Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
L’épée

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition L’épée et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

L’épée

Joyeuse ou épée de Charlemagne, épée du sacre des rois de France et son fourreau (détail)

Trésor de l’abbaye de Saint-Denis Xe – XIVe siècle Or, acier, argent doré, verre Paris, musée du Louvre, département des objets d’art

Traité de combat (tradition de maître Lichtenauer)

Folio 119: entraînement à l’art de l’escrime, jeu de l’épée et de la bocle, petit bouclier rond métallique. XVe siècle, Bas Moyen Age papier, plume Paris, musée de Cluny – musée national du Moyen Age

Vitrail provenant de la Sainte-Chapelle : chevalier tuant un roi, Paris, 1243-1248

verre, plomb, grisaille, 57,5 x 57,5 cm Paris, musée de Cluny – musée national du Moyen Âge

L’épée

Usages, mythes et symboles

  • billet

    billets

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Achetez vos billets coupe-file pour l'exposition L’épée dès maintenant ! Le paiement des tickets est sécurisé.


    logo-Fnac Visite simple 0 € Achetez vos billets >

    L’épée est sans doute l’objet le plus emblématique du Moyen Âge, d’une singularité sans pareille. L’extrême simplicité de sa forme en fait un véritable concentré de technique et de technologie, poussées à un rare degré d’excellence. Ses usages et ses fonctions relèvent en revanche d’une infinie complexité. Arme bien connue de l’affrontement et de la chasse, elle peut également être un objet d’apparat ou un signe de pouvoir. La charge symbolique très forte dont elle est investie dès ses origines, a nourri l’imaginaire collectif et a fait accéder l’épée à la dimension de la légende et du mythe, dont notre époque connaît encore les échos. De Durandal à Excalibur en passant par Joyeuse, le nom des épées mythiques résonne encore et toujours dans notre imaginaire. L’exposition, à travers une centaine d’objets parmi lesquels de très prestigieux, met en lumière les usages et les sens de l’épée mais aussi sa place dans l’imaginaire médiéval.

    Dates 28/04/2011 - 26/09/2011
    Domaines histoire
    arts décoratifs
    Périodes XVIe siècle, moyen-âge
    Site officiel Musée de Cluny – Musée National du Moyen Âge
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 26/09/2011

      Bonne petite expo avec quelques supposées épées de Légende comme celle du Cid. Cadre sympa mais on ne fait que survoler le thème.

    • ';
    • 22/09/2011

      Exposition superficielle ne creusant pas dans les symboles de l’epee et s’arretant sur l’epoque moyen-ageuse sans apporter d’eclairage sur les evolutions

    • ';
    • 17/09/2011

      La guerre, c’est moche, mais l’épée, c’est beau ! Voilà une exposition bien conçue, claire et riche d’enseignements, sur l’arme phallique par excellence. On aurait aimé peut-être que son usage et ses symboles soient comparés à d’autres types d’armes : par exemple le Georges des légendes, patron des chevaliers et des soldats, tue le dragon non avec son épée mais avec une lance, qu’il brise trois fois d’ailleurs. N’empêche que cette exposition est instructive et même parfois décalée (extrait de « Kaameloot », série jadis diffusée sur M6) ; la scénographie est intéressante (on nous en explique les principes à l’entrée, ce qui est fort bien intentionné et plutôt rare dans une expo). Et si Cluny a pu faire sortir la Joyeuse de Charlemagne des collections du Louvre, alors Cluny peut tout faire !

    • ';
    • 29/08/2011

      Une exposition ludique avec plusieurs pièces extraordinaires, le manque d’espace est compensé par une scénographie réussie dans le cadre toujours si évocateur du frigidarium.

    • ';
    • 01/08/2011

      Une exposition pédagogique mais qu’on prend dans le sens qu’on veut! J’en ai rêvé: Cluny l’a fait! Bon, oui, notamment quand il y a du monde il faut effectivement s’organiser pour lire les cartels qui sont installés parfois dans le désordre (?) ou dans un ordre qui mériterait d’être expliqué, et installés de façon un peu malcommode. Je ne boude cependant pas mon plaisir pris dans le joyeux mélange des thèmes et des objets.

    • ';
    • 15/06/2011

      Belle exposition, très variée quant aux médias proposés. Cependant l’expo aurait méritée d’être plus développée, avec une ligne directe plus claire.

    • ';
    • 15/06/2011

      Une exposition très interactive, pour les jeunes. Pour les autres, il ne suffit pas de mettre ensemble des épées, des extraits de sacrée graal et Kaamelott pour en faire une expo réussie ! Il manquait une ligne directrice, des thématiques plus affirmées, dommage !!!!

    • ';
    • 10/06/2011

      Très ludique, les enfants même jeunes adorent mais j’ai trouvé dommage les cartels, petits, mal placés et trop sommaires, je suis restée sur ma faim en information, reste la catalogue de l’exposition, superbe !

    • ';
    • 22/05/2011

      Belle exposition, scéno très chouette avec des fonds de vitrine qui attirent l’oeil. Les objets sont bien présentés et ça fait plaisir de voir de si belles pièces rassemblées. Malheureusement le discours n’est pas très clair et même si l’on saisit les idées d’ensemble, on ressort sans avoir de visions plus précises de l’objet en question. Le parti pris n’est ni chronologique ni typologique certes, mais on passe d’une thématique à l’autre sans vraiment comprendre leur enchainement. On a l’impression que les idées sont là mais qu’on ne soit pas allé plus loin que leur évocation, dommage. Pourquoi par exemple avoir ecartelé en trois endroits différents Joyeuse, le portrait de Louis XIV et le sacre de Louis XII, alors qu’à priori ils illustrent la même chose? Les cartels sont très mal placé et on met un temps fou pour relier objet et information. De bons éléments, de beaux objets, à voir, mais personellement j’ai été un peu déçue.

    • ';
    • 22/05/2011

      C’est une belle exposition. La muséographie est de grande qualité. Cependant, la disposition des cartels n’est pas commode, on ne s’y retrouve pas et c’est un peu la chasse aux trésors. Mais le gros plus, ce sont les interventions de la compagnie de Taille et d’Estoc les samedi et dimanche. Ils nous expliquent comment se battaient les chevaliers et les paysans du Moyen-Age. C’est instructif et drôle. Bon point pour le musée national du Moyen Age.

    • ';
    • 11/05/2011

      Très accessible, visuellement très belle, variée (épées, manuscrits, vitraux, documents audiovisuels), ludique (possibilité de prendre une épée en main, cours d’escrime, extraits de kaamelott…). Malheureusement on n’apprend pas grand chose sur l’épée si ce n’est que c’est une arme et un objet d’apparat doté d’une grande symbolique! C’est un peu court!

    • ';
    • 07/05/2011

      Un vrai régal!

    • ';
    • 24/06/2011

      Le Musée national du Moyen Âge, à Paris, consacre une toute première exposition à un sujet qui fascine encore, en premier lieu, la gente masculine : l’épée. (…) Faisant fi de ces stéréotypes, cette présentation très sérieuse – qui propose toutefois plusieurs niveaux de lecture, notamment pour le jeune public qui pourra manier une réplique – entend avant tout illustrer la place de cet objet dans la société médiévale.
      Voir le site >>

    • 26/05/2011

      Les plus célèbres épées médiévales sortent de leur fourreau au Musée du Moyen Âge. Découvrez des combats reconstitués comme au XVe siècle. (…) Qu’importe, les mythes sont les plus beaux. L’exposition met ces derniers en valeur par la présentation, autour des lames, de magnifiques enluminures, de gravures de Dürer et Schongauer, de coffrets d’ivoire sculpté, de quelques tapisseries d’époque et de tableaux signés Holbein ou Rossetti. (…) En prime, la visite s’agrémente d’un peu d’humour.
      Voir la critique complète >>

    • 13/05/2011

      Telle qu’elle s’offre au visiteur, l’exposition est l’occasion de faire connaissance avec un objet qui appartient à une culture aujourd’hui oubliée (…) et qui propose une véritable réflexion sur les multiples significations qu’il recouvre. Elle permet, en outre, d’admirer la qualité et la beauté extrêmes de certaines épées, plus proches de l’objet de joaillerie que de l’arme (…).
      Voir la critique complète >>

    • 01/05/2011

      Arme de combat individuelle, l’épée métallique naquit avec les progrès de la métallurgie à l’âge du bronze. Aujourd’hui apanage folklorique du costume de nos académiciens, elle peut être évoquée sur plusieurs millénaires, la période médiévale marquant, en Occident, son apogée. La présente exposition n’a cependant pas voulu privilégier l’approche artistique. De façon neuve, elle explore les divers usages et symboles liés à l’épée, sans que soit négligée la diversité des formes et des techniques de fabrication.
      Voir le site >>

    Ils ont envie de la voir (166)

    • dominique.branger
    • corinegd
    • brokenglass
    • jchden
    • saravercheval
    • maud.l
    • sylvain.lozano5
    • mathilde-j
    • jcs
    • Argonaute du Pacifique
    • darie.mayeux
    • claire.seguret
    • elric.rozet
    • fccf.newsletter
    • rameau.annelaure
    • nick
    • adele_bloch_bauer
    • laissa_agny2920
    • amelie.lemaux
    • bresson.claire
    • sylvainlienard
    • aurore.sun
    • M.garnier.92
    • alexandre.nicolas2
    • lulith-hichihara
    • Fuzzyraptor
    • web
    • yolande_moreau
    • suguye234567
    • jennyfer_w
    • jordi.treluyer
    • SaMoussaoui
    • zazaie
    • Sebastien
    • viinc-91
    ...et 131 autres personnes

    Ils l'ont vue (87)

    • Yoxigen
    • lenamariap
    • cebolang
    • mortensen
    • flore
    • caoloun
    • choquene.laura
    • bolivar70
    • olivier2236
    • clemence
    • bassemayousse
    • Rouckaque
    • morganeloar
    • aclaireberthomieu
    • kfauconnet
    • voule
    • gunnel.marielouise
    • fond.julien
    • claire-l
    • thomas-f
    • belphegor
    • flavio.bonuccelli
    • meriam.bensassi
    • zoe
    • francoisbailly
    • deforn
    • nadege.sebille
    • marion-a
    • lmansuy
    • annedval1711
    • jessica-d
    • eri
    • ciccio
    • alexandra-de-witt
    • clementjanvier
    ...et 52 autres personnes