Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Jean-Louis Forain

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Jean-Louis Forain et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Jean-Louis Forain

J-L Forain / Le Buffet 93,5 x 148 cm, huile sur toile

J-L Forain / Dans les coulisses

J-L Forain/ Scène de prétoire, 60 x 72 cm, huile sur toile, vers 1905

Femme à l’éventail, Dixon Gallery & Gardens, Memphis, Te, USA

Le Client, Dixon Gallery & Gardens, Memphis, Te, USA

La Confidence au bal Musée des Arts décoratifs

Jean-Louis Forain

(1852-1931) « La Comédie parisienne »

  • billet

    billets

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    Jean-Louis Forain au Petit Palais - 30/03/2011

    /

    Achetez vos billets coupe-file pour l'exposition Jean-Louis Forain dès maintenant ! Le paiement des tickets est sécurisé.


    logo-Fnac Visite simple 0 € Achetez vos billets >

    Imprégné des théories impressionnistes sur la lumière et la couleur, de leur prédilection pour les scènes de la vie quotidienne et fort d’un trait puissant, Forain traite les thèmes de la modernité : champs de courses, scènes de rues, de cafés, de spectacles, lieux d’élégance et de plaisirs, soirées mondaines. « Guetteur de vérité », selon son biographe Kunstler, cet impressionniste de mœurs aime mettre en relief les dessous de la société de son temps. Il a su rendre le banal étonnant et dénoncer les tares et les ridicules de ses contemporains. Les coulisses de l’Opéra, où les abonnés s’encanaillent avec les petits rats, constituent par exemple un haut lieu d’observation sociale, un condensé d’humanité qui lui offrent matière à sa représentation caustique de la vie parisienne. Après 1900, en peintre moraliste, son style se métamorphose tant dans sa technique que dans le choix des sujets. Il dénonce les injustices dans ses peintures de prétoires où la lumière se répand dans un clair-obscur proche de Rembrandt. La guerre de 1914-18 lui offre une cause à la mesure de sa fougue. Paris, dans les années vingt, l’artiste septuagénaire ne recule devant aucune audace et retranscrit l’atmosphère endiablée des Années Folles avec une écriture rapide et puissante qui sera une des révélations de l’exposition.

    Dates 10/03/2011 - 05/06/2011
    Domaine peinture
    Périodes XXe siècle, XIXe siècle
    Site officiel Petit Palais
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 01/06/2011

      Un graveur et peintre peu connu, dont la découverte vaut le détour! En outre, le Petit Palais est un endroit merveilleux à découvrir!

    • ';
    • 18/05/2011

      J’ai découvert un artiste formidable, au trait incisif et d’une grande modernité. J’ai aimé cette expo. Plus sur mon blog (http://sijavaisunblog.blogspot.com/2011/05/jean-louis-forain-au-petit.html)

    • ';
    • 27/04/2011

      Forain privilégia les scènes de la vie quotidienne, il montre les dessous de la société, d’abord en humoriste, puis en moraliste ; A travers divers procédés : Huiles, aquarelles, pastels, gravures et dessins. Exposition très riche et instructive !

    • ';
    • 05/04/2011

      Exposition intéressante, prouvant une fois de plus le savoir faire du Petit Palais en la matière. On ne se lasse pas une seconde, car on voit de tout : peintures, pastels, dessins de presse, estampes, mosaïques… Le propos est limpide, et l’on voit défiler les époques au travers des oeuvres, des maisons closes et des scènes mondaines de la Belle Epoque aux années folles en passant par la guerre de 14.

    • ';
    • 14/05/2011

      Quel que soit le sujet, ses oeuvres dénotent un sens aigu de l’observation, du mouvement, de l’instant, que renforcent une palette franche et des cadrages souvent originaux. En résumé: il a un talent fou. Cette rétrospective ressuscite avec bonheur l’artiste que la postérité avait oublié.
      Voir la critique complète >>

    • 01/05/2011

      Parcours riche et foisonnant pour une rétrospective très instructive et distrayante.
      Voir le site >>

    • 30/04/2011

      Plus que l’exposition Manet à Orsay et son succès justifié, la révélation impressionniste à Paris ce printemps est sans nul doute la grande rétrospective que le Petit Palais consacre à Jean-Louis Forain, connu surtout pour son incroyable longévité comme dessinateur de presse (trente-cinq ans au Figaro).
      Voir la critique complète >>

    • 13/04/2011

      Nuits, boulevards, le Café Riche, demi-mondaines : ­Forain a de l’esprit, la comédie humaine est son sujet de prédilection. Il traque les ridicules, s’indigne de la loi du plus fort. Cadrages mordants, traits qui griffent, couleurs qui claquent : rien ne lui résiste. (…) L’exposition, première rétrospective du peintre, a l’inconvénient des projets exhaustifs : elle démarre fort, mais sur la fin traîne en longueur.
      Voir la critique complète >>

    • 12/04/2011

      Très beau parcours que celui que propose (…) le Petit Palais, dans une mise en espace élégante et aérée (…). (…) L’on regrettera une présentation trop thématique, faisant fi des époques, et ne rendant pas compte des évolutions de Forain (…). Mais c’est une exposition qui marquera parce qu’elle aura permis de découvrir que Forain ne fut pas seulement un Cabu ou un Plantu de l’époque, mais aussi un peintre de talent. Un vrai peintre qui mérite amplement d’être redécouvert et reconnu.
      Voir la critique complète >>

    • 18/03/2011

      La part d’ombre de cet homme au patriotisme et à la foi exacerbés est abordée sans ambages par les commissaires de la riche rétroespective du Petit Palais (la première depuis 1978!). (…)Grâce à des oeuvres judicieusement sélectionnées, l’accrochage thématique décortique la complexité de l’homme comme de l’artiste. Son grand mérité est de révéler la versatilité de Forain le dessinateur comme celle de Forain le peintre.
      Voir le site >>

    Ils ont envie de la voir (113)

    • dominique.branger
    • agnes
    • nanou
    • varna
    • ewratislav
    • freshheads
    • stephaniebordes
    • jcs
    • Argonaute du Pacifique
    • victran
    • diane-d
    • vincent.blanchard.142
    • oriane.tusauraspas
    • peparose
    • g-defour
    • chloe.bringuier
    • lilou-398393
    • katellruellan
    • julie.eugene
    • pcaroline1
    • alvauch
    • gwendoline.victoria
    • jennyfer_w
    • SaMoussaoui
    • november_10th
    • cecile.houchois
    • epure
    • c.papp
    • laurentjack
    • fabmuse56
    • urvoas.chloe
    • astridpas
    • chachapecq
    • autin.julie
    • afduth
    ...et 78 autres personnes

    Ils l'ont vue (50)

    • brokenglass
    • mathilde-j
    • lenamariap
    • carine.cauville
    • n.hoang
    • joh-peccadille
    • catherine.guillemin
    • emma.pierre
    • paris2010
    • xjgs
    • mc.blanc
    • julie.monne
    • dylan-buffinton
    • cyrildejean
    • Rouckaque
    • aurorepapeguay
    • aclaireberthomieu
    • frmarx
    • cecile-lemoine
    • gallais-d
    • ollografik
    • martine.fromageot
    • eri
    • marie2geyer
    • arnaud_degiovanni
    • triboulet.renaud
    • ciccio
    • maggie.ariotti
    • beezm
    • pierre-boulle
    • lacmic
    • christelle.babet
    • sijavaisunblog
    • philaporte
    • inesjebli03
    ...et 15 autres personnes