Votre action a été enregistrée avec succès !
hide_fb

Inscrivez-vous gratuitement sur exponaute et ne ratez plus jamais une exposition

Publiez une expo

Ailleurs ici

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Ailleurs ici et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Ailleurs ici

  • check

    j'ai vu

  • like

    j'ai envie

152jours restants

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Les 72 vitraux créés spécialement pour le Château de Chaumont-sur-Loire par Sarkis viennent dialoguer avec les vitraux déjà présents dans le monument. Ils évoquent la vie et l’histoire du lieu à travers la lumière. Réunissant des images fondamentales pour l’artiste, ils constituent en quelque sorte le musée imaginaire de Sarkis. Sarkis conçoit ce parcours de lumière comme un cheminement initiatique et mental à travers lequel le visiteur construit sa propre histoire. Il place un vitrail devant chaque fenêtre du premier et du second étage de l’aile sud du château. Ces panneaux de lumière, dévoilant des images de vie et de mort, d’amour et d’architecture fixent dans l’instant des histoires passées et des visions futures. Sarkis confronte des images de techniques anciennes, par exemple une photographie de mosaique, avec une image évoquant la modernité. La réalisation de cette nouvelle œuvre de Sarkis s’organise en deux temps. En 2011, 40 vitraux sont conçus et installés devant les fenêtres de l’aile sud. En 2012, 32 vitraux prennent place dans les cuisines et dans les sous-sols du château. Attentif à l’histoire du lieu, l’artiste envisage de créer dans deux espaces définis du parcours, « des fenêtres mentales ». Il s’agit d’installer de grands verres colorés, retroéclairés en permanence par des néons. L’une de ses « fenêtres mentales » se trouve dans les appartements du premier étage et l’autre dans les sous-sols. Le château est l’espace de l’œuvre, qui à travers la lumière exalte sa vie et son histoire. Pour cette raison, Sarkis souhaite conserver les pièces du château en l’état, utilisant les objets qui y sont entreposés comme des témoins de l’histoire des lieux. L’artiste utilisera la lanterne du 19ème siècle, en juxtaposant aux vitraux déjà existants, des verres de couleur rouge. Une lanterne suspendue devant la fenêtre filtrera la lumière en autant de facettes colorées. Au second étage, devant chaque fenêtre des petites chambres de bonnes, des verres colorés filtreront la lumière et irradieront les divers objets occupant la pièce. D’après l’artiste, à chaque espace correspond une couleur. Devenu le musée imaginaire de Sarkis, le château se transforme aussi au gré d’une lumière toujours changeante.

    Dates 08/04/2011 - 31/12/2014
    Domaine art contemporain
    Site officiel Domaine de Chaumont-sur-Loire
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 10/10/2011

      Dans de petites salles oubliées du château, Sarkis installe d’étonnants vitraux contemporains jouant avec la lumière naturelle. Dans le même temps, Tadashi Kawamata crée une passerelle plongeant vers la vallée, une esplanade au milieu des arbres et des cabanes suspendues. Le programme rassemble une dizaine d’artistes (…). Le tout dans un décor magique.
      Voir la critique complète >>

    • 14/05/2011

      Là, dans une succession de chambres de bonne tout encombrées de fatras (…) l’artiste a pendu devant les fenêtres une quarantaine de vitraux (et soixante-douze d’ici à fin 2012) réalisés à base de photographies accu­mulées au fil du temps. Juste des plaques de lumière – « sans cartel ni explication ! » insistet-il – qui permettent à chacun, en toute liberté, de se raconter mille histoires autour du monde.
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (11)

    • noemie-ariste
    • manguee
    • chichinou
    • schoeppe
    • vdr
    • tutan04
    • na_dallies
    • k.schoeppe
    • m.minella
    • severine.train

    Ils l'ont vue (5)

    • enora
    • jess.perez.9469
    • eric.faussabry
    • michel.mourer
    • jerome.paris
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.