Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Théophile Gautier dans son cadre

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Théophile Gautier dans son cadre et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Théophile Gautier dans son cadre

Auguste de Châtillon, Théophile Gautier

1839, huile sur toile, Paris, musée Carnavalet

Théophile Gautier dans son cadre

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    La vivacité de sa plume et son ouverture d’esprit ont marqué le XIXe siècle. Pour fêter dignement le bicentenaire de la naissance de Théophile Gautier, inscrit au nombre des Célébrations nationales 2011, le Conseil général des Hauts-de-Seine organise une exposition au Domaine de Sceaux. À visiter dès le mois d’octobre. C’est l’histoire d’une rencontre. Dans les salles d’exposition des Écuries du Domaine de Sceaux, le visiteur a rendez-vous avec Théophile Gautier, l’écrivain, chef de file du romantisme, le « poète impeccable » selon Baudelaire, le romancier, le journaliste et le critique d’art, le mélomane averti. Mais c’est aussi avec l’homme du quotidien, dans l’intimité de sa demeure de Neuilly-sur-Seine, que le contact se noue au fil de l’évocation. Mobilier et souvenirs de famille alliés aux oeuvres issues de sa collection de tableaux donnent un aperçu de la vie quotidienne rue de Longchamp et des goûts artistiques du maître des lieux. Ce critique bienveillant, référence de son temps, recevait de nombreuses oeuvres en guise de remerciement ou en cadeau. C’est ainsi que ses murs s’ornaient de peintures d’Ingres ou de Puvis de Chavannes, dispersées après sa mort et dont quelques unes sont aujourd’hui rassemblées à nouveau pour la durée de l’exposition. Au gré de la correspondance et des photographies se dessine une personnalité attachante. Victor Hugo, Charles Baudelaire, Gustave Flaubert, Nadar, les frères Goncourt, Théodore de Banville, les grandes figures se succèdent pour un véritable condensé de la vie littéraire et artistique du XIXe siècle. Des échanges épistolaires font écho à l’actualité politique, familiale, culturelle, et montrent Théophile Gautier sous un nouveau jour. Plus loin, c’est Le Roman de la momie qui occupe le devant de la scène. Une oeuvre et ses déclinaisons, pages préparatoires, éditions originales, illustrations, à découvrir ou à redécouvrir et un texte à lire ou à relire de toute urgence.

    Dates 10/10/2011 - 09/01/2012
    Domaines photographie
    peinture
    littérature
    Période XIXe siècle
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 26/10/2011

      Une petite exposition intéressante, conçue par les Archives départementales des Hauts-de-Seine, avec par conséquent la présentation de beaucoup de documents papier, telles les éditions des grands textes de Gautier. Peu de manuscrits en revanche. Face à l’immensité de l’oeuvre de l’artiste, il aurait peut-etre été plus judicieux de choisir un angle d’attaque plus précis, car vouloir tout dire ou presque en si peu de place relève de la gageure. Deux bonnes idées : les grimoires virtuels, qui permettent de feuilleter des ouvrages, et le focus sur « Le Roman de la momie ». Une lacune : avoir oublié d’évoquer le périodique « L’Artiste », organe fondamental de la diffusion de l’art moderne entre 1850 et 1870, dont Gautier fut le directeur. La scénographie et le graphisme sont classiques et assez bien pensés.

    • ';

    Ils ont envie de la voir (18)

    • dominique.branger
    • joh-peccadille
    • nimarjo
    • shanelove1
    • morganeloar
    • opheliaautumn
    • lacmic
    • angelica.vincent
    • sarah-baach
    • mariist
    • dianegabb
    • christophe_h_perret
    • bonino.antoine
    • leilahourch2048
    • flo.moreau
    • cyclothymie
    • l.bolufer

    Ils l'ont vue (2)

    • Aurelie
    • Patrick
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.