Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Charlotte Perriand

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Charlotte Perriand et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Charlotte Perriand

Table basse tronc brut, 1941

Art Brut Vertèbre de poisson, 1933

Charlotte Perriand

De la photographie au Design

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    Charlotte Perriand, l’œil en éventail au Petit Palais - 8/04/2011

    /

    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Charlotte Perriand aimait avoir « l’œil en éventail », c’est-à-dire attentif à tout, aux êtres et aux choses, surtout les plus humbles. Son « œil en éventail » devenait régulièrement « œil photographique » pour générer des photos d’avant-garde, elles-mêmes servant à ses très novatrices créations de mobilier. Voilà ce que le Petit Palais souhaite faire découvrir au public en déployant photos et mobiliers de Charlotte Perriand aussi bien dans la salle d’exposition du rez-de-chaussée, dite Hall Jacqueau, que dans les salles de collections permanentes en résonance, alors, avec les meubles du XVIIIe siècle, les peintures réalistes, les vases grecs… Cette exposition s’inscrit dans la politique du Petit Palais de donner toute la place qui lui revient à l’art de la photographie et de contribuer à la mise en valeur de l’art français du mobilier.

    Dates 07/04/2011 - 18/09/2011
    Domaines photographie
    arts décoratifs
    Période XXe siècle
    Site officiel Petit Palais
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 11/10/2011

      Il est assez dur de s’y retouver entre cette expo et celle permanente du Petit Palais, mais ça reste une expo intéressante.

    • ';
    • 18/09/2011

      Une femme et une artiste de premier plan !

    • ';
    • 15/09/2011

      Première partie de l’exposition très interessante qui permet de comprendre la démarche de Cahrlotte Perriand via les photos, et scénographie très agréable. Je tiens tout de même à souligner que le fait d’avoir séparer l’exposition en plusieurs parties et en plusieurs lieux n’est pas quelque chose que je juge utile car pour ma part, je n’ai pas vue l’exposition en entier n’ayant pas remarqué de signalement indiquant une quelconque suite dans d’autres pièces. Mais le peu que j’ai vue de cette exposition m’a tout de même satisfaite.

    • ';
    • 11/09/2011

      Les expositions de poïétique – saisir les démarches artistiques – sont un vrai casse-tête muséographique. On peut dire que les commissaires de l’exposition « Charlotte Perriand » sont parvenus de bonne manière à nous montrer le travail de recherche et de création de l’architecte : la documentation est innombrable et bien mise en valeur. On comprend comment fonctionnait l’oeil de l’artiste, un oeil aux aguets, et l’on comprend aussi que tout ou presque est affaire de forme. Ce qui n’est pas forcément vrai. Le découpage de l’exposition en thèmes est une idée nécessaire, au risque de nous faire perdre la chronologie : du coup, on ne saisit pas forcément bien l’évolution du travail de Perriand. L’artiste fut donc aussi une grande photographe ; peut-être aurait-il fallu la situer dans le contexte de l’histoire de la photographie, ce qui n’apparaît pas vraiment, notamment en soulignant les accointances avec le grand Kollar, dont rien n’est dit ici. Pour finir, le découpage thématique a permis un malencontreux anachronisme, qui nous fait croire que Perriand a inventé le concept d’art brut, ce qui est inexact bien entendu. En conclusion, une belle exposition, se risquant au « multidirectionnel » (ce qui permet de souligner le foisonnement intellectuel de l’artiste), mais qui, pour apporter une note plus pragmatique à cette critique, a mal vieilli, visiblement mal entretenue par les services de nettoyage du musée !

    • ';
    • 25/08/2011

      L’exposition est très intéressante, la vidéo également mais le fléchage est lamentable : on risque de passer à côté d’une bonne partie de l’expo, surtout si l’on ne s’est pas vu remettre le plan !!! Heureusement, les employés du musée sont charmants et vraiment dévoués pour remédier à cette « inorganisation ». Merci à eux.

    • ';
    • 09/08/2011

      Une expo très intéressante, démontrant le talent et la vision d’une femme hors du commun. Seul point noir : le fait qu’une partie de l’expo soit mélangée aux autres oeuvres du musée

    • ';
    • 01/08/2011

      Exceptionnel ensemble de mobilier, photos et croquis. Probablement plus facile de percevoir l’oeuvre quand on a vu ces pièces in situ (par exemple à la Cité radieuse à Marseille). La fin de l’exposition, avec des pièces insérées dans la collection permanente du petit palais est exceptionnelle.

    • ';
    • 27/07/2011

      Très sincèrement, je suis un grand admirateur de cette chère Charlotte alors je ne boude jamais rien la concernant et j’étais content de voir certains objets rarement présentés comme son mobilier brésilien par exemple. Cela dit l’expo est très éclatée et peut être déroutante pour qui ne connaît pas déjà son travail.

    • ';
    • 22/07/2011

      parrallelisme interessant entre ses photos et ses creations mais expo un peu vide..

    • ';
    • 23/06/2011

      Très belle exposition où l’on découvre Charlotte Perriand en brillante photographe… A voir ! Lire la critique sur : http://parcours-art.blogspot.com/2011/04/charlotte-perriand-au-petit-palais.html

    • ';
    • 16/04/2011

      Les photos de Charlotte Perriand sont très belles. A la sortie des salles d’exposition, j’ai beaucoup aimé que quelques meubles soient disséminés au milieu des collections permanentes, installés sur fond orange.

    • ';
    • 28/05/2011

      L’exposition du Petit Palais part de ces grands panneaux engagés et se termine par les clichés de cimes alpines. Hélas, une partie des meubles et des photographies est dispersée au milieu des collections du musée parisien (…) où ils n’ont rien à faire. Dommage, car par rapport à la Charlotte Perriand montrée à Beaubourg en 2006, celle-ci se révèle plus intime. On découvre, grâce aux photos, les secrets de fabrication d’objets qui restent d’une grande modernité.
      Voir la critique complète >>

    • 27/05/2011

      L’exposition présente ainsi plus de 400 photos et documents, associés à 70 meubles, dans un jeu d’échos qui augmente la poésie des formes. Face aux images de galets, de troncs d’arbres, de concrétions de grès qui l’inspirèrent, le mobilier de Charlotte Perriand s’avère être un lieu de rencontre entre l’industrie et la nature, mises pour ainsi dire au service l’une de l’autre.
      Voir la critique complète >>

    • 13/05/2011

      Est-ce une exposition monographique… ou bien un beau coup de pub pour le fabricant de mobilier Cassina, son principal mécène? On ne peut s’empêcher de se poser la question en visitant cette présentation déployée au Petit Palais (…). (…) Le problème, au Petit Palais, est le mélange des genres. (…) Bref, le trouble est de mise lorsque l’on retrouve des pièces actuellement rééditées à la fois à l’intérieur de la présentation et à l’extérieur, en point d’orgue, dans une salle disposée façon showroom. (…) L’exposition proprement dite est, elle, trop éclatée. (…) Le propos se brouille à l’envi.
      Voir le site >>

    • 26/04/2011

      C’est un aspect méconnu de la démarche créative de la célèbre architecte, urbaniste et designer qui est montré au Petit Palais : celui de la photographie dans les années 1930. Riche de près de 500 œuvres, l’exposition se déploie un peu partout dans le musée (…) En noir et blanc, les photos de Charlotte témoignent de sa passion pour les espaces libres de la montagne ou de la mer (…) Ce goût pour l’art brut a donné lieu à de sublimes créations.
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (323)

    • nicolasdeleudeville
    • flomaes
    • dominique.branger
    • corinegd
    • isacf
    • juclecia
    • nathanaelle
    • alinawolf
    • alexdcr
    • hadrien
    • judith.lasry
    • coline14
    • annedk
    • mariecharvet
    • matthieuflory
    • jchden
    • N. T.
    • bumb
    • baboonnette
    • thomaleguay
    • stephaniebordes
    • Argonaute du Pacifique
    • elizabeth.migeot4101
    • just--me83
    • lehub
    • fccf.newsletter
    • amandineparis7
    • Dee D.Haze
    • sandra.soetens
    • expos
    • manon.vk
    • CM
    • zahra.sebti
    • liliceram
    • g-defour
    ...et 288 autres personnes

    Ils l'ont vue (130)

    • toniopegre
    • geoffroy.guigou
    • papposilene
    • kily
    • varna
    • louise.gombert.5
    • BCHRISTINEROBERT
    • lenamariap
    • eschmitt47
    • mfouere5986
    • flore
    • philippine.demonval
    • anne.pauline.mathieu
    • carine.cauville
    • n.hoang
    • yolene.louison
    • claire.pierre4
    • enora
    • web
    • etienne.briere
    • rejane
    • paris2010
    • lulu
    • julie.monne
    • mademoisellej
    • chachapecq
    • noemiearnoux.delodi
    • autin.julie
    • meryl-p
    • maurise boyer
    • Fabrice_Colinet
    • aurorepapeguay
    • aclaireberthomieu
    • julie.ruols
    • voule
    ...et 95 autres personnes