Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
What Went Down

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition What Went Down et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

What Went Down

Thomas Houseago, Dream Room Table, 2011

Contreplaqué, platre 121.9 x 548.6 x 73.7 cm Courtesy de l’artiste et Xavier Hufkens, Bruxelles Thomas Houseago, Hand/ Arm Study II, 2011 Plâtre, chanvre, métal Bras : 210.8 x 53.3 x 19.1 cm Petite main : 90.2 x 57.2 x 16.5 cm Grande main : 144.8 x 85.1 x 25.4 cm

Thomas Houseago, Rattlesnake figure, 2011 Aluminum 365.8 x 76.2 x 76.2 cm

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Le Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière présente la première exposition monographique de Thomas Houseago en France. Né en 1972 à Leeds, Thomas Houseago vit et travaille à Los Angeles et s’est imposé sur la scène artistique internationale en réalisant des expositions au Stedelijk Museum à Amsterdam, au S.M.A.K. de Gand ou plus récemment à la Biennale du Whitney Museum et à la Punta della dogana ainsi qu’au Palazzo Grassi à Venise. Sur l’île de Vassivière, Thomas Houseago présente un ensemble de sculptures monumentales et anthropomorphes aussi bien dans les espaces intérieurs que dans le bois de sculptures. Saisi par le paysage de Vassivière et animé par une grande énergie, l’artiste déploie son œuvre sur l’ensemble du territoire, notamment une lanterne en bronze installée au milieu du lac sur l’île aux serpents. Les sculptures de Thomas Houseago sont composées à partir de membres faits de plaques de plâtre griffonnées au graphite et de têtes en matériaux traditionnels comme le bois ou le bronze. Ses personnages, tantôt marchants, tantôt rampants, sont représentés dans des poses évoquant une hypothétique transition entre l’homme et l’animal. Physiquement imposants, monstrueux et puissants, ils apparaissent pourtant fragmentés et vulnérables.

    Dates 03/07/2011 - 23/10/2011
    Domaine sculpture
    Période XXIe siècle
    Site officiel Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 23/09/2011

      Bois, bronze patiné jusqu’à paraître de l’ébène, plâtre peu raffiné, Thomas Houseago explore divers matériaux pour donner forme à ses golems, objets surdimensionnés et fétiches bizarres. Reste à surmonter sa propre réticence.
      Voir le site >>

    Ils ont envie de la voir (1)

    • cocotte_martin

    Ils l'ont vue

    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.