accéder à exponaute
Votre action a été enregistrée avec succès !
La Décadence

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition La Décadence et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

La Décadence

Francesco Vezzoli, Self-portraitat Helios VS. Selene by Jean-Léon Gérôme, 2012

La Décadence

Gardar Eide Einarsson, Douglas Gordon, Loris Gréau...

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    « La décadence est la grande minute où une civilisation devient exquise ». Jean Cocteau Cʼest à travers le prisme du politique et du sociale, que la galerie présente cette exposition de groupe pour laquelle les artistes (Gardar Eide Einarsson, Douglas Gordon, Loris Gréaud, Francesco Vezzoli et Cerith Wyn Evans) présentent de nouvelles productions ou réactivent des pièces historiques en échos avec les mots de Marguerite Yourcenar. « Les maux dont on meurt sont plus spécifiques, plus complexes, plus lents, parfois plus difficiles à découvrir ou à définir. Mais nous avons appris a découvrir ce gigantisme qui n’est que la contrefaçon malsaine d’une croissance, ce gaspillage qui fait croire a l’existence de richesses qu’on n’a déjà plus, cette pléthore si vite remplacée par la disette à la moindre crise,( …) cette atmosphère d’inertie et de panique, d’autoritarisme et d’anarchie, ces réaffirmations pompeuses d’un grand passé au milieu de l’actuelle médiocrité et du présent désordre, ces réformes qui ne sont que des palliatifs et ces accès de vertu qui ne se manifestent que par des purges, ce goût du sensationnel qui finit par faire triompher la politique du pire, ces quelques hommes de génie mal secondés, perdus dans la foule des grossiers habiles, des fous violents, des honnêtes gens maladroits et des faibles sages. » Marguerite Yourcenar, Mount Desert Island, 1958/ Les visages de l’Histoire dans l’Histoire Auguste Paris.

    Dates 27/01/2012 - 25/02/2012
    Domaine photographie
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 23/02/2012

      La galerie a invité quelques artistes à réfléchir sur l’idée de décadence. Les réponses laissent perplexes, tant elles semblent hors sujet. À retenir toutefois l’installation d’une blancheur clinique, terrifiante, de Loris Gréaud.
      Voir le site >>

    • 16/02/2012

      La dernière installation du petit prodige Loris Gréaud chez Yvon Lambert (exposition Décadence jusqu’au 25 février) éblouit et réchauffe, on y baigne dans une lumière impitoyable, on en prend plein les mirettes, l’iris se rétracte, la rétine se brûle, on n’y voit plus rien. (…) De Gardar Eine Einarsson, je ne sais trop que penser : je n’y vois rien de très décadent (…) Heureusement, il y a Douglas Gordon, ses films récupérés et ses photographies détruites, brûlées, transformées en autoportraits au miroir (…).
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (58)

    • nanou
    • sacharey
    • anne.pauline.mathieu
    • krisoforas
    • clemenceplag
    • STEPHANIE
    • marion.chombartdelauwe
    • lemaire_pauline
    • francoisbailly
    • jessyros
    • nohey
    • alexandra.teboul
    • marion.garczynski
    • yeung.lucie
    • valerie.vivancos
    • dianegabb
    • hanna.seror
    • guidicelli.l
    • virgi.leclercq
    • noemiedufour
    • mathilde.leveque
    • karen_assayag
    • Khelah
    • demerteuil11
    • pauline_kieffer
    • velia.calevi
    • remy.guibert
    • jaky.fugazi
    • astrid.lelimouzin
    • gringo_
    • maryline.couette
    • 9f926e2eb2b75ed823398926a392a775
    • gnaffrone
    • jen.lee
    • christelle.plessis
    ...et 23 autres personnes

    Ils l'ont vue (8)

    • shunn
    • gringo_
    • e.demassini
    • marina.caneve
    • bcatineau
    • jacques.clayssen
    • lilybonnet
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.