Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Proches

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Proches et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Proches

Maria Siniakova, Eve

1910, aquarelle sur papier

Vyacheslav Useinov, Code Pin de la prière du matin de muezzin

Synthétique, soie, tubes, 130 х 260, Ouzbékistan

Nicolas Macenko, Néofolk

2005, huile sur toile, 32х32 сm, Ukraine

Proches

L’avant-garde / ethnographie / art contemporain

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    La galerie Proun et la Fondation intergouvernementale pour la coopération dans l’éducation, la science et la culture (IFESCCO) de la Communauté des États indépendants (CEI) présentent l’exposition «Proches» du 18 au 28 novembre 2011 à l’occasion du vingtième anniversaire de la création de la C.E.I. Des pièces d’artisanat ethnique, des oeuvres des maîtres de l’avant-garde et d’artistes contemporains des pays de la CEI (Russie, Biélorussie, Kazakhstan, Azerbaïdjan, Tadjikistan, Arménie, Kirghizistan, Moldavie, Ouzbékistan, Ukraine, Turkménistan), au total c’est plus de 150 pièces qui seront exceptionnellement réunies à la Cité de la mode et du design à Paris. Cette exposition fait le pont entre des époques diverses et des générations de créateurs, pour mettre en forme et offrir au spectateur un espace culturel unique tout en insistant sur les forces créatrices de chacun des états de l’ex-Union. « Proches» figure une orientation commune, des desseins parallèles, mais aussi les mouvements artistiques très proches des artistes des différents pays et cultures. La situation géographique des « proches » et l’histoire politique commune de 70 ans (la période soviétique : de 1922 à 1991) ont déterminé la ressemblance et la convergence de nombreuses approches culturelles qui se sont développées dans les pays concernés de l’ancienne Union. L’isolation des courants artistiques mondiaux et la formation artistique homogène durant la période soviétique ont produit une double réaction. Les artistes de la période postsoviétique vont s’immerger dans les courants artistiques mondiaux et rechercher les spécificités de leurs cultures nationales respectives pour recréer une continuité brisée par les 70 ans d’empire soviétique. Almagul Menlibaeva, qui fusionne dans ses oeuvres des images récentes soviétiques et des images archaïques sur fond de désert éternel Kazakh, rejoint l’inspiration des peintres du début du 20eme siècle comme Pavel Kouznetsov. Pour les autres, Vyacheslav Useinov (Ouzbékistan), Nicolas Matsenko, Oleg Tistol (Ukraine), la structure plastique des ornements traditionnels et la régularité des thèmes orientent l’expérience créative. Ainsi les tabliers traditionnels ukrainiens, les tapis, sont partie intégrante de l’avant-garde. Les travaux de Matsenko et Tistol utilisent des ornements anciens dans des oeuvres contemporaines mais avec un autre signifiant et dans un contexte différent. Pour de nombreux artistes contemporains des ex-républiques de l’URSS la signification de « proches » est à la fois une proximité culturelle fusionnelle de la tristesse de la vie politique et sociale soviétique et le moyen d’en sortir fusse par un sentimentalisme nostalgique comme dans les oeuvres de Jamshed Kholilov.

    Dates 18/11/2011 - 28/11/2011
    Domaines art moderne
    art contemporain
    Périodes XXIe siècle, XXe siècle
    Site officiel Les Docks – Cité de la mode et du design
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique

    Ils ont envie de la voir (1)

    • naguinancy

    Ils l'ont vue

    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.