Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
 Videodrones

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Videodrones et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Videodrones

Céleste Boursier-Mougenot, videodrones, 2001

Vue de l’installation à New York dans la Galerie Paula Cooper

Videodrones

Céleste Boursier-Mougenot

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    Céleste Boursier-Mougenot élabore dans l’ancienne sacristie du Collège des Bernardins une installation s’inscrivant dans la série commencée en 2000 sous le titre générique de « videodrones ». Cette série d’installations audio et vidéo est basée sur un principe technique qui permet d’écouter le son produit par des images. La sortie vidéo d’une caméra connectée à l’entrée d’un amplificateur audio produit un bourdonnement continu, génère un drone qui module en fonction de la quantité de lumière captée par la caméra, de la luminosité, de la vitesse et de la taille des objets qui traversent son cadre. Le traitement consiste à effectuer la transduction audio du signal vidéo puis à extraire et à amplifier les modulations du signal pour activer des filtres audio qui agissent sur lui, l’accordent ou le colorent. L’artiste installe des caméras vidéo, privées de leur fonction sonore, aux alentours du Collège des Bernardins, pour filmer en plan continu l’activité ambiante. Les images captées par les caméras sont ensuite rediffusées en direct et en continu, sur cinq écrans placés sur les murs ouest et nord de l’ancienne sacristie : la ville en mouvement, les flux urbains s’invitent dans les murs du Collège des Bernardins. La diffusion simultanée des images, des objets en mouvement, filmés selon différents points de vue, recompose la réalité. La multiplicité et le surdimensionnement des projections empêchent alors une lecture exhaustive et plongent le visiteur dans une réalité seconde, propice à l’écoute. Un dispositif spécifique d’accueil des visiteurs favorise la réflexion sur ces flux urbains, ces mouvements de la ville qui s’invitent à l’intérieur des murs de l’ancienne sacristie, entrant ainsi en résonance avec la vocation du Collège des Bernardins de réfléchir et de faire réfléchir sur notre monde et sa contemporanéité. En écho à l’installation de Céleste Boursier-Mougenot le Collège des Bernardins vous invite à découvrir « Le tourniquet » de Jan Kopp.

    Dates 10/02/2012 - 14/04/2012
    Domaines installation
    art contemporain
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 14/04/2012

      une œuvre simple (trop?) et qui pourtant entraine à des reflexions et des impressions importantes. Le quotidien, l’Autre, l’inconnu, narration, désordre, absurdité… Une oeuvre comme je les aime, simple au premier abord mais tellement riche ensuite!

    • ';
    • 02/04/2012

      Sympatique on peut y rester un bon moment à regarder le va et viens d’un écran à l’autre de passant de la vie de tous les jours…

    • ';
    • 25/03/2012

      Céleste Boursier-Mougenot plonge le ‘spectateur’ dans un lieu envoûtant bourdonnant. Immersion totale dans la vie quotidienne sans ses bruits tapageurs. (…) En pénétrant dans la sacristie, on se retrouve immergé dans la vie quotidienne. Mais pas dans le réel. Et c’est envoûtant.
      Voir la critique complète >>

    • 18/02/2012

      on y est baigné de la lumière froide de l’hiver dehors ; allongé sur un talus un peu dur, on laisse le regard aller d’un panneau à l’autre, suivre un passant qui soudain disparait dans une fente, un trou noir spatio-temporel, puis le retrouver plus loin, comprendre l’enchaînement des vues, reconstituer une narration. (…) On retrouve bien là l’approche systémique et disjonctive de l’artiste.
      Voir la critique complète >>

    • 09/02/2012

      Finis, le silence et la retraite. Entre Jussieu et Maubert, Céleste Boursier-Mougenot a installé cinq caméras de vidéosurveillance. Sous les ogives gothiques des bernardins, qui accueillent régulièrement des expositions, leurs images affluent sur autant d’écrans. Elles donnent au visiteur l’impression d’être à la fois dans la cité et hors d’elle, voyeur fasciné par le quotidien le plus anodin de ses habitants.
      Voir le site >>

    Ils ont envie de la voir (34)

    • Argonaute du Pacifique
    • alice.martel
    • pppoooppp
    • julie.monne
    • kliokra
    • substencia
    • Rouckaque
    • fabienne.dumortier6505
    • s.exertier
    • PPP
    • sceno
    • eledoisy
    • yeung.lucie
    • valerie.vivancos
    • sury-lakshmi
    • naguinancy
    • gnaffrone
    • rouchaussee-maud
    • huardcecilia
    • virginie.michelcartier
    • lna952
    • yub
    • aooo
    • gontieri
    • Hugo_Kostrzewa
    • Robertsafa.France
    • Enrique_Passo
    • constancesorel
    • marcory.marcory
    • minniefractale
    • torres.clara
    • vivapicpan

    Ils l'ont vue (14)

    • varna
    • rejane
    • kfauconnet
    • jess.perez.9469
    • julieverlaine
    • mdechaterton
    • florent.martin.9849
    • contact9473
    • albine.bessire
    • agnes1856
    • marina.caneve
    • M
    • olga.planterose
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.