiés et son « style », en particulier son utilisation du non finito, constitue une marque de fabrique, imitée par d’autres artistes. Il travaille par ailleurs à une époque où, justement on se détourne de la « pratique » pour revenir à la taille directe. Longtemps dévalorisés par les critiques pour des raisons historiques et esthétiques, les marbres n’en constituent pas moins un pan très important de l’art de Rodin et il a paru pertinent de l’interroger à nouveau dans cette exposition. L’artiste a entretenu avec ce matériau un rapport privilégié, et ses contemporains ont vu en lui le dominateur de la pierre“ devant lequel « le marbre tremble ». Contrairement à une idée reçue, ses marbres, loin d’être conventionnels, donnent vie et forme à l’âme moderne, « cette psyché disloquée, brutale et délicate, fougueuse et lasse, négatrice et fervente ». Non content de faire jouer son sens de la synthèse plastique, le sculpteur sait animer un matériau classique voué, a priori, à l’immobilité. Rares sont les ouvrages consacrés aux marbres de Rodin, le catalogue de l’exposition coédité avec Hazan viendra combler une importante lacune en faisant, notamment, découvrir la fabrique du marbre (fournisseurs, praticiens…) sous un angle peu étudié jusqu’alors.

    Dates 08/06/2012 - 01/09/2013
    Domaine sculpture
    Périodes XXe siècle, XIXe siècle
    Site officiel Musée Rodin - Paris
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 01/03/2013

      Belle expo, un beau complément à la visite du musée

    • ';
    • 06/12/2012

      L'expo est accessible, légère et démontre une fois de plus la force de Rodin : montrer l'Homme dans sa simplicité.

    • ';
    • 28/08/2012

      Les tasseaux de bois de bout assemblés et frettés formant les socles des sculptures sont ingénieux et servent utilement à dire tout le poids des oeuvres. Sinon rien de nouveau pour ceux qui aiment déjà l’oeuvre de Monsieur R.

    • ';
    • 23/08/2012

      Eblouissant, mais trop court.

    • ';
    • 04/08/2012

      Le bloc de marbre prend vie- La technique de la taille si parfaitement maîtrisée fait apparaître les sensations de la chaire, de la légèreté, de la douceur: l’expressivité se dégage avec une force inouïe de chacune des figures représentées. Rodin fait vivre et vibrer le marbre avec majestuosité! Les supports des sculptures, en bois sont un rappel aux éléments. Présentation sobre et simple qui met en valeur les sculptures. Cependant c’est trop court on aimerait être plongé dans ce monde parfois mythologique, allégorique plus longtemps. On fini alors par retourner sur ses pas pour s’imprégner encore du beau.

    • ';
    • 02/08/2012

      J’ai trouvé cette exposition très intéressante ! Je conseille de prendre un audioguide afin de ne pas passer « à côté » de l’expo.

    • ';
    • 02/08/2012

      Exposition extrêmement mal-faite: Elle essaie de ré-créer l’atmosphère d’un atelier d’artiste mais n’y arrive pas. Le titre étant « Rodin, la chair, le marbre », deux petits textes uniquement expliquent le concept de la représentation de la chair a’ travers le marbre et n’approfondis pas les idées. Les œuvres sont limite jetées n’importe comment et même « Le Baiser » n’est pas mis en relief. Tout est blanc partout avec la lumière du jours qui, malgré sa beauté ne crée rien de tap-a’-l’œil sachant que les œuvres elles-mêmes sont blanches aussi. Et il est très difficile de déambuler dans le petit espace de l’expo. Il n’y a aucun discours construit, même pas de chronologie, ni rien. A NE PAS voir, particulièrement si vous n’avez pas la gratuite’, ca ne vaut absolument pas 9 euros.

    • ';
    • 16/07/2012

      Sublime, inspirant et très pratique pour les études anatomiques!

    • ';
    • 07/06/2013

      Pendant les travaux de l'hôtel Biron, la salle d'exposition temporaire de la chapelle propose une exposition thématique centrée sur le travail des marbres du père Auguste qui, malgré les petits bras zélés des assistants, sont souvent conçus, dirigés et signés de la main du sculpteur. La preuve avec les grands classiques comme Le Baiser ou Danaïde, jusqu'aux rares Zéphyr et Psyché ou l'humble Désespoir. Des marbres qui, à défaut de faire monter la température, réchauffent les yeux.
      Voir la critique complète >>

    • 29/06/2012

      Blanc sur fond gris, dans la belle exposition du musée parisien dédié au sculpteur le marbre est liquide (Petites Fées des eaux). Il est volatil comme une nuée (La Terre et la Lune ou L’Aurore). Léger comme les plumes des ailes de la Sœur d’Icare. Indistinct comme l’Adam et Ève aux corps encore partiellement en osmose. Animé comme l’exultation invertie de Fugit Amor. Pensif comme la Femme songeuse. Suggestif comme la Danaïde toutes splendides fesses offertes ou comme la vigoureuse scène de viol d’un homme par une faunesse dite, pour contenter les bonnes âmes, Le Péché…
      Voir la critique complète >>

    • 20/06/2012

      L’exposition des marbres de Rodin, permet de découvrir, tout autant que les sujets que Rodin sculpte, la manière dont il travaille le marbre ; et c’est la tension entre cet aspect brut, non fini, mal dégrossi, et la sensualité des modèles qui génère intérêt, frustration ou plaisir. Nombreux sont les corps émergeant d’une gangue de pierre dans laquelle leur chevelure se fond, fusionnant avec leur socle, la chair ne faisant plus qu’un avec la matière, la peau à caresser devenant rugueuse et minérale. Le marbre reste brut, non travaillé.
      Voir la critique complète >>

    • 14/06/2012

      La poésie et la virtuosité d’Auguste Rodin (1840-1917) sont largement mises en valeur par une scénographie innovante. Jouant sur les contrastes de matières, entre bois brut, marbre poli et planches peintes, la présentation, signée Didier Faustino, permet de renouveler notre regard sur les oeuvres en multipliant les points d’observation.
      Voir le site >>

    Ils ont envie de la voir (363)

    • exponaute
    • margaritat
    • azza
    • marie.ulsas
    • sacharey
    • varna
    • petitece
    • sophie
    • mc.monfrais
    • laurefarantos
    • lodasie
    • samnang.chhun
    • Sacha-Ursula
    • jcs
    • victran
    • just--me83
    • lenamariap
    • nanou_at
    • rameau.annelaure
    • fabienne.hippolyte
    • celbaurain
    • chloe.bringuier
    • anne.pauline.mathieu
    • helixfelix
    • joh-peccadille
    • choquene.laura
    • cecile_r
    • sarah_poudroux
    • etienne.briere
    • Claire.de-boisgelin
    • suguye234567
    • rejanews
    • laura.ionita.528
    • viinc-91
    • Simeonbrault
    ...et 328 autres personnes

    Ils l'ont vue (114)

    • cris
    • vanille
    • MarineBrnt
    • averri
    • mellecolibri
    • flore
    • n.hoang
    • yolande_moreau
    • magali-lesauvage
    • amelie.thorel
    • aurore.hondet
    • cyrildejean
    • yann-baros
    • kfauconnet
    • patrick.moriceau
    • Astrée
    • belphegor
    • martine.fromageot
    • rocio_ayeray
    • nany8511
    • camille-jouneaux
    • philippart_sandrine
    • laura.cousseran
    • marion.neveu.35
    • florence-costa
    • thomasflorentin
    • elsaw18
    • coubcel
    • charlottedemanche
    • legroupesmv
    • eligloss1972
    • Charly
    • yvon.rio.7
    • aurelie.joubert.56
    • cecile.poulot
    ...et 79 autres personnes