Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Le XVIIIe au goût du jour

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Le XVIIIe au goût du jour et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Le XVIIIe au goût du jour

Eventail plié « Renaud et Armide ».Collections Galliera

Vers 1730. Feuille en papier gouaché à rehauts d’or, monture en ivoire peint et doré.

Robe à la française, jupe et pièce d’estomac.Collections Galliera

Vers 1750-1760. Cannetillé de soie broché polychrome, lames or et argent.

Vivienne Westwood Prêt-à-porter printemps-été 1991. Robe longue imprimée chérubins. Collections Galliera.

Yohji Yamamoto Prêt-à-porter automne/hiver 2000/2001. Ensemble corsage et jupe en croûte de velours.

La jupe en peau est fixée sur une toile de coton, sur un double jupon en ouate et tissu matelassé muni d’une armature de quatre baleines. Don Yohji Yamamoto.

Le XVIIIe au goût du jour

Couturiers et créateurs de mode au Grand Trianon

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    L’exposition « Le XVIIIe au goût du jour » vue par des visiteurs - 26/08/2011

    /

    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Le château de Versailles et le musée Galliera présentent, dans les appartements du Grand Trianon, une exposition consacrée à l’influence du siècle des Lumières sur la mode actuelle. Entre haute couture et prêt-à-porter, une cinquantaine de modèles de grands créateurs du XXe siècle dialoguent avec les costumes et accessoires du XVIIIe et racontent comment ce siècle est cité avec un constant intérêt. Ces pièces proviennent des archives des maisons de couture et des collections de Galliera. Rayonnant sur les cours européennes, la culture française éclaire ce XVIIIe siècle incarné par Madame de Pompadour, Madame Du Barry et plus encore Marie-Antoinette – figures de la frivolité qui fascinent tant le cinéma, la littérature et la mode. Immenses coiffures poudrées, corps à baleines et jupes à panier, volants et falbalas, escarpolettes et chuchotements, tel est ce XVIIIe siècle portant l’artifice à son paroxysme… Un style fantasmé qui donne libre cours à l’interprétation : les Sœurs Boué font revivre paniers et dentelles avec les robes de style des années 20, Christian Dior et Pierre Balmain proposent des robes du soir brodées de motifs décoratifs typiquement XVIIIe, Vivienne Westwood redonne vie à des courtisanes délurées, Azzedine Alaïa corsète les gorges des galantes, Karl Lagerfeld pour Chanel invite Watteau avec ses robes à la française, la maison Dior pare les dames de compagnie de mille atours, Christian Lacroix drape ses reines de brocarts chamarrés de pierreries et Olivier Theyskens pour Rochas convoque le fantôme de Marie-Antoinette dans un film hollywoodien. Si Yves Saint Laurent joue le registre de l’épure en noir & blanc, Martin Margiela détourne l’habit masculin en vêtement féminin, Nicolas Ghesquière pour Balenciaga habille les femmes en petits marquis parés de dentelles millefeuille et Alexander McQueen pour Givenchy revêt ses marquises de justaucorps brodés de fils d’or. Avec Yohji Yamamoto, les robes de cour se déstructurent, et, avec Rei Kawakubo, c’est au tour des redingotes. Alors que Thierry Mugler cache des paniers surdimensionnés sous les robes, Jean-Paul Gaultier, lui, les met sens dessus dessous. Ce XVIIIe au goût du jour, couturiers et créateurs vous invitent à le découvrir au Grand Trianon.

    Dates 08/07/2011 - 09/10/2011
    Domaine mode et costume
    Périodes XXe siècle, XVIIIe siècle
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 10/10/2011

      Belle exposition mais courte. Nous avons pu rentabiliser le déplacement par la visite du Petit Trianon et du Hameau de la Reine.

    • ';
    • 28/09/2011

      Trop court?

    • ';
    • 18/09/2011

      Un très beau parallèle de la mode à travers les époques. Les pièces sont magnifiques et bien mises en valeur. L’exposition n’est ni trop longue ni trop courte. Il manque juste un peu plus d’explications sur la mode à lire (il y a juste quelques paragraphes répétés sur tous les panneaux). Le lieu permait également de visiter un lieu magnifique qui est le domaine du grand trianon et ainsi de faire d’une pierre deux coups. J’y suis allé pendant les journées du patrimoine ce qu’il fait qu’il y avait pas mal de monde.

    • ';
    • 12/09/2011

      Des pièces somptueuses, qu’elles soient d’époque ou issues de la mode contemporaine. Certains modèles sont surprenants. Seul inconvénient: elles n’étaient pas forcément exposées à leur avantage, on avait peu de visibilité(robes souvent trop éloignées du visiteur, certaines de profil ce qui ne permet pas de les voir correctement, ou encore la dernière salle de l’exposition qui ne contient pas moins de 6 robes (dont la Vivienne Westwood de l’affiche)qu’on peut difficilement apercevoir par la petite porte à laquelle on est placés. Dommage. Quelques explications ou anecdotes supplémentaires auraient également été les bienvenues.

    • ';
    • 11/09/2011

      Bof, les robes ne sont pas mises en valeur ni par la scénographie ni par la lumière, certaines créations se fondent avec les modèles d’époque mais ce n’est pas toujours le cas. Il aurait été préférable de voir les robes contemporaines dans leur contexte (photos, vidéos de défilé). Quelques bons points tout de meme : le livret d’expo est plutot bien fait, les décors sont somptueux (versailles oblige) et deux prototypes permettent de comprendre comment se compose une robe d’époque.

    • ';
    • 04/09/2011

      L’exposition est justement réalisée. Cela permet d’avoir un bel aperçu de la haute couture au XXe et XXIe siècle qui reprend le XVIII. Les pièces sont magnifiques et parfois très originales. Le seul bémol de cette exposition sont les panneaux indicatifs loin des costumes et qui obligent un aller-retour constant entre les tenues et l’indication. Pour conclure, le Grand Trianon met merveilleusement bien en valeur les pièces et le mobilier d’époque leur redonne un écrin tout particulier.

    • ';
    • 28/08/2011

      une mise en scène intelligente malgré une trop grande distance entre les robes et le visiteur. Un habillage sonore eut été agréable. Le lieu est magnifique, le décor somptueux. Un effort aurait du être fait sur le catalogue de l’exposition trop empreint du caractère historique de la présentation, il ne met pas en valeur le côté contemporain des robes, ils relève juste la face terne et poussiéreuse de l’équipe de communication…

    • ';
    • 23/08/2011

      décevant, même si le cadre est sublime. peu de lien entre les modéles présentés et les tenues d’époques. une dizaine de piéces execptionnels, mais malheureusement peu de visibilité. vraiment déçu.

    • ';
    • 03/08/2011

      On aurait aimé plus d’explications sur les techniques… Dommage qu’ils se soient limités à la description. Cependant, de très belles pièces et le lien entre le XVIIIème et les créateurs actuels est clairement visible. Bien sur, le cadre est magnifique !

    • ';
    • 27/08/2011

      Dans les salons et chambres du Grand Trianon à Versailles, sous un éclairage venu du sol donnant à la mise en scène l’atmosphère fantomatique d’un Watteau, l’exposition, organisée avec le musée Galliera, présente une soixantaine de vêtements tirés de collections des années 1920 à aujourd’hui et les confronte aux tenues d’époque. (…) On peut aussi voir les choses autrement. Juger qu’à Versailles s’étale le mauvais goût des rois. (…) Ce point de vue ne diminue pas l’intérêt de l’exposition. Au contraire, il l’enrichit d’une saveur étrange.
      Voir la critique complète >>

    • 20/07/2011

      Le concept de l’exposition a l’audace de télescoper les périodes de l’histoire autour d’une évidence : Versailles, (…) fut longtemps “the place to be”(…) Seule ombre au tableau, une signalétique indigente, ne permettant pas de distinguer (sauf par l’oeil !) le nouveau de l’ancien.
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (96)

    • dominique.branger
    • hadrien
    • camille.fle
    • baboonnette
    • annabel-laso
    • victran
    • darie.mayeux
    • marie.grange
    • amandineparis7
    • peparose
    • laissa_agny2920
    • joh-peccadille
    • ckrzykowiak
    • julie.eugene
    • SaMoussaoui
    • lulu
    • mc.blanc
    • sissi925
    • claire.reigneau.desproges
    • chachapecq
    • aurore.hondet
    • ingridpointwalle
    • lenacid
    • antoinette.baraev.3
    • aurorepapeguay
    • morganeloar
    • mamie.dan
    • marinefromentin
    • claire-l
    • marilys.le.duc
    • g.bouterin
    • caro8711
    • artinleila
    • francoisbailly
    • scenarts123
    ...et 61 autres personnes

    Ils l'ont vue (57)

    • papposilene
    • fccf.newsletter
    • flore
    • anne.pauline.mathieu
    • clemenceplag
    • Djeepy1
    • sclet16
    • Astrée
    • PPP
    • miniju88
    • meriam.bensassi
    • eleonorevibet
    • zoe
    • margaux-s
    • brulezn
    • paulinewnice
    • melissa_briere
    • margaux.parent
    • delphine
    • laurence-l
    • boulededrum
    • alix-marcorelles
    • kvmarin
    • lucile.callegari
    • charlotte.stephan.35
    • mpacknin
    • mplathey
    • yazmintoma
    • marie-b
    • rgueret
    • ma.brunelle
    • reinedemai
    • camille.des.forges
    • galvez.katherine
    ...et 22 autres personnes