Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Monumenta 2011

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Monumenta 2011 et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Monumenta 2011

Anish Kapoor, Leviathan.

Monumenta 2011, Grand Palais.

Anish Kapoor, Leviathan.

Monumenta 2011, Grand Palais.

Anish Kapoor, Leviathan.

Monumenta 2011, Grand Palais.

Anish Kapoor, Leviathan.

Monumenta 2011, Grand Palais.

Anish Kapoor, Leviathan.

Monumenta 2011, Grand Palais.

Anish Kapoor, Leviathan.

Monumenta 2011, Grand Palais.

Monumenta 2011

Anish Kapoor

  • billet

    billets

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    Entretien avec Anish Kapoor – Monumenta 2011 - 11/05/2011

    Arte – Monumenta 2011 : Anish Kapoor - 25/05/2011

    Sous la nef du Grand Palais, la France s’expose en relief - 16/01/2012

    /
    précedent

    Achetez vos billets coupe-file pour l'exposition Monumenta 2011 dès maintenant ! Le paiement des tickets est sécurisé.


    logo-Fnac Visite simple 0 € Achetez vos billets >

    De l’espace monumental du Grand Palais a germé une grande idée : MONUMENTA. Pour sa quatrième édition en 2011, MONUMENTA invite Anish Kapoor, artiste britannique né en Inde, à investir les 13 500 m2 de la Nef du Grand Palais. Après le succès des trois premières éditions consacrées à Anselm Kiefer, Richard Serra puis Christian Boltanski, Anish Kapoor relève le défi avec une œuvre inédite. Né en 1954, Anish Kapoor produit depuis les années 80 une œuvre à la fois méditative et puissante. Souvent épurées, toujours d’une grande force, ses installations-sculptures captent de manière vertigineuse l’attention du visiteur. Miroir poli, poudres de pigment, béton brut ou cire grasse, les matériaux utilisés par l’artiste sont au service d’un jeu de formes à la fois organique et minimaliste. MONUMENTA marque le retour d’Anish Kapoor à Paris, trente ans après sa toute première exposition. Son ambition pour le Grand Palais est de créer un choc esthétique et physique, une expérience colorée à la fois poétique, méditative et détonante, qui se mesure à la verticalité et à la lumière de la Nef, cet intérieur plus grand qu’un extérieur.

    Dates 11/05/2011 - 23/06/2011
    Domaines installation
    art contemporain
    Période XXIe siècle
    Site officiel Nef du Grand Palais
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 20/11/2011

      É-nor-me !

    • ';
    • 11/10/2011

      On reste bouche bée

    • ';
    • 28/07/2011

      Monumentale !!! on aime ou on aime pas, pas de juste milieu. Après « l’agitation » dans la nef, la « quiétude » ressentie dans la structure est surprenante. On peut y voir une synthese de « l’origine du monde », vue de l’exterieur et ressentie a l’interieur…

    • ';
    • 27/07/2011

      Une réussite sur le fil…ça passe ou ça casse et c’est passé ! L’entrée dans la « matrice » est inoubliable.

    • ';
    • 22/07/2011

      Encore une fois avec Monumenta, le grand palais propose des expositions incroyables et spectaculaires

    • ';
    • 18/07/2011

      Fascinant, à vivre et à expérimenter

    • ';
    • 24/06/2011

      Étrange et surréaliste. Une oeuvre qui ne laisse pas indifférent ; génial.

    • ';
    • 24/06/2011

      WOW!!!! SPECTACULAR !!!! GENIUS !!!!

    • ';
    • 23/06/2011

      Incroyable!! Une grande oeuvre, à voir et à vivre…

    • ';
    • 22/06/2011

      Exceptionnel !!

    • ';
    • 21/06/2011

      experience unique…

    • ';
    • 19/06/2011

      très impressionnant, et bien sur l’occasion de profiter de l’architecture exceptionnelle du Grand Palais.

    • ';
    • 18/06/2011

      La performance est intéressante mais on a vite fait le tour de cette œuvre monumentale.

    • ';
    • 17/06/2011

      chaud et oppressant dedans, saisissant et dilaté dehors. Imaginez le géant vert qui décide de faire une bulle de malabar dans la nef du grand palais.

    • ';
    • 17/06/2011

      Une expérience spéctaculaire à couper le souffle!

    • ';
    • 16/06/2011

      J’ai été très déçue. Je m’attendais à des atmosphères, des ambiances différentes d’un espace à l’autre mais il n’y a qu’une salle. Le rendu esthétique est sympa et approprié au lieu mais on reste sur nos faims.

    • ';
    • 14/06/2011

      Intéressant. Mais … Beaucoup d artistes nous ont fait rêver sur les mêmes thèmes beaucoup mieux avec moins de moyen et plus de talent.

    • ';
    • 13/06/2011

      En connaissant l’oeuvre de Kapoor on pourrait difficilement mieux faire – d’un air simple et très efficace.. La luminosité change énormément la perception de l’oeuvre..

    • ';
    • 12/06/2011

      Une expérience fascinante, difficile à décrire. Il faut le voir tout simplement …

    • ';
    • 12/06/2011

      Une expérience étonnante. Je ne pensais à rien face à cette œuvre, c’était plus une sensation qu’une réflexion.

    • ';
    • 11/06/2011

      impressionnant ! A voir de jour et de nuit car le rendu est totalement différent aussi bien par la lumière que les sons et le comportement du public !

    • ';
    • 03/06/2011

      une oeuvre qui implique physiquement le spectateur, visionnaire, ambitieuse. A voir, a vivre

    • ';
    • 26/05/2011

      Magnifique… stupéfiant, apaisant…

    • ';
    • 24/05/2011

      J’ai eu le sentiment de me retrouver dans le ventre de ma mère. L’oeuvre nous englobe, nous enveloppe et nous tient chaud. J’aime beaucoup.

    • ';
    • 16/05/2011

      Anish Kapoor est à la hauteur de l’architecture monumentale du Grand Palais. Une expérience unique et surprenante… A vivre et à revivre!

    • ';
    • 12/05/2011

      Etonnant. dans le style Anish Kapoor. Oeuvre qui ne peut pas laisser indifférent

    • ';
    • 01/06/2011

      Par ce Léviathan, l’artiste d’origine indienne nous livre une réflexion sur l’appréhension de l’espace d’une totale maîtrise. Magnétique.
      Voir le site >>

    • 27/05/2011

      Avec un talent consommé pour faire de la forme un outil de mise en espace, Anish Kapoor a exécuté là l’un de ces gestes qui, parce qu’ils façonnent une oeuvre, désignent un grand artiste.
      Voir le site >>

    • 13/05/2011

      Il faut le voir pour le croire tant cette prouesse plastique défie l’œil et l’échelle d’un lieu déjà extraordinaire. Anish Kapoor a été très réticent à la moindre explication technique, préférant garder ses secrets, en bon magicien.
      Voir la critique complète >>

    • 12/05/2011

      La première partie de l’installation d’Anish Kapoor, Leviathan, en est la partie la plus étonnante, car elle englobe, elle intériorise, elle imbibe chaque parcelle de notre corps, chaque cône et chaque bâtonnet de notre rétine, chaque cellule olfactive, chaque cellule ciliée auditive. (…) Quand on repasse à l’extérieur, on est impressionné.
      Voir la critique complète >>

    • 12/05/2011

      L’artiste britanninque fait courir les foules au Grand Palais à Paris et c’est justice. Affrontant l’espace de l’énorme nef, il invite le public à une expérience hors du commun. (…) Plongée étourdissante dans un univers rouge, oppressant, fascinant. On découvre ensuite la face extérieure de cette même structure, gigantesque sculpture gonflable qu’on ne se lasse pas d’observer sous toutes les facettes. Epoustouflant.
      Voir la critique complète >>

    • 11/05/2011

      La quatrième édition de Monumenta, qui a ouvert mercredi au Grand Palais à Paris offre une plongée sidérante dans le monde d’Anish Kapoor (…). Mission accomplie. Après avoir poussé une porte, le visiteur se retrouve à l’intérieur d’une sorte d’énorme ventre rouge. Une impression saisissante.
      Voir la critique complète >>

    • 11/05/2011

      Tel un animal endormi, le Leviathan attend que l’imagination veuille bien se saisir de lui. Entre placenta originel, monstre dévorateur et jeu de fête foraine, une oeuvre qui interpelle l’inconscient.
      Voir la critique complète >>

    • 11/05/2011

      Le Léviathan de l’artiste sollicite tous les sens et oblige à une réflexion sur la nature de l’espace qui nous environne, comme sur la place de notre corps dans cet espace. On y pénètre, mais il est impossible d’en explorer l’intérieur entièrement. On le voit de l’extérieur, mais jamais dans sa totalité.
      Voir la critique complète >>

    • 10/05/2011

      Il prend aux tripes, dérange, étouffe et fascine en même temps. Lorsque l’on ressort, on peut faire le tour de cet immense zeppelin et l’on s’interroge sur sa réalisation. (…) Et grâce à toutes ces questions fondamentales sur la sculpture contemporaine, on deviendrait même plus intelligent. Inoubliable !
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (239)

    • nicolasdeleudeville
    • corinegd
    • isacf
    • brokenglass
    • kily
    • kirikoo
    • varna
    • alexandrafehlauer
    • sophie
    • Elkeunger
    • sarah.zennou
    • Argonaute du Pacifique
    • marie.grange
    • elizabeth.migeot4101
    • philippe-nassif
    • exposcope
    • fccf.newsletter
    • oriane.tusauraspas
    • maxbonhomme
    • Anna
    • eschmitt47
    • ninounita
    • marion.perraud
    • hugocouvry
    • jean.csap
    • elodieal
    • joh-peccadille
    • paloodemarbella
    • li_lau
    • ckrzykowiak
    • lilou-398393
    • cloe-18
    • cathelie4
    • celiaroussin
    • fumiko_shioda
    ...et 204 autres personnes

    Ils l'ont vue (252)

    • gyzmo
    • exponaute
    • benjamin
    • gschaeffer
    • juclecia
    • agnes
    • nade
    • papposilene
    • christophecoussit
    • anamure
    • alexdcr
    • lyria
    • cyrillevi
    • sebastienmagro
    • mathilde.simonian
    • annedk
    • gregwolf
    • pazuzu
    • laurefarantos
    • sofinet
    • a.benhayoun
    • olivier-sentucq
    • i.mux.max
    • MarineBrnt
    • victran
    • just--me83
    • mprieur
    • manon.vk
    • mail1648
    • mortensen
    • jonathan.werner75
    • compendieusementnestpasbref
    • ninimichel12
    • nick
    • pabloklapisch
    ...et 217 autres personnes