Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Laura Henno

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Laura Henno et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Laura Henno

Laura Henno , La cinquième île

2010, tirage sous cadre, 74×94cm

Laura Henno, Savana

2010, tirage sous cadre, 120×155 cm

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    L’exposition personnelle de Laura Henno au CPIF intègrera un ensemble d’oeuvres inédites, réalisées à l’occasion d’une résidence à la Réunion et produites pour l’exposition. Cette nouvelles série ouvre une nouvelle voie dans les recherches photographiques de l’artiste. Par un recours à la mise en scène, Laura Henno construit des images qui rendent palpables une extrême tension entre ses personnages et une réalité extérieure. Ce sont le plus souvent des paysages rendus irréels par une savante gestion de la lumière – de jeux de clairs obscurs ou de contrejours – qui servent de décor aux photographies et participent à leur dimension fictionnelle. Le rapport d’étrangeté qu’entretiennent ces figures avec l’espace qui les entoure, l’indétermination qui en résulte, renvoient le regardeur à une position inconfortable faite de fascination et d’une sensation d’intrusion. Son exposition au CPIF, intitulée La route du retour rassemblera différentes séries, dont une inédite, récemment réalisée à l’occasion d’une résidence à l’île de la Réunion. Dans ces nouvelles photographies, Laura Henno met en scène de jeunes migrants, figures d’une évocation historique de la colonisation de l’île et de l’histoire des déplacements de populations. Passé et actualité se superposent dans des images qui pourtant préservent une certaine intemporalité et renvoient à un contexte géopolitique plus vaste. À travers ces corps en fuite, comme traqués, les photographies se chargent de fiction et font écho au Marronage, ces esclaves fugitifs qui vivaient cachés dans des lieux inaccessibles. La luxuriance des paysages ajoute à l’intrigue de ces échappées, la jungle est à la fois le refuge et celle qui malmène. La tension caractéristique du travail de l’artiste se déplace et se joue désormais dans un rapport abrupt au déplacement des personnages dans le paysage. Le mouvement complexifie ici le potentiel fictionnel des scènes à travers une photographie qui joue avec différents registres de représentation, révélant la maîtrise de l’artiste des codes de l’image. Au delà d’une fine appréhension de la mise en scène – dans un rapport ambivalent au réel – les photographies de ces dernières séries affirment les problématiques sociales et politiques contemporaines au cœur du travail et ouvrent une nouvelle voie dans les recherches plastiques de l’artiste.

    Dates 09/09/2011 - 06/11/2011
    Domaines art contemporain
    photographie
    Période XXIe siècle
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 23/09/2011

      Laura Henno est avare en informations mais pas en détails. Sa photographie précise et découpée ne raconte pas, mais préfère l’induction, laissant ainsi une plus grande liberté à celles et ceux qui regardent. Avec ses images inconfortables et obsédantes, Laura Henno nous invite à cultiver l’incertitude.
      Voir le site >>

    Ils ont envie de la voir (2)

    • poulet.valery
    • christophe_h_perret

    Ils l'ont vue

    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.