Votre action a été enregistrée avec succès !
hide_fb

Inscrivez-vous gratuitement sur exponaute et ne ratez plus jamais une exposition

Publiez une expo

Les maîtres du désordre

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Les maîtres du désordre et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Les maîtres du désordre

Crucifix avec charge magique

Ethnie Kongo, Congo

Les maîtres du désordre

  • billet

    billets

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Achetez vos billets coupe-file pour l'exposition Les maîtres du désordre dès maintenant ! Le paiement des tickets est sécurisé.


    logo-Digitick Entr 8.6 € Achetez vos billets >
    logo-Fnac Entr 13.7 € Achetez vos billets >

    Dans la plupart des cultures, des traditions mettent en scène des forces contraires qui se disputent le monde en un combat nécessaire et sans fin. Tout ordre, y compris l’ordre divin, est fondamentalement imparfait, limité, menacé d’implosion. Cette conscience du désordre semble être commune à toute civilisation et les forces perturbatrices, nécessaires à l’équilibre de l’univers et à sa continuité. Articulée en 3 grandes sections, l’ordre imparfait, la maîtrise du désordre et la catharsis, l’exposition analyse la notion de désordre à travers les différents modes de négociations mis en place pour le contenir. L’exposition s’intéresse aux figures du désordre, inscrites au panthéon de nos croyances et des cultures, de Dionysos à Seth Typhon, et aux techniciens, chamanes et autres intercesseurs ici appelés «maîtres du désordre», chargés des négociations avec les forces du chaos. Dans ce compromis permanent entre turbulence et raison, les rites sont le mode privilégié de négociation avec les puissances qui gouvernent les sociétés humaines. Parallèlement à ces rituels sacrés, les fêtes, bacchanales, carnavals ou fêtes des fous semblent être l’autre moyen, profane, qui autorise le déchaînement des pulsions transgressives. Les maîtres du désordre met en scène des objets, des costumes, des représentations issus des grandes collections anthropologiques mais aussi des œuvres d’artistes contemporains dont Annette Messager, JeanMichel Alberola ou Thomas Hirschhorn.

    Dates 10/04/2012 - 29/07/2012
    Domaine sciences et nature
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 03/09/2012

      Un voyage fascinant dans le monde des intercesseurs. http://artsculturestourisme.unblog.fr/2012/06/12/apres-midi-chamanique/

    • ';
    • 25/07/2012

      Une expo très riche en effet mais a la scénographie à mon avis trop présente et mal pensée (c’est certes un labyrinthe, mais sous forme de salles qu’il faut suivre de façon linéaire si on veut lire les panneaux donc pas vraiment en désordre au final). De plus il ne se dégage aucune atmosphère de cet espace, tout est blanc, clinique (surprenant venant du quai branly dont la collection permanente est bien plus vivante et mystérieuse). Les oeuvres contemporaines ne sont pas toujours bien insérées et semblent parfois moins puissantes à côté du reste… Il y a cependant de magnifiques pièces, saisissantes, inquiétantes, de sublimes costumes et masques, et d’incroyables petites statuettes qu’il ne faut pas manquer.

    • ';
    • 07/07/2012

      Une très riche exposition. Nous avons été très bien reçu par le musée du Quai Branly avec un live-tweet quizz et défi : voici le storify : http://storify.com/quaibranly/un-soir-un-musee-un-verre-special-les-maitres-du-d

    • ';
    • 13/06/2012

      Des pièces magnifiques, surprenantes et une exposition bien conçue.

    • ';
    • 10/06/2012

      Ce qui est intéressant, ce sont les réflexions et la curiosité que déclenche cette exposition : on a envie de découvrir les mythologies et les rituels de la moitié de la planète.

    • ';
    • 03/06/2012

      pour ma part, beaucoup aimé l’exposition. La scénographie est d’un désordre voulu mais cela ne gêne pas la découverte et les arrêts sur les oeuvres d’art. Les costumes, masques, objets chamaniques sont d’une grande splendeur. On regretterait peut-être une isolation phonique jamais travaillée, et le manque d’espaces clos mettant en avant des chants chamaniques ou le son des percussions utilisées.Il y en a mais cela manque d’une certaine volonté de mettre l’observateur dans le bain. Bref, exposition à ne pas manquer, elle vaut le détour

    • ';
    • 01/06/2012

      Belle exposition sur le fond, le mélange de pièces anciennes et contemporaines est réussie, de nombreux prêts viennent enrichir le parcours. Sur la forme, une scénographie négligée bien trop présente (signée jacob+makfarlane). Quelques interrogations sur les choix des pièces (beaucoup de Picasso comparativement au reste)

    • ';
    • 13/04/2012

      La scénographie est pénible et ridicule, les explications interminables et laborieuses, les oeuvres d’art contemporaines totalement hors sujet, c’est le visiteur qui devra être un maître du désordre pour apprécier quelques belles pièces et donner un peu de substance à cette prétentieuse exposition.

    • ';
    • 03/07/2012

      La scénographie des «Maîtres du désordre» frappe d’emblée. Décorum blanc, armatures apparentes, cellules en alvéole alors que le visiteur, sur un sujet aussi hermétique aux non-initiés, aurait pu imaginer une sombre ambiance de sous-bois. La volonté était de donner le sentiment d’un univers désordonné et inachevé. Un monde en perpétuelle tectonique de Plaques. [...] Organisée comme un parcours sillonnant et thématique, l’exposition du Quai-Branly enserre le visiteur dans un continuum dense, peuplé de masques, d’objets ethnographiques et d’amulettes, tous très copieusement renseignés. Il affronte d’abord le désordre du monde puis les intercesseurs (chamans, prêtres vaudous…) pour finir sur les débordements collectifs que sont les carnavals. Ont été réunis dans cette exposition, chargée et savante, plus de 300 objets, dont certains jamais montrés. On y voit des esprits sibériens venus exceptionnellement du musée ethnographique de Saint-Pétersbourg et du musée national du Danemark, comme un chaman en transe, chef-d’œuvre taïno du XVIe siècle, précieusement conservé au British Museum. Au-delà de la qualité et de la quantité des œuvres, mixées avec celles d’artistes «hors limites» du XXe siècle comme Picasso, Beuys ou Basquiat, c’est un vrai spectacle vivant auquel invitent les maîtres du désordre.
      Voir la critique complète >>

    • 26/05/2012

      Le commissaire de l’exposition, Jean de Loisy, grand manitou de l’art contemporain, aujourd’hui à la tête du ­Palais de Tokyo, a adjoint une cinquantaine d’oeuvres d’artistes occidentaux qui, à leur façon, prennent en charge les grands questionnements de l’âme. Rapprochement parfois passionnant (Beuys, ­Picasso, Messager, Berdaguer et Péjus), parfois raté — la ­dernière salle, conçue comme un carrousel d’oeu­vres provocatrices, tourne à vide. Avec sa scénographie sciemment oppressante — un boyau serpentin à la structure métallique laissée nue —, l’exposition revendique pleinement l’immersion subjective dans ces chemins de traverse où l’on se confronte à la souffrance, la violence, la mort. Pour, au bout du compte, un peu groggy, mieux retrouver ses esprits.
      Voir la critique complète >>

    • 22/05/2012

      Au début, on rebrousserait presque chemin tant la décoration scénographique est hideuse, prétentieuse et pesante, imposante aux dépens des pièces présentées et du parcours, et ne contribue en rien au sens de l’exposition. [...] A dire vrai, la première moitié de l’exposition intéresse mais n’émeut guère. [...] La partie finale, dénommée Catharsis, purification et transe, montre des sorciers suisses, des tarentelles, des bacchanales et des fêtes des fous, qui nous semblent si proches. Elle culmine dans une salle conçue par Arnaud Labelle-Rojoux où Jérôme Bosch côtoie Gelitin, où l’artiste s’affirme comme vecteur de la transgression profane. Le désordre retrouve son sens.
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (153)

    • Yoxigen
    • papposilene
    • dann
    • mc.monfrais
    • N. T.
    • louise.gombert.5
    • Argonaute du Pacifique
    • celinemaguet
    • maxbonhomme
    • g-defour
    • plouin
    • e.onfroy
    • choquene.laura
    • aurore.sun
    • JUNFIVE
    • Fuzzyraptor
    • rissenbeck
    • julie.eugene
    • rejanews
    • Sebastien
    • viinc-91
    • pescot
    • mc.blanc
    • STEPHANIE
    • noemiearnoux.delodi
    • aniouchka
    • fred.et.riek
    • nolwenn.chauvin
    • voule
    • parents
    • sofianews
    • Sylvain
    • dehonclelia
    • flavio.bonuccelli
    • goobitchou
    ...et 118 autres personnes

    Ils l'ont vue (78)

    • anamure
    • varna
    • lenamariap
    • cebolang
    • adele_bloch_bauer
    • alice.martel
    • joh-peccadille
    • yolene.louison
    • marisa.garnier.92
    • camilleserra
    • etienne.briere
    • olivier2236
    • marie.adamski
    • cecile.houchois
    • julie.monne
    • amelie.thorel
    • marion.chombartdelauwe
    • mamie.dan
    • anaelle_bzh
    • miniju88
    • yavgfr
    • sylvain.guetat
    • stepha-v
    • marion-a
    • triboulet.renaud
    • isa.briton
    • pasepartou
    • ewaelyn
    • boulededrum
    • claudineh
    • mllemazzotti
    • laura.cousseran
    • ddezoret
    • alyssia.lou
    • youte
    ...et 43 autres personnes