Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
François Morellet

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition François Morellet et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

François Morellet

2 trames de tirets de néon avec participation du spectateur ou : avec deux rythmes interférents, 1971

34 tubes à l’argon de 135 cm, système électrique, commutateur Dimensions variables Collection de l’artiste Vue de l’installation : Luxembourg, Casino, 2000

L’Avalanche, 1996

Tubes à l’argon, système électrique 300 × 300 (ou 600 ?) × 700 cm Collection de l’artiste pour la présente version Une première version de cette œuvre est conservée au Neues Museum de Nuremberg

François Morellet

Réinstallations

  • billet

    billets

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    Bande-annonce de l’exposition - 7/03/2011

    Présentation générale de l’exposition « François Morellet, Réinstallations » - 28/03/2011

    2 trames de tirets, François Morellet - 28/03/2011

    8 trames, François Morellet - 28/03/2011

    Pi Rococo, François Morellet - 28/03/2011

    Défigurés, François Morellet - 28/03/2011

    /
    précedent

    Achetez vos billets coupe-file pour l'exposition François Morellet dès maintenant ! Le paiement des tickets est sécurisé.


    logo-Fnac Visite simple 0 € Achetez vos billets >

    Dans la série des rétrospectives que le Centre Pompidou consacre aux grandes figures de l’art actuel, une exposition inédite présente une relecture du travail de François Morellet. L’exposition RÉINSTALLATIONS met l’accent sur un aspect original et pionnier de l’oeuvre de l’artiste, les installations. Ayant privilégié les formes géométriques et l’utilisation du hasard, Morellet a développé pendant plus de soixante ans une oeuvre majeure et très originale au sein de l’abstraction géométrique. Membre fondateur en 1960 du Groupe de recherche d’art visuel (GRAV), Morellet a multiplié les types d’intervention plastique, depuis la peinture sur châssis jusqu’aux projets dans la ville et l’architecture qu’il intitule « désintégrations ». Les trames, le développement de nombreux systèmes, l’ironie révélée par les titres, l’appel au hasard à l’intérieur de principes préétablis sont au coeur de sa démarche. En collaboration avec les commissaires de l ’exposition, Alfred Pacquement et Serge Lemoine, l’artiste a sélectionné vingt – six oeuvres de dimensions variées qui retracent les grands tournants de sa carrière de 1963 à aujourd’hui. De nature très différentes les unes des autres et faites de matériaux divers – tubes de néon, lumières avec projection, pièces de bois, papier sérigraphié, bandes adhésives aux murs, toiles sur châssis, tubes d’aluminium, plaques de métal, elles sont installées dans l’espace et sur les murs. Ces oeuvres ont d’abord été réalisées en des occasions diverses pour des expositions de l’artiste et en fonction des lieux et des circonstances où il a eu l’idée d’intervenir. L’ensemble est « réinstallé » dans la galerie 2, au 6e étage du Centre Pompidou, de façon à créer un parcours varié plein de contrastes et réservant des surprises, de nature à provoquer des chocs visuels comme de susciter du plaisir tant par l’élégance du propos que par la beauté de l’effet. L’exposition s’accompagne d’un catalogue riche de nombreuses participations mettant l’accent sur les installations réalisées par François Morellet depuis plus de cinquante ans et situant son oeuvre dans ce qui est aujourd’hui devenu une pratique courante pour de nombreux artistes contemporains.

    Dates 02/03/2011 - 04/07/2011
    Domaines art contemporain
    installation
    Périodes XXIe siècle, XXe siècle
    Site officiel Centre Pompidou
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 02/07/2011

      Cherchez le petit trou carré!

    • ';
    • 22/06/2011

      Les installations composées de néons peuvent laisser de marbre mais d’autres, réalisées avec des matériaux naturels sont parfois très puissantes. Lire la critique sur : http://parcours-art.blogspot.com/2011/03/francois-morellet-beaubourg-la-plupart.html

    • ';
    • 17/06/2011

      physiquement un rien éprouvante, mais plutôt bien faite

    • ';
    • 02/05/2011

      Expo vraiment super!! On participe vraiment à la plupart des oeuvres, et elles sont très bien présentées dans les espaces. A voir à tout âge!

    • ';
    • 03/04/2011

      tout à fait d’accord avec toi Glonadine. Cette expo m’a fait sourire mais je ne saurais pas expliquer pourquoi exactement! Probablement le fait de pouvoir « participer » à certaines oeuvres. Et la scénographie est très bien adaptée à ses réinstallations : on déambule dans l’expo, et à chaque coin on découvre une oeuvre, on se laisse surprendre, c’est très agréable. Les installations sont très épurées mais le processus est le plus souvent assez complexe.

    • ';
    • 05/03/2011

      J’ai adoré ! mais comment expliquer que cette expo m’a mis le sourire béat aux lèvres ? quand l’art rend heureux ! Allez-y, et si cela vous fait le même effet, peut être pourrez vous me l’expliquer.

    • ';
    • 27/05/2011

      Morellet nous parle avec légèreté de la gravité des choses, de cette loi invisible de la pesanteur, de la chute des corps, mais aussi de l’engendrement d’une forme vers une autre, de mouvement, de croissance. Une leçon de vie, en somme. Jamais pontifiante, purement jubilatoire. Un bonheur !
      Voir la critique complète >>

    • 01/05/2011

      Un thème original (une rétrospective d’installations), des oeuvres et un artiste majeurs et, en prime, la facétie de Morellet.
      Voir le site >>

    • 18/03/2011

      En galopin facétieux, Morellet taquine la rétine, chatouille l’espace, réinterprête et questionne son répertoire, comme en atteste la réjouissante rétrospective organisée par le Centre Pompidou à Paris. La scénographie dynamique et récréative de Jasmin Oezcebi, agençant l’espace en « baraques de fête foraine » selon le souhait de l’artiste, souligne parfaitement la liberté de ton et l’esprit en zigzag de Morellet.
      Voir le site >>

    • 16/03/2011

      Légères et ludiques, composées de tubes de néon et de morceaux de bois, elles titillent le regard et le déstabilisent. On s’y promène comme dans des « baraques foraines », plaisante l’artiste, qui, fidèle à son habitude, refuse de se prendre au sérieux et revendique le droit au plaisir. On ne saurait que trop l’en féliciter.
      Voir la critique complète >>

    • 08/03/2011

      Rétrospective superbe et ludique de cette figure de l’abstraction géométrique française au Centre Pompidou. La scénographie, presque un ballet, est de l’artiste. À ne pas rater !
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (233)

    • nicolasdeleudeville
    • amacfly
    • samuelbausson
    • nanou
    • kily
    • kirikoo
    • sabrina75
    • gregoire.lefevre1
    • mariecharvet
    • louise.gombert.5
    • stephaniebordes
    • remi.c
    • jcs
    • Argonaute du Pacifique
    • marie.grange
    • elizabeth.migeot4101
    • vincent.blanchard.142
    • sandra.soetens
    • justinegautier92
    • dearnat
    • thuytien.hoang
    • ninounita
    • liliceram
    • mfouere5986
    • chloe.bringuier
    • hugocouvry
    • carine.cauville
    • alice.martel
    • joh-peccadille
    • hurricane.sarahd
    • rina.nakazawa
    • emeline.vittori
    • paloodemarbella
    • sarah_poudroux
    • celiaroussin
    ...et 198 autres personnes

    Ils l'ont vue (182)

    • gyzmo
    • corinegd
    • isacf
    • juclecia
    • alexdcr
    • varna
    • sebastienmagro
    • mathilde.simonian
    • annedk
    • gregwolf
    • N. T.
    • ngazzola
    • david
    • remi-f
    • i.mux.max
    • sylvain.lozano5
    • mathilde-j
    • victran
    • just--me83
    • manon.vk
    • nick
    • pabloklapisch
    • arnaud-lefeuvre
    • flore
    • philippine.demonval
    • adele_bloch_bauer
    • plouin
    • elodieal
    • bresson.claire
    • merveakar
    • cyrielledeb
    • ophelie.soumbouleclerc
    • julie.eugene
    • web
    • etienne.briere
    ...et 147 autres personnes