Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Pearls of the North

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Pearls of the North et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Pearls of the North

Joris Van de Moortel, The door which was once my studio’s

2010, 300 x 200 x 15 cm, Matériaux mixtes

Anne Wenzel, Sans titre (black girl)

2003, Céramique, 135 x 200 x 200 cm, Wall painting dimension variable

Anita Molinero, Sans titre

2011, Cabanes pour enfants, pots d’échappement, 300 x 260 x 144 cm, Production : Galerie Edouard Manet, Gennevilliers

Pearls of the North

On n’a pas perdu le Nord

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    Le Palais d’Iéna ouvre les portes de sa spectaculaire salle Hypostyle de 1000 m2 à l’exposition Pearls of the North dédiée à la scène belge, hollandaise et luxembourgeoise durant la semaine de l’art contemporain à Paris. Le lieu sera spécialement mis en scène pour mettre en valeur les oeuvres présentées tout en respectant l’architecture spectaculaire de Perret. En privilégiant un dialogue avec 25 galeries qui ne sont pas toujours présentes dans les foires internationales, les commissaires Caroline Smulders et Jérôme Lefèvre ont souhaité donner une visibilité prestigieuse à un ensemble d’artistes de qualité manquant parfois du soutien institutionnel mais suivis et encouragés par les collectionneurs de leur pays.

    Dates 14/10/2011 - 23/10/2011
    Domaine art contemporain
    Période XXIe siècle
    Site officiel Palais d’Iéna
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 26/10/2011

      L’exposition Pearls of the North au Conseil Economique et Social, regroupement d’artistes plus ou moins liés au Benelux (Farah Atassi n’a fait que naître en Belgique, mais bon…), était surtout l’occasion d’admirer l’architecture des lieux, due à Auguste Perret ; rares étaient les œuvres qui stoppaient le visiteur, même s’il y avait quelques grands noms (Broothaers, Jan Fabre, Kees Visser) un peu perdus dans la masse.
      Voir la critique complète >>

    • 21/10/2011

      Elle [l'exposition] permet de pénétrer dans le Palais d’Iéna, chef-d’oeuvre de béton édifié par Auguste Perret de 1937 à 1946, et qui, pour la raison qu’il abrite le Conseil économique, social et environnemental, ouvre rarement ses portes au public. (…) Or, c’est là un espace difficile, qui offre peu de murs. Le scénographe a donc pris le parti d’élever en travers de la nef une longue cimaise, laquelle contraint malheureusement la belle harmonie voulue par Perret et confère davantage à l’ensemble l’aspect d’une foire off.
      Voir le site >>

    Ils ont envie de la voir (2)

    • papposilene
    • dianegabb

    Ils l'ont vue

    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.