Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Chiharu Shiota

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Chiharu Shiota et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Chiharu Shiota

Chiharu Shiota, Installation

Chiharu Shiota

Home of Memory

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    L’artiste Chiharu Shiota (née en 1972 à Osaka), installée en Allemagne depuis 1997, réalisera pour la maison rouge deux installations in-situ. L’accumulation est souvent le ressort des pièces de cette artiste à la fois plasticienne et performeuse. Les installations qui l’ont fait connaître sont des enchevêtrements monumentaux de fils de laine noire, envahissant tout l’espace, dans lesquels sont emprisonnés mobilier ou objets personnels (piano, robes blanches, jouets d’enfants). Une installation de ce type sera déployée dans la salle haute de la maison rouge, tandis qu’une nouvelle pièce, construite à partir de valises, se déploiera dans l’autre salle.

    Dates 12/02/2011 - 15/05/2011
    Domaines installation
    art contemporain
    Périodes XXIe siècle, XXe siècle
    Site officiel La maison rouge
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 01/05/2011

      Jamais une installation ne m’a autant émue.

    • ';
    • 14/04/2011

      Magnifique

    • ';
    • 10/04/2011

      Deux installations oniriques … Tout simplement magnifique.

    • ';
    • 03/04/2011

      Mystérieux, doux et étrange comme dans un rêve inachevé

    • ';
    • 23/03/2011

      Voyage délicat au pays des souvenirs

    • ';
    • 03/03/2011

      Un parcours monumental sous une voûte sombre comme un cauchemar et légère comme un rêve, faite de fils noirs tendus (…) Ces murs faits de vent constituent la trame d’un parcours circulaire étrange, oppressant et fascinant à la fois. (…) Ces deux grandes installations sont splendides, poignantes, mystérieuses, incitatrices; vous en rêverez (…) car elles sont déjà du domaine du rêve.
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (105)

    • nanou
    • bonie
    • mathilde.simonian
    • olsi
    • gregoire.lefevre1
    • baboonnette
    • freshheads
    • jcs
    • peparose
    • clotilde.pointivy
    • gaelle.crenn
    • amelie.lemaux
    • cloe-18
    • camilleserra
    • julie.eugene
    • sylvia.toth.5
    • nicole.ottinger
    • jennyfer_w
    • clemenceplag
    • rejane
    • november_10th
    • silvanie-m
    • epure
    • pescot
    • Flowersonthewall
    • julie.monne
    • fabienne
    • martine7985
    • fabmuse56
    • STEPHANIE
    • andree.vandal
    • dylan-buffinton
    • nolwenn.chauvin
    • substencia
    • cornu.nicole2799
    ...et 70 autres personnes

    Ils l'ont vue (69)

    • nicolasdeleudeville
    • gschaeffer
    • isacf
    • nade
    • alinawolf
    • varna
    • judith.lasry
    • david
    • zenon
    • maxbonhomme
    • mail1648
    • carine.cauville
    • bresson.claire
    • etienne.briere
    • viinc-91
    • cyril-zarcone
    • amelie.thorel
    • gillesvh
    • bassemayousse
    • camillegoujon7900
    • chachapecq
    • yakaporo
    • Rouckaque
    • marion.chombartdelauwe
    • melanie.laneyrie
    • toutunchacun
    • geaorges-arnaudov
    • barbaraarbib
    • Aurelie
    • famille.berthou
    • d.liaud
    • sigyn
    • nicolas.a.a.brun
    • vanros
    • agathe-r
    ...et 34 autres personnes