Votre action a été enregistrée avec succès !
Phares

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Phares et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Phares

« Los Faros », jeu électronique de bataille navale

Coll. privée B. Rubinstein

Plaque publicitaire pour la pile « Le Phare »

Coll. privée Bernard Rubinstein

Le Ruytingen, bateau-feu, vue de 3/4 avant, Ch. Hamelin,1877.

  • billet

    billets

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    France Télévisions – Exposition « Phares » au musée de la Marine - 8/03/2012

    /

    Achetez vos billets coupe-file pour l'exposition Phares dès maintenant ! Le paiement des tickets est sécurisé.


    logo-Fnac entr 8.5 € Achetez vos billets >

    Lien entre terre et mer, le phare est la lumière qui guide les marins. Des premières tours à feu, éclairées au bois et au charbon, aux lentilles sophistiquées de Fresnel, la technologie a évolué ainsi que le paysage du littoral avec la multiplication des « sentinelles de la mer ». L’histoire de ces monuments français commence avec l’impressionnant phare de Cordouan, construit en 1611. Aujourd’hui, 150 « sentinelles des mers » illuminent de leur faisceau lumineux nos 5000 km de côtes (métropole et outre-mer). Au XIXe siècle, c’est à Paris que débute l’aventure industrielle des phares : recherche, laboratoire scientifique, fabrication. Avec la Tour Eiffel comme emblème, Paris était véritablement la « capitale des phares ». Se plonger dans l’univers minéral des phares, c’est aussi saisir le rôle de l’homme : bâtisseurs, marins et ouvriers, ou encore gardiens de phares. Ces derniers ont toujours suscité une profonde fascination. Des hommes et femmes, dont le métier a aujourd’hui disparu, ont donné vie quotidiennement aux feux de la mer. Isolés, vivant dans des conditions souvent rudes, ils sont les acteurs d’aventures héroïques. De la tour d’Alexandrie, une des sept merveilles du monde, le mythe des phares est né. La dimension symbolique de ces bâtiments a créé une culture « phare » notamment dans la littérature, le cinéma, ou encore chez les collectionneurs et pour le tourisme. Le temps de sa grande exposition 2012, le musée propose une immersion dans le monde des phares. Sur 1000 m2, les visiteurs sont invités à connaître leur histoire, leur évolution scientifique et technique, leur fonctionnement, découvrir les hommes qui les ont créés ou servis, mais aussi s’intéresser à la culture savante et populaire qu’ils engendrent. Une large place est donnée aux images animées qui rythment le parcours de l’exposition. Visites, animations, conférences, cycle de projections permettront à tous les publics d’enrichir leurs connaissances sur les phares. Sous le faisceau rayonnant de la Tour Eiffel, voici bientôt une fenêtre ouverte sur le grand large et nul doute qu’elle suscitera l’envie d’aller vers de « vrais » phares, après avoir appréhendé cette passionnante histoire à laquelle la France a contribué de façon majeure sur toutes les mers, à l’approche de tous les continents.

    Dates 07/03/2012 - 04/11/2012
    Domaines histoire
    sciences et nature
    Site officiel Musée national de la Marine (Paris)
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 29/10/2012

      Expo intéressante bien scénarisée. Seul bémol sur certaines vitrines les objets présentés sont mal indiqués.

    • ';
    • 14/10/2012

      Belle exposition, belle scéno. On y apprend plein de choses. Un grand bravo à l'agence de scénographie, pour ce cabotage le long des côte françaises.

    • ';
    • 24/05/2012

      Pour une bretonne, l’exposition Phares était l’exposition de l’année à voir à Paris! Une scénographie incroyable, ludique et bien pensée. Une belle rétrospective sur la construction des phares. J’ai appris beaucoup de choses sur l’aspect technique. Un petit bémol, il y manquait un soupçon d’âme, celui des gardiens et des légendes..mais je l’attendais avec tellement d’impatience que j’ai dû être exigeante! Très belle affiche et catalogue à se procurer à la boutique!

    • ';
    • 09/05/2012

      Une exposition entre prouesse technique et poésie, la technique l’emporte tout de même sur la poésie. C’est tout de même l’occasion de visiter et découvrir le musée de la marine qui est effectivement un lieu fascinant !

    • ';
    • 30/04/2012

      Exposition plus importante que prévue, la première partie plairait plutôt aux ingénieurs. La seconde, plus orientée sur l’architecture, les arts et la vie m’a bien plus intéressé. J’ai trouvé au contraire de Bruno B. qu’il y avait pas mal de photos et elles étaient globalement de qualité.

    • ';
    • 26/03/2012

      Une exposition où la volonté didactique l’emporte de beaucoup, malheureusement, sur la poésie des phares et l’étrangeté de la vie de leurs gardiens. Du coup, on se lasse assez vite, même si c’est intéressant, d’autant que l’exposition est dense. L’aspect technique est privilégié. J’ai été surpris de la quasi absence de photographies. Les films sont excellents. Et la visite nous donne l’occasion de traverser le Musée de la Marine pour arriver jusqu’à l’exposition. Le Musée de la Marine reste un endroit absolument fascinant, propice à la rêverie.

    • ';
    • 26/03/2012

      Exposition réussie a’ chaque niveau: On a littéralement le sentiment d’être pris par la main et transporter dans le monde des marins et des phares. Touts les aspects sont bien couverts et rendus intéressants: Le point de départ et le premier moment de la rentrée dans l’espace de l’exposition est émouvant grâce au beau jeu de lumière. Le parcours a’ l’intérieur est très facile puisque les cartels sont numérotées. Bref, on se perd pas du tout. Les aspects historiques (en France, Angleterre et même l’Egypte ancienne) sont abordés d’une manière interactive et amusante. Les personnages qui ont contribue’ a’ la construction des phares sont mis en relief. La représentation du monument au cinéma, dans l’art et même la transmission de son image aux objets de tout les jours confèrent a’ la visite un aspect complet. La volonté du musée et sa politique devient de plus en plus clair quand on s’approche de la fin: Le besoin de faire attention a’ ces belles œuvres qui ont change’ le paysage maritime et la vie de plusieurs personnes, qui sont maintenant en cours de disparition. —> A NE PAS RATER.

    • ';
    • 24/03/2012

      Bien, intéressant, très complet, parfois un peu trop technique

    • ';
    • 08/03/2012

      La volonté d’aborder le sujet sous toutes ses facettes et la densité des explications n’empêchent en rien l’émerveillement enfantin.

    • ';
    • 08/03/2012

      une partie un peu trop technique freine l’enthousiasme. Des manipulations sympas, des images d’archives impressionnantes, et même une partie sur les objets dérivés…Très complet.

    • ';
    • 16/05/2012

      Dès la première salle, le visiteur est plongé dans l’ambiance si particulière des phares grâce au « ballet des optiques », d’immenses lentilles, véritables objets d’art et de technologie. À travers un jeu d’ombres et de lumières, il s’agit de comprendre l’émotion ressentie par le marin en pleine nuit, face à cette source lumineuse qui surgit de l’inconnu. Cette introduction sensorielle amène à la partie historique – la plus étoffée -, avec l’acte fondateur : la construction du phare de Cordouan. [...] une grande exposition à découvrir pour mieux comprendre les choix politiques, les innovations et les prouesses techniques, la vie des gardiens, la nécessaire reconversion aujourd’hui…
      Voir la critique complète >>

    • 10/03/2012

      Créac’h, Stiff, Kéréon, la Jument, Nividic… C’est la litanie des noms des phares qui, en mer d’Iroise, guident les marins au large d’Ouessant. Même pour celui qui n’a jamais navigué, ces sites parlent. De tempêtes. De courage. De solitude. . Ils disent aussi le génie de nos ingénieurs et l’abnégation des hommes du Service des phares et balises. Les « pharebal », dans le jargon, à qui le musée de la Marine de Paris a l’excellente idée de rendre hommage…
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (97)

    • coline.aunis
    • celiaconil
    • ninimichel12
    • caoloun
    • ipjacquot
    • jean.csap
    • helixfelix
    • choquene.laura
    • bolivar70
    • suguye234567
    • viinc-91
    • xjgs
    • mayaaitsaid
    • STEPHANIE
    • noemiearnoux.delodi
    • morgane.baer
    • aclaireberthomieu
    • manguee
    • parents
    • sofianews
    • 260volt
    • hardyfrancoise36
    • Roberto.b08
    • laurence.ruellan
    • fanny-blet
    • thomas-f
    • belphegor
    • flavio.bonuccelli
    • anaelle_bzh
    • miniju88
    • leeandersondesign
    • goobitchou
    • sarahdb
    • joannie-leclerc
    • marie-neige-pinton
    ...et 62 autres personnes

    Ils l'ont vue (40)

    • agnes
    • anamure
    • cebolang
    • quentinchevrier
    • joh-peccadille
    • aurore.sun
    • Fuzzyraptor
    • etienne.briere
    • bruno
    • Fabienne.dumortier
    • yann-baros
    • kfauconnet
    • martine.fromageot
    • scenarts123
    • camille.doue
    • sceno
    • charlotte.stephan.35
    • marion.neveu.35
    • beatrice-d
    • techer_angie
    • Enrique
    • julia.strauss
    • yvon.rio.7
    • xavier06rt
    • sasabulle
    • jeanne.mas
    • nat
    • thomas.d
    • hanin.hannouch
    • gnaffrone
    • christiane.mirabaud
    • emmanuelle.prudor
    • nono1635
    • luciebleton
    • benjamin.camus.durand
    ...et 5 autres personnes