accéder à exponaute
Votre action a été enregistrée avec succès !
Architectures quatre vingt

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Architectures quatre vingt et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Architectures quatre vingt

Une chronique métropolitaine

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

précedent

Bande-annonce de l’exposition - 6/07/2011

/

Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


Quel héritage les années 1980 ont-elles laissé à Paris et à la métropole ? Que se passe-t-il entre les 600 contreprojets de la consultation internationale pour Les Halles et le concours pour la Bibliothèque nationale de France ? Des controverses post-modernes au défilé du bicentenaire de la Révolution française, comment faisions-nous la ville il y a juste trente ans ? Ouvert en décembre 1988, le Pavillon de l’Arsenal, premier centre européen municipal d’architecture et d’urbanisme, revient sur la décennie qui a précédé sa création. Architectures 80, une chronique métropolitaine dévoile les lignes de force de cette période récente et s’attache à restituer les projets les plus emblématiques dans leur contexte politique et culturel, pour permettre à chacun de mieux appréhender cette production significative tant par la diversité de ses réalisations que la qualité de ses débats. De 1980 à 1989, l’architecture occupe une place médiatique nouvelle. La question métropolitaine, traduite dans la mission Banlieues 89 ou l’Appel pour une métropole nommée Paris du groupe 75021, occupe architectes et politiques et résonne de nos préoccupations contemporaines. La volonté de renouer avec une nouvelle urbanité, la généralisation des concours, les « Grands Projets », la promotion des « jeunes architectes », l’importation de théories et de modèles architecturaux écrivent un nouveau cadre de vie qui intègre la concertation et la ville durable, déjà dans ses préoccupations. Rencontre improbable entre une colonnade pailletée et une architecture déstructurée, la scénographie de l’exposition plonge le visiteur au cœur de cette grande chronique d’architecture riche de débats mais aussi marquée par la redécouverte du dessin et le développement de liens avec les nouvelles références culturelles que sont le cinéma ou le design. Le parcours est ainsi rythmé par une sélection de 10 chaises originales éditées par la galerie Néotu, des films et témoignages d’époque et une vingtaine de dessins d’architectes, issus des collections du Centre Pompidou et du Pavillon de l’Arsenal qui reflètent la diversité des pensées et des réalisations. Les travaux de plus de deux cents équipes d’architectes, urbanistes, paysagistes et designers, les écrits de nombreux critiques, chercheurs, journalistes sont ainsi rassemblés pour cette première rétrospective de notre patrimoine contemporain, riche d’enseignement pour la construction de la ville de demain.

Dates 03/05/2011 - 02/10/2011
Domaine architecture
Période XXe siècle
Site officiel Pavillon de l’Arsenal
  • nom_membre

    Connectez-vous

    Pour poster une critique
  • 22/09/2011

    Belle expo. Quant à l’architecture des années 80, mouais, y’a quand même pas mal de bâtiments qui pour moi sont toujours des horreurs qui ont en plus tellement mal vieilli…

  • ';
  • 22/09/2011

    Thème intéressant mais certaines vidéos ne fonctionnaient pas. Et certaines explications me semblaient plus réservées à des spécialistes qu’au grand public

  • ';
  • 27/08/2011

    Une exposition extremement intéressante qui apporte un éclairage sur notre environnement.

  • ';
  • 23/08/2011

    Une mise en perspective dense et intelligente du bilan architectural des années 80 parfois injustement dénigrées.

  • ';
  • 24/05/2011

    C’était les années 80, celles de Jack Lang, des grands travaux, de Jean Nouvel chez Thierry Ardisson, des lecteurs du Figaro ulcérés par la Pyramide du Louvre. C’est aussi le climat, assez distrayant, que restitue l’exposition (…). On y plonge dans dix années qui démarrent avec le contre-concours des Halles et se terminent par la consultation de la Bibliothèque nationale de France. Cette période n’avait jusqu’à présent fait l’objet d’aucune rétrospective.
    Voir la critique complète >>

Ils ont envie de la voir (68)

  • nicolasdeleudeville
  • varna
  • N. T.
  • baboonnette
  • elric.rozet
  • manon.vk
  • peparose
  • lockhartolivia
  • alix.heuer
  • cecile.houchois
  • enoralec
  • flbox8
  • kfauconnet
  • vincecoaster
  • julie.ruols
  • herve.f
  • lemaire_pauline
  • gaelledenis
  • arnaud.carbonnier
  • jess.perez.9469
  • ragilbel
  • alexandra.teboul
  • celia.paysan
  • etienne.trobas
  • triboulet.renaud
  • elodie-m
  • angelica.vincent
  • annemarieroche
  • julien-agaesse
  • isabelleboury
  • VThJ
  • aimy
  • chatonnestyle
  • sylvia.henry
  • pauline.wuilque
...et 33 autres personnes

Ils l'ont vue (26)

  • lyria
  • mergyclemence
  • cebolang
  • maxbonhomme
  • enora
  • bolivar70
  • paris2010
  • Djeepy1
  • anna-f
  • helosnow
  • francoisbailly
  • cfonder
  • ignatrash
  • yon_chau
  • photolk
  • RicinParis
  • agnes-lefranc
  • clementsiberchicot
  • aneff
  • martialmarquet
  • lachaux.a
  • cecile.poulot
  • iris.kolivanoff
  • cathy_loi
  • lo.clerc
Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.