Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Mircea cantor

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Mircea cantor et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Mircea cantor

Mircea Cantor, Tracking Happiness

2009 – Super 16mm transfered to HDCAM, 11’ Sound: Adrian Gagiu

Mircea Cantor, I decided not to save the world,

2011, Video, 6 seconds in loop

Mircea Cantor, Rainbow

2010, installation, artist’s fingerprints, etching ink, 350 x 700 cm,ed3 (installation, empreintes digitales de l’artiste, encre, 350 x 700 cm, éd. de 3)

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    La fin de la transparence en art joue à plein dans l’œuvre de Mircea Cantor. Œuvre mystérieuse, aux multiples ramifications, elle plaide comme le dit son auteur pour « la nécessité d’incertitude ». Une œuvre qui va à contre-courant du besoin impératif actuel de tout connaître et de tout prédire. Sensible au contexte général dans lequel nous évoluons et dans lequel s’inscrit son travail, Cantor produit des œuvres qui semblent construites sur trois piliers : éthique, esthétisme et mysticisme. Il s’attache à découvrir le sens des choses, leur origine, voire leur tradition. Non par nostalgie ou par goût du folklore, mais pour tester comment différents champs du savoir et de la connaissance peuvent faire sens dans le monde contemporain. Le sept, chiffre sacré (comme les sept jours de la création du monde, les sept notes de musique, les sept arts…) est omniprésent dans le travail de Mircea Cantor. Seven Future Gifts (2008) était ainsi composée de sept éléments en béton de différentes tailles représentant des paquets cadeaux vides. C’est aussi le nombre d’oeuvres présentées dans l’exposition. More Cheeks Than Slaps (“Plus de joues, moins de mains”) titre choisi par Mircea Cantor pour son exposition, évoque directement la sentence de l’Evangile « tu ne rendras pas le mal par le mal… mais tu tendras la joue gauche », est aussi celui d’une des œuvres de l’exposition. Ces mots sont écrits à l’envers par l’artiste, traduits formellement en néon et lisibles grâce à leurs reflets dans un miroir. Cette installation forme un passage qui relie la salle où sont installés Rainbow et Butterfly and Colntrail (“Papillon et traînée d’avion”, 2011), et celle où se poursuit l’exposition, par la projection de Tracking Happiness (que l’on peut traduire par “Traquer le bonheur”), vidéo de 2009 accompagnée d’une musique de Adrian Gagiu.

    Dates 16/09/2011 - 18/12/2011
    Domaine art contemporain
    Période XXIe siècle
    Site officiel Centre d’art contemporain d’Ivry – le Crédac
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 02/12/2011

      Très belle démarche artistique. Simple, pur et qui en dit beaucoup sur l’humain, le temps, le sens de la vie. Comme quoi, les choses les plus simples sont souvent les plus abouties.

    • ';
    • 22/12/2011

      L’ensemble fait une exposition mystérieuse et poétique, où langage et signes tissent une toile labyrinthique et incertaine, pleine de tensions non résolues et de symboles entre paix et destruction, entre utopie et réalité. Attendons impatiemment ce qu’il fera à Pompidou l’automne prochain…
      Voir la critique complète >>

    • 31/10/2011

      La force des œuvres de Mircea Cantor tient dans cette multitude de sens. Idées simples ou développement complexes peuvent en naître. Alors que certains artistes s’enferment (ou sont enfermés) dans un médium, un courant, une pensée, lui revendique la diversité d’action. L’action comme marque de courage, un refus de se laisser porter par le flot des autres
      Voir la critique complète >>

    • 23/09/2011

      Comme à son habitude, Cantor plonge dans un réseau tantôt ésotérique tantôt frontal de symboles et de croyances qui taraudent les sujets de l’identité.
      Voir le site >>

    Ils ont envie de la voir (12)

    • davidpacheco
    • henri-wormser
    • marion.chombartdelauwe
    • charlottecornaton
    • corinnepoulain
    • simonepiangerelli
    • marie.tenegal
    • constancegaffet_392
    • inamihalache
    • myriam.boutry
    • naguinancy
    • take2937

    Ils l'ont vue (5)

    • morgane.baer
    • mdechaterton
    • schoeppe
    • anthovess
    • audreydevedeux
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.