Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Trésor des Médicis

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Trésor des Médicis et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Trésor des Médicis

Adoration des Mages

Sandro Botticelli, 1476 Détrempe sur bois, 111 x 134 cm

Verseuse

Chine et Flandres XVIe siècle Nacre et vermeil gravé, h. 26 cm Florence, Palazzo Pitti, Museo degli Argenti, inv. Bg 1879 n. 23

Pieter Boy l’Ancien – Sainte Famille aux cerises

1702-1706 Plaque d’or émaillée, 16,5 x 20 cm ; cadre en or, émaux et pierres précieuses, 29 x 2,5 cm Florence, Palazzo Pitti, Galleria Palatina, inv. 1890, n. 811

  • billet

    billets

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Achetez vos billets coupe-file pour l'exposition Trésor des Médicis dès maintenant ! Le paiement des tickets est sécurisé.


    logo-Fnac Visite simple 0 € Achetez vos billets >

    « Que les Médicis dorment en paix dans leurs tombeaux de marbre et porphyre ils ont fait plus pour la gloire du monde que n’avaient jamais fait avant eux et que ne feront jamais depuis, ni princes, ni rois, ni empereurs. » Alexandre Dumas. Hommes de pouvoir et d’argent, les Médicis ne sont pas seulement des apothicaires florentins enrichis par le commerce et devenus banquiers de l’Europe, avant d’en être les princes. Habiles politiques, ces hommes d’affaires sont avant tout des humanistes fervents. Leur mécénat éclairé révèle une culture aussi profonde qu’étendue du XVe au XVIIIe siècle. Le clan familial, presque toujours uni — qu’il soit au pouvoir ou qu’il en soit chassé —, n’a cessé de s’entourer d’artistes, de peintres, de sculpteurs, d’orfèvres, de musiciens, de poètes et de savants, qu’il protège plus qu’il ne commandite. Désirant remodeler la vie par l’esthétique et la science, la prestigieuse famille florentine n’a pas exactement lancé le mouvement de mécénat fastueux qui saisit Florence à la Renaissance. Mais elle a favorisé l’avant-garde comme personne avant elle, faisant de l’art un extraordinaire instrument de pouvoir, établissant à jamais la figure de mécène magnifique. Partout où les Médicis se sont imposés, ils ont régné davantage par la splendeur de leur goût que par la puissance de leur banque. Inventeurs au sens archéologique du terme, les Médicis ont « inventé » l’art occidental moderne, en encourageant l’art de la perspective de Fra Angelico et l’humanisme de Botticelli, en donnant ses lettres de noblesse à la littérature en langue italienne, en soutenant le premier classicisme de Michel-Ange et de Raphaël, en déployant le maniérisme florentin de Bronzino, en portant les arts mineurs à leur apothéose, en étant toujours à la pointe des nouvelles découvertes géographiques et scientifiques, en créant les premiers opéras de l’histoire avec les deux Euridice de Peri et de Caccini, ou encore en finançant les découvertes astronomiques de Galilée. Retrouver l’harmonie du monde en feignant d’en être l’organisateur : telle a été l’ambition démesurée des Médicis. C’est ce goût personnel et moderne pour les nouveaux espaces, ceux du monde comme ceux des arts décoratifs, de la peinture, de la musique, de la science ou de la poésie, que célèbre l’exposition « Trésor des Médicis », en rassemblant près de 150 oeuvres et objets qui tous ont été vus, voulus ou touchés par les Florentins magnifiques, car tous issus des collections médicéennes. L’exposition du musée Maillol invite à pénétrer au coeur même des palais Médicis, en évoquant, autour de ces quelques chefs-d’oeuvre très rarement prêtés, une histoire du goût médicéen, qui se décline avec le temps et les différents chefs de famille Médicis, en plusieurs pièces d’apparat ou d’intimité : salle des fêtes, studiolo, ou cabinet des merveilles, atelier de pierres dures, bibliothèque, théâtre médicéen, salle des mathématiques et chapelle.

    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 15/02/2011

      déçue ! Quel programme pour un tel résultat ! Bien sûr des oeuvres de qualités mais mal présentées, je n’ai pas appréciée la scénographie.

    • ';
    • 28/01/2011

      Hélas, la présentation ne permet pas d’apprécier pleinement ces objets remarquables.. Faut quand-même y aller pour voir quelques chefs d’oeuvre inoubliables, notamment le portrait de Jules Medici, la tête du cheval en bronze..

    • ';
    • 11/01/2011

      Même si vous connaissez bien cette époque, on en apprend toujours. La visite est bien répartie dans toutes les salles par thèmes. Audio guide intéressant. A voir absolument.

    • ';
    • 25/12/2010

      Ecléctique dans la nature des objets présentés, intéressante dans la mesure où elle suit l’évolution de la « dynastie » Médicis, sa puissance, son mauvais goût parfois, jusqu’à son déclin dans la dévoterie

    • ';
    • 08/12/2010

      Qu’est-il arrivé au musée Maillol ? Des tentures partout sur les murs donnent l’impression que l’on cache des travaux, et réduisent l’espace. C’est dommage car la collection présentée est superbe.

    • ';
    • 14/11/2010

      Cette exposition est certes intéressante, mais un peu décevante malgré tout. Avec un titre aussi alléchant, on s’attend à davantage d’œuvres remarquables, voire, de petits « trésors ». Les œuvres sont de qualités mais peut-être pas assez mises en valeur, et les explications sont parfois trop succinctes.

    • ';
    • 12/11/2010

      Un must! Bronzino, Michel-Ange, Raphaël, Giambologna… et j’en passe. « Une histoire du goût des Médicis en 160 objets » à travers un parcours à la fois chronologique et thématique (par pièce remarquable qu’on trouverait dans un de leurs palais : cabinet des mathématiques, des merveilles, jardin, salon de musique…)

    • ';
    • 15/10/2010

      Exposition à ne pas manquer surtout pour la qualité exeptionelle des objets presentés. Le parcours est intélligement organisé et on a vraiment une impression de voyager à travers les siècles et comprendre les goûts de chaque Médicis. Par contre, la scènographie, bien qu’innovante, etouffe parfois les objets et gêne la lecture. Pour certains objets j’aurais aimé d’avoir plus d’explications. Néanmoins, ce fut un vrai plaisir! merci.

    • ';
    • 23/12/2010

      L’ensemble surprendra par son éclectisme. (…) Des œuvres inspirées côtoient des prouesses d’artisans.(…) Le parcours à la scénographie raffinée – chronologique et thématique – le montre bien, chaque génération a enrichi la collection selon ses goûts et son époque.
      Voir la critique complète >>

    • 23/12/2010

      On y retrouve donc les mêmes recettes qui y firent le succès un peu frelaté de ce lieu : des expositions aux titres et aux sujets ronflants, souvent sans réel propos et visant d’abord à faire un maximum d’entrées comme s’il s’agissait d’un critère de qualité. (…) On y voit, c’est vrai, de nombreux chefs-d’œuvre mais ceux-ci sont perdus au milieu d’objets médiocres ou banals, et très mal mis en valeur par une scénographie d’une rare vulgarité.
      Voir la critique complète >>

    • 14/12/2010

      Même si la scénographie de Bruno Moinard n’est pas des plus inspirées, même si l’on aurait aimé une personnalisation plus appuyée de chacun des grands mécènes de cette dynastie, il faut courir toutes affaires cessantes se promener à Maillol comme dans un cabinet de merveilles. Car les pièces rassemblées sont exceptionnelles.
      Voir la critique complète >>

    • 01/11/2010

      On regrette que les cartels succincts ne permettent pas aux visiteurs de s’orienter plus facilement dans les méandres des goûts de ces nombreuses individualités. (…) Cette exposition un peu brouillonne permet ainsi d’écrire un raccourci très condensé de l’histoire de ce brillant goût princier.
      Voir le site >>

    • 16/10/2010

      Des tableaux magnifiques, des objets de curiosité d’importance, de fabuleuses marqueteries de pierres sont regroupés autour des grandes figures de la lignée. Mais au lieu de laisser à ces pièces historiques leur pouvoir d’évocation, le musée se fourvoie dans une présentation à mi-chemin entre vitrine de salon de thé chic et boudoir d’hôtel branché. Le faste des Médicis s’y éteint, étouffé par tant d’ostentation bourgeoise.
      Voir la critique complète >>

    • 08/10/2010

      Les fabuleuses collections de la célèbre famille florentine font une escale sans éclat à Paris. (…) C’est le désormais mal nommé Musée Maillol qui ressert le couvert dans une version tortueuse et desservie par une scénographie inutilement tape-à-l’oeil. (…) Abstraction faite du dispositif scénographique, l’histoire du mécénat des Médicis ne manque évidemment pas d’intérêt.
      Voir le site >>

    • 06/10/2010

      Peut-être ne faut-il pas aller voir l’exposition Trésor des Médicis au Musée Maillol (jusqu’au 31 janvier) avec un oeil d’historien d’art sourcilleux, peut-être est-ce plutôt une exposition sur les rapports entre l’art et le pouvoir, et sur la découverte du monde, davantage qu’une classique exposition dite scientifique, et c’est tant mieux.
      Voir la critique complète >>

    • 29/09/2010

      ‘Trésor des Médicis’ est surtout une exposition sur l’histoire du goût et l’art de la collection en Italie du XVe au XVIIIe siècle. (…) Une exposition érudite, éclectique et réussie, qui se visite à la manière d’un cabinet de curiosités.
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (218)

    • geoffroy.guigou
    • camille
    • brokenglass
    • babelonflorens
    • mc.monfrais
    • mariecharvet
    • Sacha-Ursula
    • sofinet
    • sabrinaferrara
    • ingridp2
    • remi-f
    • a.benhayoun
    • n.poureyron
    • sylvain.lozano5
    • camille-beyle
    • mallary
    • mathilde-j
    • jcs
    • victran
    • darie.mayeux
    • zenon
    • justinegautier92
    • expos
    • flavien-moreau
    • ebb_com
    • mortensen
    • c.mulot-sarkozy
    • j-m-la-pluie
    • mariateresa.anichini
    • dufilsaudrey
    • sonia.hsl
    • azel.side
    • cecileland
    • laurevuillier
    • clemande
    ...et 183 autres personnes

    Ils l'ont vue (58)

    • dominique.branger
    • delphinequartetqueme
    • gregoire.lefevre1
    • mov02
    • louise.gombert.5
    • Argonaute du Pacifique
    • exposcope
    • n.hoang
    • phil.caron.370
    • yolene.louison
    • teoprime
    • codubois
    • olivier2236
    • zazaie
    • parot.m
    • cbcharbonnier
    • c.papp
    • jacquespamart
    • isabelle.k
    • aurore.hondet
    • celton.elisabeth
    • mamie.dan
    • fabiegal
    • manguee
    • gunnel.marielouise
    • Sylvain
    • PPP
    • vestarit
    • hortense.rimbault
    • nathalie.poncin2
    • yavgfr
    • gally_a1
    • mas.hugo
    • claire-mahieu
    • m.riahimzabi
    ...et 23 autres personnes