Votre action a été enregistrée avec succès !
hide_fb

Inscrivez-vous gratuitement sur exponaute et ne ratez plus jamais une exposition

Publiez une expo

Fichés ?

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Fichés ? et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Fichés ?

vues du laboratoire et de la salle de pose du service central photo du ministère de l’Intérieur (1941)

Boîte contenant des fiches du fonds de Moscou

Fiches individuelles tirées du fichier central de la sureté nationale aussi appelé fonds de Moscou

Fichés ?

Photographie et identification du Second Empire au...

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    Photographie et identification - 5/01/2012

    /

    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Quoi de commun entre ces individus? Ils ont tous été fichés. Dés le début du XIXe siècle, leur photographie figure dans un registre, dans un dossier, sur une feuille ou sur une fiche signalétique, où se trouvent par ailleurs consignées de très sommaires données biographiques. Généralement promis à la destruction, des millions de ces documents insignifiants qui forment ce qu’il est convenu d’appeler un « fichier » sont aujourd’hui conservés par les services d’archives, dépositaires de ces innombrables traces des multiples processus d’identification qui ont fait appel à la photographie. C’est à cette réalité documentaire que les Archives nationales consacrent cet automne une grande exposition intitulée Fichés ? Photographie et identification du Second Empire aux années soixante. Retraçant les étapes marquantes de cette histoire de l’identification à travers la photographie, des premiers essais maladroits du second empire jusqu’au recensement de 1960 en Algérie, plus de 2300 documents illustrent les conséquences de la Commune de Paris, l’invention de la photographie judiciaire par Alphonse Bertillon, les fichiers de la police judiciaire, de la sûreté de l’Etat et de l’administration pénitentiaire, les fichiers des passeports et des cartes d’identité. Les questions d’identité ne relevant pas des seules autorités de l’Etat, plusieurs fichiers d’associations et d’entreprises sont également présentés. Pour montrer comment ce procédé d’abord appliqué au petit nombre des malfaiteurs a été étendu à des catégories de plus en plus nombreuses jusqu’à concerner l’ensemble de la population, il a été fait appel aux ressources de l’ensemble des services d’archives publics : Archives nationales, Archives nationales du monde du travail, Archives nationales d’Outre-mer, archives des ministères des Affaires étrangères et de la Défense, archives de la préfecture de police, archives départementales et municipales, archives d’entreprises, etc. Au-delà des techniques bureaucratiques ou policières de contrôle et de surveillance, c’est toute la complexité des rapports entre l’Etat et les citoyens qui se trouve ainsi révélée, entre résistance et consentement, protection et répression, indulgence et violence douce. Au sein de cette multitude d’individus identifiés, les visages photographiés, aux regards tantôt inquiets, tantôt stupéfaits, fermés, séducteurs, insolents, parfois bouleversants, restituent à ces destins obscurs ou célèbres leur inaliénable dignité individuelle.

    Dates 27/09/2011 - 23/01/2012
    Domaine histoire
    Site officiel Archives nationales
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 20/01/2012

      Expo très riche, fort bien documentée, mais peut-être trop d’informations à enregistrer justement. L’ensemble reste instructif et intéressant.

    • ';
    • 15/01/2012

      tout simplement remarquable

    • ';
    • 21/12/2011

      expo très intéressante, dommage qu’il y ait un peu trop d’informations pour qu’on puisse se concentrer jusqu’à la fin

    • ';
    • 19/11/2011

      Exposition très bien documentée.

    • ';
    • 13/11/2011

      Pour faire écho aux commentaires précédents: une bonne expo, intéressante mais où l’information très dense , n’est pas assez bien scénographiée pour que l’on puisse en saisir toute la richesse. Deux moments fort de l’expo: les « fichés » condamnés à mort et les « fichés » pris en photos à quelques années d’écart.

    • ';
    • 06/11/2011

      Un parcours chronologique (un peu difficile à suivre par ailleurs) ne suffit pas à rendre intéressant tous ces dossiers et toutes ces photos. Un peu plus de didactique aurait été très utile.

    • ';
    • 04/11/2011

      Bonne expo, très intéressante, bien documentée, mais assez difficile (beaucoup trop de texte, et organisation un peu confuse)

    • ';

    Ils ont envie de la voir (193)

    • phonad
    • nade
    • kily
    • sacharey
    • varna
    • mathilde.simonian
    • coline14
    • sofinet
    • Argonaute du Pacifique
    • oriane.tusauraspas
    • amandineparis7
    • delphine.klock
    • mvatier
    • dufilsaudrey
    • rameau.annelaure
    • merinos.melissa
    • katiefechtmann
    • mfouere
    • anne.pauline.mathieu
    • alice.martel
    • joh-peccadille
    • lilou-39
    • yolene.louison
    • pierre.marquis
    • jennyfer_w
    • kahnfrancois
    • vanessa.michel
    • _omr
    • bnochoco
    • emilie.pitard
    • mc.blanc
    • fabmuse56
    • bassemayousse
    • charlene.gosselin
    • STEPHANIE
    ...et 158 autres personnes

    Ils l'ont vue (52)

    • Lutineke
    • dominique.branger
    • agnes
    • papposilene
    • dann
    • maxbonhomme
    • flore
    • aurore.sun
    • pcaroline1
    • krisoforas
    • kfauconnet
    • clara.jan
    • goobitchou
    • francoisbailly
    • margaux-s
    • stephanie092
    • tara-q
    • inesjebli03
    • laura.cousseran
    • agnes-lefranc
    • olivier.huonnic
    • romain-p
    • legroupesmv
    • anthovess
    • brice.chobeau
    • elisabeth.vigee
    • clo-bell
    • christophe_h_perret
    • h-t-n
    • dixie.marlowe
    • julie.brethous
    • raphael.lamiral
    • gualcyrielle
    • petronille.burelle
    ...et 17 autres personnes