Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Le Silence, Une fiction

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Le Silence, Une fiction et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Le Silence, Une fiction

Geert Goiris, Dead Bird, 2008.

Adrien Missika Darvaza, 2011

Extrait de la vidéo HD couleur avec son transférée sur Blu-ray. Production de l’Association des Amis du NMNM.

Le Silence, Une fiction

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Le Nouveau Musée National de Monaco (NMNM) présente à la Villa Paloma LE SILENCE Une fiction, une exposition qui propose à travers le filtre de la fiction et le travail de 25 artistes internationaux une relecture des vestiges et des signes de notre temps. Comme précise le commissaire, Simone Menegoi cette exposition propose « un récit fantastique, une forme de décor narratif qui relate l’histoire d’une planète devenue inhabitable pour des raisons obscures…» L’exposition rassemble un corpus d’œuvres contemporaines qui, des Accumulations d’Arman aux photographies de Hiroshi Sugimoto, brossent le portrait d’un monde familier et pourtant étranger. L’histoire se trouve ici renversée, comme si les œuvres, fragments d’une ère contemporaine, étaient observées à travers les yeux d’un archéologue ou d’un anthropologue provenant d’une ère future. Entre essai scientifique, et récit fictionnel, l’exposition invite le visiteur à recomposer une histoire à la force de l’imagination. Le parcours se compose de photographies et de vidéo d’artistes qui se confrontent au genre traditionnel du paysage, mis en perspective dans une esthétique du Sublime. Puis d’œuvres qui font état de désastres humains et économiques, réels, survenus au cours des quarante dernières années. Enfin, une section en appelle aux sculpteurs qui, depuis les années soixante, ont travaillé avec des restes d’objets et de matériaux quotidiens, à l’instar des sculptures du jeune américain Michael E. Smith, faites de déchets ramassés dans le désert urbain de sa ville d’origine, Détroit. Ces fossiles de la civilisation de consommation puisent également dans des désastres réels ou les cités industrielles à l’abandon.

    Dates 02/02/2012 - 03/04/2012
    Domaines art contemporain
    installation
    sculpture
    peinture
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 10/02/2012

      intéressante exposition, ne peut être commentée. Allez-y.

    • ';
    • 16/03/2012

      Il existe des expositions qui transportent, des ambiguïtés qui nourrissent l’imagination, des oeuvres qu’on croyait connaître et qui se transforment sous l’effet d’un récit. « Le silence. Une fiction » est de celles-là, de ces parenthèses au monde qui ouvrent sur un univers profond, dense et déstabilisant. (…) [L'exposition] est insidieuse, invasive, se fixe à l’esprit comme un virus où les oeuvres ont la liberté d’exprimer tous leurs possibles. Le silence est finalement prolixe.
      Voir le site >>

    • 05/03/2012

      Le parcours se propose comme les ruines d’une catastrophe(…). «Le Silence, une fiction» est en effet rangé et étiqueté comme une archéologie banale de notre présent, depuis les thèmes de la ville et de l’industrie au premier étage, jusqu’à la migration et autres évaporations au troisième, en passant par faune et flore au milieu.
      Voir la critique complète >>

    • 28/02/2012

      Le Silence Une fiction constitue une emblématique réflexion sur la puissance des œuvres de fiction, sur leur libre interprétation et appropriation. Elle réunit plusieurs générations d’artistes, en ayant l’intelligence d’éviter l’éternel instrumentalisation des œuvres que l’on voit trop souvent dans les expositions thématiques.
      Voir la critique complète >>

    • 25/02/2012

      Entre essai scientifique et récit fictionnel, cette exposition se compose, selon les termes de son commissaire Simone Menegoi, comme « un récit fantastique, une forme de décor narratif qui relate l’histoire d’une planète devenue inhabitable pour des raisons obscures… » (…) On savait le silencio à la mode : en ces temps dominés par les éléments de langage, il est si bon de rencontrer aussi le monde quand il sait se faire sourd et muet.
      Voir le site >>

    • 23/02/2012

      De cette exposition, on ne pourra pas (…) saluer l’originalité du parcours qui associe les oeuvres par le prétexte du sujet, risquant l’appauvrissement du sens, voire de se laisser bercer par une légèreté mièvre, tenant le visiteur à l’écart d’une réflexion trop grave sur le monde contemporain. Le parti pris a toutefois le mérite de conduire un large public vers l’oeuvre par le chemin de l’imaginaire (…).
      Voir le site >>

    Ils ont envie de la voir (1)

    • christelle.plessis

    Ils l'ont vue (1)

    • gerard-haton-gauthier
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.