Votre action a été enregistrée avec succès !

Publiez une expo

Doisneau

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Doisneau et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Doisneau

Robert Doisneau, Les Halles, printemps 1964.

Photographie noir et blanc

Robert Doisneau, Triporteur aux Halles.

Doisneau

Paris les Halles

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    Expo Doisneau à l’hôtel de Ville : des Halles d’hier aux Halles de demain - 10/02/2012

    « Doisneau, Paris les Halles » l’exposition à l’Hôtel de Ville - 10/02/2012

    Expo-Photo-Métro… Doisneau ! - 10/02/2012

    Arte – Photo : Les Halles si chères à Doisneau - 8/03/2012

    /
    précedent

    La première photo que Robert Doisneau a pris des Halles date de 1933. Il restera fidèle à ce quartier pendant 40 ans, y revenant sans cesse le visiter, le flairer, prendre son pouls, suivre ses mutations et ses nouveautés. Quand dans les années 1960, les Halles seront menacées, l’inquiétude et la colère de Robert Doisneau le pousseront à tout voir, et à tout photographier. C’est alors que son regard, esthétique et sociologique, deviendra proprement patrimonial. Cette exposition présentera au public 150 tirages, pour la plupart vintages. Une salle sera spécialement consacrée aux photographies en couleur des années 1960, permettant ainsi un regard nouveau, aussi bien sur le quartier des Halles que sur l’œuvre de Doisneau. L’exposition se tiendra dans le salon d’accueil de l’Hotel de Ville.

    Dates 08/02/2012 - 28/04/2012
    Domaine photographie
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 19/07/2012

      Exposition vraiment courte et des photos peu mises en valeur. 3h de queue pour cela c’est assez décevant, mais le contenu reste intéressant.

    • ';
    • 05/05/2012

      Le contenu est exceptionnel mais le format de l’exposition est affreux. Aucune mise en valeur, quasiment aucune information contextuelle, trop de monde donc une galère pour apprécier les photos. J’ai acheté le livre et je suis parti… Les expositions à l’hotel de ville sont vraiment minables par rapport à ce qu’on trouve dans les musées parisiens.

    • ';
    • 28/04/2012

      Waou! Des photos qui nous amènent directement dans les Halles, leur ambiance, leurs acteurs. Des épreuves en noir et blanc ou en couleurs, toujours tellement percutantes. Pour ceux qui ont raté l’expo, consulter/acheter le livre de l’exposition, vraiment ça vaut le coup!

    • ';
    • 20/04/2012

      Sympathiques portraits, photos des rues autour des Halles surprenantes pour qui ne connaît Paris que depuis quelques temps mais pas de découverte fondamentale. Pour ceux qui n’ont pas envie de faire plus d’une heure de queue, vous pouvez aller observer plusieurs de ces photos en grand format sur les quais du métro de la station Hôtel de Ville (ligne 1).

    • ';
    • 19/04/2012

      Rien de neuf sous le soleil, mais cela reste tout de même une jolie exposition. Néanmoins, faire plus d’une heure de queue n’en vaut pas la peine !

    • ';
    • 16/04/2012

      Merci Paris pour cette exposition si émouvante.

    • ';
    • 16/04/2012

      Belle exposition qui réussit à nous replonger dans l’ambiance passée des Halles. Pas de surprise (images « classiques » de Doisneau) mais finalement on ne vient pas à une telle expo pour cela.

    • ';
    • 14/04/2012

      Nostalgie quand tu nous tiens. Mais vraiment rien de neuf scéno inexistante reste une ballade surannée d’un Paris perdu vu par un photographe amoureux.

    • ';
    • 03/04/2012

      Superbe expo qui révèle la sensibilité et la poésie d’un flâneur humaniste. Très intéressant aussi d’un point de vue historique pour moi qui n’ai pas connu cette époque. Paris grouille, Paris foisonne, un vrai bordel mais une telle force de vie ! La fin de l’expo présente le nouveau projet des Halles, si lisse et si propret, triste.

    • ';
    • 30/03/2012

      Expo intéressante qui permet de voir comment un quartier s’est transformé. A voir en fin d’expo une video sur les futures Halles.

    • ';
    • 12/03/2012

      Magnifique expo, les tirages couleur sont de toute beauté ! quelle lumière ! les angles de vue et la capture de l’instant font qu’une photo de Doisneau ne ressemble à aucune autre. Magnifique reportage sur le quotidien.

    • ';
    • 03/03/2012

      Un peu décue… Une file d’attente interminable. Peu d’inédits en somme. Cependant, c’est la réunion de clichés expressifs d’un Paris d’autrefois que j’aurais aimé connaitre. Une utilisation de la lumière au service de portraits vivants. Et l’espace des photos couleurs est étonnant !

    • ';
    • 02/03/2012

      1h de queu … pour une belle expo certe mais un peu courte !

    • ';
    • 25/02/2012

      Une expo nostalgie avec des portraits toujours aussi vifs et des vues du ventre de Paris que l’on aurait aimé avoir vécues … Une valeur sure.

    • ';
    • 18/02/2012

      Quand on parcourt cette expo, on ne peut s’empêcher de se dire : « c’était mieux avant »… Capture de moments pris sur le vif d’une époque révolue, quand les Halles n’étaient pas encore un centre commercial délabré mais un vrai lieu de vie, le poumon de Paris. Doisneau excelle dans l’art de nous immiscer dans une réalité quotidienne à la fois anecdotique et poétique. Un regard sans jugement qui fait de cette collection un témoignage inestimable de ce qui faisait le Paris d’autrefois, il n’y a pas si longtemps…

    • ';
    • 30/03/2012

      Ainsi croque-t-il avec élégance, bienveillance et délectation tous ceux qui se croisent au petit matin dans le ventre généreux de Paris. Jeux d’ombre, jeux de miroirs, croisement de poussettes, de charrettes et de diables, tout est prétexte à inventer des images.
      Voir la critique complète >>

    • 23/02/2012

      C’est la première fois que sont réunies les photographies qui retracent ce parcours. Pas de nostalgie, si l’on veut, mais une réflexion superbe sur le patrimoine, à coup sûr. Plus qu’aucune autre, les images de Doisneau ont façonné le regard des Français sur leur propre pays, jusqu’à même risquer de le caricaturer.
      Voir la critique complète >>

    • 15/02/2012

      Aux petites heures de la nuit, quand la capitale dort, les commerçants s’installent sous les Halles des pavillons Baltard. (…) Les 150 tirages, pour la plupart des vintages, constituent un ensemble documentaire fantastique de cette métamorphose du centre de Paris, même si l’accrochage serré ne met pas assez en valeur les petits formats.
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (515)

    • dominique.branger
    • agnes
    • alinawolf
    • nanou
    • alexdcr
    • delphinequartetqueme
    • varna
    • judith.lasry
    • melow
    • sophie
    • laurefarantos
    • lodang
    • N. T.
    • mov02
    • gaelleschlachter
    • a.benhayoun
    • sandou2b
    • louise.gombert.5
    • annabel-laso
    • stephaniebordes
    • victran
    • celinemaguet
    • oriane.tusauraspas
    • kermel77
    • nanou_at
    • averri
    • delphine.klock
    • j-m-la-pluie
    • merinos.melissa
    • mfouere
    • arnaud-lefeuvre
    • chloe.bringuier
    • caoloun
    • clotilde.pointivy
    • anne.pauline.mathieu
    ...et 480 autres personnes

    Ils l'ont vue (129)

    • sacharey
    • hadrien
    • MarineBrnt
    • lenamariap
    • camille.moreau
    • LizaBergara
    • aurore.sun
    • bolivar70
    • katellruellan
    • daphne.ageorges
    • etienne.briere
    • la.styliste
    • Djeepy1
    • delphine
    • mademoisellej
    • rgael
    • shanelove1
    • STEPHANIE
    • autin.julie
    • gallais-d
    • marie-neige-pinton
    • Tad
    • canipel.guillaume
    • Ansid
    • marion-a
    • rocio_ayeray
    • sceno
    • oliviaronsain
    • tabacfroid
    • yon_chau
    • morganouledoze23
    • Lau
    • billy-blossom
    • jmedrinal
    • marion.neveu.35
    ...et 94 autres personnes