Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
La fabrication de la haine

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition La fabrication de la haine et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

La fabrication de la haine

La fabrication de la haine

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    L’amour a étendu son hégémonie sur l’art des siècles durant. Il est temps de faire place à la haine. La haine, à laquelle on a laissé qu’un misérable strapontin dans le train-train de l’art, elle qui tient pourtant une place de choix dans ce qu’on appela les cœurs, puis les âmes, et désormais le système limbique. Il fallait quelqu’un pour faire le Job, dans l’acception biblique du terme, et Lyzane Potvin, jamais avare de plonger les mains dans le compost des sentiments humains, s’est proposée. Alors que le monde de l’art se complait lui, dans le lénifiant, le macabre ou le conceptuel, elle poursuit tranquillement sa marche lucide dans son univers de cruauté, tailladant le réel et débarbouillant notre regard. Après avoir mis bas quelques-unes des toiles les plus fascinantes sur les affres de notre rapport au corps sexué, rongé par la honte et la culpabilité du pavlovisme moral, elle pétrit désormais des corps qu’elle tourmente puis enferme dans le bocal de leur solitude. Agencement qui sidère tant il parvient à symboliser avec force l’isolement volontaire qui contrarie notre nature grégaire. Lyzane Potvin ajoute donc aujourd’hui une nouvelle page iconographique à notre représentation du monde. La capacité de cette guerrière à les écrire ne finit pas d’étonner. dkelvin

    Dates 18/06/2011 - 19/06/2011
    Domaines sculpture
    photographie
    peinture
    Période XXIe siècle
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique