Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Images du corps

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Images du corps et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Images du corps

Gérald Thupinier, Sans titre

2005, 150 x 120 cm, technique mixte sur bois

Marie-Lyne Constantini, Noli me tangere 1

2003/2004, 130 x 49 cm, huile sur papier

Serge Plagnol, visage

2000, 89 x 117 cm, huile sur toile

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    Pour cette exposition dans la Tour Charles Quint, les visiteurs pourront découvrir les Faces de Gérald Thupinier, issues d’une série d’œuvres peintes sur le thème du visage et dans lesquelles l’être humain apparaît en tant que trace, empreinte, privé du regard et de la parole, peut-être perdu, angoissé par l’imprévision de son devenir. Gérald Thupinier vit et travaille à Nice. Le sentiment morbide ou funèbre qui peut se dégager de ces œuvres est contrebalancé et équilibré par une présence vivante et affirmée de la peinture, présence exprimée par l’artiste en ces termes :« j’ai mis le visage, j’ai mis l’humain au centre de ma peinture. Au fond, je peins des faces parce que j’ai peur que l’humain perde la face » (catalogue de l’exposition Trasumanar, Hôtel des Arts, Toulon, 2006) En corrélation avec les œuvres de Gérald Thupinier seront présentées deux sculptures de l’artiste Vincent Barré, qui vit et travaille à Paris et St Firmin-des-bois (Loiret). Ces sculptures en fonte de fer, aluminium ou en tôle d’acier, sont posées au sol ou appuyées contre les murs, tels des fragments d’architecture abandonnés, à la manière de ces temples antiques dont les colonnes parfois effondrées nous laisse imaginer un monde passé, ancien et déchu. Vestiges résistant au temps qui passe et viennent aujourd’hui marquer le paysage de leur présence. Ces sculptures sont le résultat d’un long et patient travail de la matière par l’artiste. Aux côtés des œuvres de la collection départementale, l’artiste Marie Lyne Costantini qui vit et travaille à Toulon exposera ses peintures issues de sa collection. Le travail sériel de l’artiste est souvent lié au corps humain vu comme un objet évanescent. Elle s’attache dans ces peintures à ne représenter que des marques, des empreintes, laissant entrevoir des éléments renvoyant au corps humain, comme des silhouettes à peine suggérées de jambes ou de têtes. Les séries de travaux de l’artiste renvoient parfois à des épisodes bibliques où à des objets religieux et interroge « la relation de la mort à la vie ou plutôt […] sur ce que la perception humaine appellerait « l’entre deux » (Extrait du texte de présentation de l’artiste d’Arno Bruciane). Serge Plagnol vit et travaille à Toulon. Sa peinture se développe autour de deux thèmes: la fleur et la femme. La fleur comme courbe ascendante, poussée vers le ciel, la femme comme corps nudité et visage. Les œuvres ainsi créées présentent un espace qui peut sembler être divisé par un dessin mais dans lequel la couleur prend son indépendance et envahi la surface par sa matière tactile et ses teintes : ocres rouges et jaunes terreux évoquent la lumière méditerranéenne.

    Dates 22/10/2011 - 18/12/2011
    Domaine art contemporain
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique