Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Van Gogh, Bonnard, Vallotton…

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Van Gogh, Bonnard, Vallotton… et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Van Gogh, Bonnard, Vallotton…

Félix Vallotton, La Blanche et la Noire, 1913 huile sur toile, 114 x 147 cm Hahnloser/Jaeggli Stiftung, Villa Flora, Winterthour.

Pierre Bonnard, Le débarcadère (ou L’embarcadère) de Cannes, 1934 huile sur toile, 43,5 x 56,5 cm Hahnloser/Jaeggli Stiftung, Villa Flora, Winterthour.

Vincent van Gogh, Le semeur, 1888 huile sur toile, 72 x 91,5 cm Hahnloser/Jaeggli Stiftung, Villa Flora, Winterthour.

Van Gogh, Bonnard, Vallotton…

La Collection Arthur et Hedy Hahnloser

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Réunie entre 1907 et 1932 à Winterthour par le médecin ophtalmologue Arthur Hahnloser (1870-1936) et sa femme Hedy Hahnloser-Bühler (1873-1952), cette collection est exceptionnelle à plus d’un titre. Elle est le fruit de rencontres et d’amitiés avec de nombreux artistes, parmi lesquels Ferdinand Hodler, Giovanni Giacometti, Félix Vallotton ou Pierre Bonnard, qui introduisirent les Hahnloser sur la scène artistique parisienne, les aidant et les conseillant dans leurs achats. La plupart des œuvres composant la collection ont été acquises directement dans l’atelier des peintres, ou auprès du marchand Ambroise Vollard. Les liens étroits que les Hahnloser ont tissés avec les milieux de l’art se sont aussi traduits par de nombreux séjours des artistes chez les collectionneurs, qui les accueillirent régulièrement à la Villa Flora, leur belle maison de Winterthour, et dans leur résidence d’hiver à Cannes. Plusieurs œuvres attestent aujourd’hui encore de ces moments d’amitié privilégiés, partagés avec Vallotton, Manguin, Vuillard ou Bonnard. Après la mort de Arthur (1936) puis de Hedy (1952), leurs descendants créèrent la Fondation Hahnloser/Jäggli. Sous son impulsion, la Villa Flora, construite en 1858 et plusieurs fois remaniée et agrandie pour accueillir la collection, fut ouverte au public en 1995. L’exposition de la Fondation de l’Hermitage montre, pour la première fois outre-Sarine, les chefs-d’œuvre de la Villa Flora, auxquels viennent s’ajouter d’autres joyaux de la collection Hahnloser aujourd’hui en mains privées. La manifestation réunit ainsi une centaine d’œuvres emblématiques de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. S’ouvrant par des beaux ensembles de Hodler et Giovanni Giacometti, premiers peintres collectionnés par les Hahnloser, et une magnifique sélection du symboliste Odilon Redon, la présentation rend également hommage à la «nouvelle peinture» avec des tableaux importants de Cézanne, Manet, Renoir, Van Gogh ou encore Toulouse-Lautrec. A côté de Bonnard, ami cher des collectionneurs de Winterthour, Vallotton est l’artiste phare de la collection, essentiellement centrée sur le groupe des Nabis, qui réunit aussi des œuvres de Vuillard, Denis et Roussel. Le fauvisme est également très bien représenté dans la collection, avec des œuvres de Matisse, Marquet et Manguin, ainsi qu’un ensemble remarquable de Rouault.

    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 04/10/2011

      Une merveille de sensibilité On partage et on comprend la passion de ce couple pour les peintres et la peinture

    • ';
    • 27/07/2011

      (…) la Fondation de l’Hermitage expose également une collection particulière, celle réunie dans la première moitié du XXe siècle par Arthur et Hedy Hahnloser. Dans cette rétrospective qui ne manque pas de chefs-d’œuvre, on est frappé de constater que les plus beaux sont, incontestablement, dus à Félix Vallotton.
      Voir la critique complète >>

    • 08/07/2011

      Malgré la qualité de certaines oeuvres, la cohérence de l’accrochage, qui adopte d’abord un fil chronologique avant de suivre une logique thématique, est parfois difficile à saisir. Si le parcours souffre de confrontations picturales heurtées, tels ces tableaux de Toulouse-Lautrec qui côtoient des oeuvres de Rouault, une constante s’en dégage avec la présence d’un important fonds d’oeuvres de Vallotton et de Bonnard. Il rend compte des goûts avisés de ces amateurs, comme de l’effervescence artistique d’alors, par laquelle le visiteur est happé en douceur.
      Voir le site >>

    Ils ont envie de la voir (9)

    • n.hoang
    • elisabeth.clavier
    • musee.delagrenouillere
    • phinou
    • clementsiberchicot
    • vdr
    • anne-f
    • anne.berrien
    • edith.lajou

    Ils l'ont vue (4)

    • danyaidan
    • olinadragoi
    • gmougenot
    • jfirminy
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.