Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Henry de Monfreid

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Henry de Monfreid et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Henry de Monfreid

Henry de Monfreid et sa compagne

Henry de Monfreid et Oubenech, sa compagne à Deder (1913). Epreuve sur papier albuminé. BnF / Société de géographie

Lettre à Armgart Freudenfeld du 13 juin 1914

Lettre à Armgart Freudenfeld du 13 juin 1914 avec dessin de la maison de Monfreid sur l’ïle Mascali. BnF / Société de géographie

Henry de Monfreid et Lavigne

Henry de Monfreid et Lavigne (vers 1913) BnF / Société de géographie

Henry de Monfreid et Lavigne

Henry de Monfreid et Lavigne (vers 1913) BnF / Société de géographie

Fermer

Achetez vos billets

    La Bibliothèque nationale de France consacre une exposition à Henry de Monfreid (1879-1974), l’un des plus célèbres écrivains voyageurs du XXe siècle. Grâce au don fait par ses héritiers à la Société de Géographie d’un ensemble d’archives, correspondance, journaux de bord, photographies stéréoscopiques, films et enregistrements sonores de l’auteur, une centaine de documents est présentée dans la Galerie des donateurs, illustrant ses principales aventures dans la Corne de l’Afrique et la mer Rouge. Le 20 août 1911, Henry de Monfreid arrive à Djibouti. Commis chez un négociant en café, cuirs et peaux, il fait l’expérience géographique et humaine d’une Ethiopie rude et belle qu’il décrit dans une correspondance régulière entretenue avec son père et sa future femme, Armgart Freudenfeld. Dans ses nombreux déplacements, il emporte avec lui son matériel photographique et sa production témoigne de sa fascination pour cette terre africaine. Son sens aigu de l’observation se retrouve dans ses clichés. Émerveillé par la luxuriance de la végétation et la grandeur des paysages, fasciné par les guerriers Danakil et la beauté des femmes abyssines, il ne lui faut pas plus d’un mois pour se détacher du mode de vie européen et devenir, selon ses propres termes, « irrécupérable ». De retour à Djibouti, Monfreid achète un boutre, s’entoure d’un équipage de matelots somalis et décide désormais de « vivre la vie libre, que seule donne la mer ». Il se lance dans de nouvelles activités plus lucratives : la contrebande d’armes et le commerce des perles. Dans des journaux de bord illustrés de dessins, il relate ses Aventures de mer du Golfe d’Aden à la mer Rouge en passant par le redoutable détroit de Bab el-Mandeb. La guerre éclate. Monfreid se heurte à l’administration coloniale française qui voit d’un mauvais oeil sa liberté de mouvement et à l’amirauté britannique en mer Rouge qui surveille étroitement celui qu’elle surnomme le «sea wolf». Il n’entend pas se plier à ces nouvelles règles et réussit à faire entrer en Egypte, en contrebande, une cargaison de haschich en provenance de Grèce. La rencontre en 1930 avec Joseph Kessel, venu enquêter sur les marchés d’esclaves, est déterminante. Ce dernier, enthousiaste à la lecture des journaux de bord de Monfreid le pousse à écrire : Les Secrets de la mer Rouge, premier d’une longue série de romans, paru en 1931, remporte un succès immédiat. Mais deux ans plus tard, la publication de l’ouvrage Vers les terres hostiles de l’Ethiopie, critique du régime du Négus lui vaut d’être expulsé d’Ethiopie. Désormais, la passion de l’écriture ne le quitte plus. Au cours de ses années de correspondant de guerre, dans sa maison retrouvée d’Araoué en Ethiopie puis en captivité au Kenya, Monfreid prépare la trame de nouveaux romans. 1947 marque son retour définitif en France. A plus de 90 ans, l’infatigable conteur enregistre son oeuvre écrite et fait revivre une dernière fois par la parole ce que fut sa vie, l’histoire d’un homme qui a toujours cherché à « éviter l’aventure »

    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique

    Ils ont envie de la voir (24)

    • azza
    • jchden
    • mpeissik
    • aurelieankner
    • victran
    • mfouere5986
    • gwendoline.victoria
    • november_10th
    • emmanuelbesnier
    • fabmuse56
    • shanelove1
    • STEPHANIE
    • aurore.hondet
    • charles-d
    • manguee
    • leeandersondesign
    • aude.guernigou
    • xbechet
    • birgitte_berntsen
    • abo2910
    • lutecienne
    • isabelle.bertrand1

    Ils l'ont vue (4)

    • dominique.branger
    • germain.sandrine
    • maracujamaracuja
    • xavier06rt
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.