Votre action a été enregistrée avec succès !
New Frontier:  l’art américain entre au Louvre

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition New Frontier: l’art américain entre au Louvre et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

New Frontier: l’art américain entre au Louvre

Thomas Cole, La Croix dans la solitude

N° d’inventaire : RF 1975 9, Paris, musée du Louvre

Thomas Cole, La Tempête, 1825.

Huile sur panneau, High Museum of Art, Atlanta

Asher B. Durand, Vue près de Rutland, Vermont, 1837.

Huile sur toile, High Museum of Art, Atlanta

New Frontier: l’art américain entre au Louvre

Thomas Cole et la naissance de la peinture de pays...

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Le musée du Louvre, le Crystal Bridges Museum of American Art de Bentonville (Arkansas), le High Museum of Art d’Atlanta et la Terra Foundation for American Art se sont engagés dans un projet de collaboration de plusieurs années fondé sur un programme d’échanges d’œuvres mais aussi des projets éducatifs et scientifiques. Première étape de cette collaboration, une exposition-dossier consacrée à Thomas Cole (1801-1848).

    Dates 14/01/2012 - 16/04/2012
    Domaine peinture
    Période XIXe siècle
    Site officiel Musée du Louvre
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 23/02/2012

      Je pense qu’il est essentiel de préciser que cette exposition est très modeste ! En effet, il n’y a que cinq toiles présentées, les récentes acquisitions du Louvre dans le genre du paysage américain. Malgré ce petit désappointement, les toiles sont magnifiques et font rêver. A quand une VRAIE exposition sur ce thème !?

    • ';
    • 03/02/2012

      [Voici] une exposition-dossier pour le moins modeste. (…) L’ensemble est efficace et didactique à souhait, et démontre habilement l’évolution de Cole (…). S’il est trop tôt pour voir une grande exposition sur Benjamin West, John Singleton Copley ou Thomas Cole, n’y aurait-il pas un juste milieu entre un accrochage synthétique et une rétrospective ?
      Voir le site >>

    Ils ont envie de la voir (72)

    • dann
    • azza
    • varna
    • hadrien
    • justinegautier92
    • nick
    • caoloun
    • jean.csap
    • catherine.guillemin
    • marisa.garnier.92
    • zazaie
    • Fred.girard.fg
    • xjgs
    • Djeepy1
    • julie.monne
    • altoubel
    • dylan-buffinton
    • benjamin.pasquier
    • morgane.baer
    • felip19
    • marion.chombartdelauwe
    • manguee
    • cbaumann
    • lardiere.zoe
    • guillaume-hingant
    • jessyros
    • flespi
    • ciccio
    • olivierb
    • anne
    • rebelaki.irini
    • delphine-v
    • charlotte.stephan.35
    • olivier.huonnic
    ...et 37 autres personnes

    Ils l'ont vue (38)

    • lenamariap
    • joh-peccadille
    • rissenbeck
    • vincecoaster
    • gunnel.marielouise
    • belphegor
    • PPP
    • canipel.guillaume
    • camodilune
    • Vhte6
    • titisa91
    • marion.neveu.35
    • corentindury
    • coubcel
    • hexar92
    • helene.heyraud
    • flora.durand
    • clo-bell
    • xavier06rt
    • florent.martin.9849
    • gaellesamy
    • Clerval
    • danielsta
    • hullo
    • fort.thom
    • d.peresan-roudil
    • vv.zou
    • esmee.s
    • passotg
    • alicebaz
    • youandarnold
    • emmanuellefantin
    • antoine.laurent27
    • volcom010
    ...et 3 autres personnes