Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Jane Evelyn Atwood

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Jane Evelyn Atwood et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Jane Evelyn Atwood

James Baldwin et son frère David, St. Germain des Près, Paris, 1981

Jane Evelyn Atwood

photographies 1976 – 2010

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    Arte – Photographie : rétrospective Jane Atwood - 20/07/2011

    /

    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Née à New York et vivant à Paris depuis 1971, Jane Evelyn Atwood fait l’acquisition de son premier appareil photo en 1975 et commence à photographier un groupe de prostituées à Paris. C’est en partie la force de ces images qui lui valut d’obtenir la première bourse de la Fondation W. Eugene Smith en 1980 pour un autre sujet qu’elle venait d’aborder : les enfants aveugles. Elle n’avait encore jamais publié de photo. L’œuvre de Jane Evelyn Atwood traduit une profonde intimité avec ses sujets, tissée au fil des années. Fascinée par les personnes hors normes et par la notion d’exclusion, elle pénètre des mondes que la plupart d’entre nous ignorent ou décident d’ignorer. Elle se consacre entièrement aux sujets qui la mobilisent, donnant à chacun le temps nécessaire – parfois plusieurs années – pour le sonder au-delà des apparences. Si cette exploration, en profondeur, caractérise sa démarche photographique, elle a néanmoins couvert ponctuellement des événements de l’actualité, tels le tremblement de terre de Kobe en 1995, les attentats contre le World Trade Center du 11 septembre 2001 et la Convention démocrate de 2004. Jane Evelyn Atwood qualifie sa méthode d’ « obsessionnelle ». Elle ne passe à un autre sujet que lorsqu’elle a le sentiment d’avoir pleinement compris celui qui l’absorbait et sa relation personnelle avec lui, jusqu’à ce que ses images traduisent cette empathie.

    Dates 29/06/2011 - 25/09/2011
    Domaine photographie
    Site officiel Maison Européenne de la Photographie (MEP)
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 09/12/2011

      Exposition très émouvante et très belle.

    • ';
    • 11/09/2011

      Une artiste qui nous amène réellement dans l’univers des personnes photographiés. Intime/Dialogue/Saisissant!

    • ';
    • 07/09/2011

      waouh… Voilà une photographe qui photographie vrai, et cru. Contrairement à ce que je lis plus bas : il faut aussi aller voir « l’ombre DE la guerre » :]

    • ';
    • 02/09/2011

      Un vrai témoignage avec des photos qui sont belles dans leur atrocité. Un vrai regard profond sur certains aspects de notre civilisation

    • ';
    • 28/08/2011

      La forme et le fond. La force et la pudeur. A voir absolument (plutot que « l’ombre et la guerre »)

    • ';
    • 27/08/2011

      Des photos à la fois poignantes et artistiquement intéressantes (qu’elles soient belles, dérangeantes voire inquiétantes) qui s’attachent à traiter les drames de notre société. Certes, le choc visuel est là. Mais après tout, la photographie n’est-elle pas aussi là pour nous montrer le monde tel qu’il est, et surtout tel que nous souhaiterions oublier qu’il est?

    • ';
    • 13/08/2011

      Très belle exposition et surtout très variée. A voir.

    • ';
    • 11/08/2011

      Un regard sans concession, sans misérabilisme sur les marges de nos sociétés qu’on voudrait cacher. Un regard touché et touchant. Le parcours est difficile parce que rien n’est caché, pas de « protection » pour les âmes sensibles. La misère nous est livrée sans pudeur, brutale, vraie. La série sur les prisons de femmes est à ce titre exemlaire. Un grand moment.

    • ';
    • 20/07/2011

      Quelle horreur cette exposition, ça m’a juste donné la nausée. Un étalage impudique et voyeuriste de souffrance, une overdose de douleur. La photographe poursuit frénétiquement l’horreur et la désolation, le vide et le glauque, mais sans atteindre la profondeur, en restant à la surface, ce qui rend notre regard illégitime, son approche toujours extérieure. Elle cherche l’horreur chez les autres, comme une étrangère. Toute cette souffrance est exhibée de manière crue et jetée au regard du visiteur, sans pudeur. Ça m’a fait ressentir le même dégoût que quand j’avais vu l’exposition « autour de l’extrême » de la MEP, un étalage d’images choquantes. Et finalement l’oeuvre relève plus de la performance (passer un an dans un hôtel avec des prostituées) que de la photo. Sans la légende les images sont justes glauques, voire pathétiques.

    • ';
    • 04/07/2011

      Marquant

    • ';
    • 08/09/2011

      La MEP accueille la première rétrospective de la photographe en France. Jane Evelyn Atwood regarde le monde dans sa vérité crue, sans misérabilisme. (…) Affrontant interdits et idées reçues, elle s’immerge dans la cruauté qu’elle a choisi de révéler.
      Voir la critique complète >>

    • 28/06/2011

      Depuis le prix W. Eugene Smith en 1980, [Jane Evelyne Atwood] a imposé sa bravoure, sa compassion, sa quête obsessionnelle pour ses sujets dans lesquels l’artiste s’implique corps et âme. Cette première grande rétrospective n’est pas une partie de plaisir, conscience oblige. Elle n’est pas pour autant misérabiliste ou désespérée. Humour anglais en moins, elle évoque La Puissance et la Gloire de Graham Greene. Formidable, donc.
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (124)

    • judith.lasry
    • annedk
    • matthieuflory
    • m4c_fly
    • baboonnette
    • jcs
    • kermel77
    • expos
    • dufilsaudrey
    • milie-p
    • mfouere5986
    • estelle.bonheur
    • lilou-398393
    • thomasguerrin
    • robinebertrini
    • julie.eugene
    • eleonore.dornano
    • emma.pierre
    • etienne.briere
    • SaMoussaoui
    • rejane
    • romaind
    • vanessa.michel
    • ariasvanina
    • helenecazalis
    • epure
    • mc.blanc
    • aglae.plunian
    • alba-r
    • shanelove1
    • jennifer-uddin
    • defossez.joseph
    • Rouckaque
    • yann-baros
    • anna061179
    ...et 89 autres personnes

    Ils l'ont vue (81)

    • mergyclemence
    • saravercheval
    • BCHRISTINEROBERT
    • victran
    • peparose
    • jean.csap
    • LizaBergara
    • web
    • lulu
    • julie.monne
    • bassemayousse
    • STEPHANIE
    • dylan-buffinton
    • ingridpointwalle
    • aurore
    • bertrand.robert
    • kfauconnet
    • liliwalwer
    • PPP
    • antje-burmeister
    • charlene.rolee
    • lacabane
    • francoisbailly
    • jess.perez.9469
    • Sandrine-Drine
    • Lucilelamagnifik
    • Stephanemumu
    • constance_marchand
    • brulezn
    • tara-q
    • eric.faussabry
    • etienne.trobas
    • matthias.charpiot
    • marion.garczynski
    • virginiebaron
    ...et 46 autres personnes