Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Jean-Léon Gérôme (1824-1904)

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Jean-Léon Gérôme (1824-1904) et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Jean-Léon Gérôme (1824-1904)

Jeunes Grecs faisant battre des coqs

Jean-Léon Gérôme (1824-1904) Jeunes Grecs faisant battre des coqs

Jean-Léon Gérome

Jean-Baptiste Carpeaux, 1871 Musée d’Orsay, Paris

Pollice Verso

Jean-Léon Gérôme (1824-1904) 1872, huile sur toile

Jean-Léon Gérôme (1824-1904)

L’histoire en spectacle

  • billet

    billets

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    Gérôme et la photographie – par Dominique de Font-Réaulx - 13/12/2010

    Bande-annonce de l’exposition Gérôme - 9/12/2010

    Présentation de l’exposition « Jean-Léon Gérôme » - 9/12/2010

    Peintre d’histoires – par Laurence des Cars - 12/12/2010

    Gérôme contre les impressionnistes – par Anne Distel - 16/12/2010

    Gérôme et la sculpture – par Edouard Papet - 18/12/2010

    /
    précedent

    Achetez vos billets coupe-file pour l'exposition Jean-Léon Gérôme (1824-1904) dès maintenant ! Le paiement des tickets est sécurisé.


    logo-Fnac Visite simple 0 € Achetez vos billets >

    Gérôme fut longtemps stigmatisé comme l’emblème d’un académisme stérile, avant que la perception de l’artiste n’évolue profondément au cours des dernières décennies. Il est aujourd’hui compris comme l’un des grands créateurs d’images du XIXe siècle. L’exposition permet d’aborder tous les enjeux de son oeuvre, de ses sources à son influence : la place de Gerôme dans la peinture française de son temps, sa conception théâtralisée de la peinture d’histoire, son rapport complexe à l’exotisme, son usage de la polychromie en sculpture, son rôle d’enseignant, son rapport au modèle antique. Elle offre également l’occasion de s’interroger sur la façon dont sa personnalité cristallise le combat anti-académique de la fin du XIXe siècle, et enfin, l’engouement qu’il suscite auprès du public et des collectionneurs américains. Au-delà de sa séduction immédiate et de son accessibilité, c’est donc la double identité de cette oeuvre, à la fois savante et populaire, poussant l’obsession illusionniste jusqu’à l’étrange, qui la rend aujourd’hui si précieuse aux yeux des historiens d’art et du grand public.

    Dates 19/10/2010 - 23/01/2011
    Domaines sculpture
    peinture
    Période XIXe siècle
    Site officiel Musée d'Orsay
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 21/02/2011

      Splendide!

    • ';
    • 09/02/2011

      Ajoutez un commentaire si vous le souhaitez :
Géniale! Cette expo est très très très bien, pourtant je déteste (détestais) Gérôme avant d’y aller, mais la mise en scène, les axes choisis, tout m’a semblé intéressant et pertinent. Chaque partie a sa couleur de mur, et pour une fois, pas une couleur sourde, mais une couleur franche, bien saturée, qui rappelle les coloris de certaines toiles de Gérôme. Les textes sont courts, clairs, apportent des informations pertinentes et essentielles à une bonne compréhension de l’artiste, de ses oeuvres, des influences qu’il a subies, etc. (à mon sens). J’ai découvert une production beaucoup plus diversifiée que ce que je pensais, un artiste plus ouvert ou plus « moderne » que ce que j’imaginais aussi : emploi de la photo, passage à la sculpture vers 50 ans, reproduction et commercialisation de son oeuvre (ce qui apparemment explique sa grande renommée outre-Atlantique)… Une expo forte visuellement du fait de la scénographie et des oeuvres : combats, morts, dramatisations… Ce qui mérite un grand merci aux concepteurs de l’exposition : quand les cartels mentionnent des oeuvres qui ont influencé l’artiste dans l’oeuvre en question (pour une figure, la composition, des coloris…), la reproduction miniature (même pas 10×15) de l’oeuvre citée est apposée au cartel. Ce n’est pas la première fois que je vois ça dans une expo du musée d’Orsay, mais c’est l’unique endroit où j’ai jamais vu une telle préoccupation en direction des visiteurs. C’est pour moi révolutionnaire, et je ne sais pas si cela s’est pratiqué ailleurs avant (en France j’entends), mais cela mériterait d’être repris par bien des musées et des expos qui nous assomment en nous citant des références que nous pouvons ne pas avoir en tête en totalité, même pour les plus érudits d’entre nous.

    • ';
    • 23/01/2011

      J’étais extrêmement sceptique avant d’aller à cette exposition et j’ai été très positivement étonné. Excellence de la présentation de l’artiste par Orsay. Passé outre une qualité technique remarquable on peut s’attacher à quelques points très intéressants sur l’oeuvre de l’artiste. Il apparait dans un premier temps comme un classique, reprenant des thèmes de l’antiquité. Ce qui est très intéressant et étonnant est que Jean-Léon Gérôme arrive à placer de la subversion dans cet ordre classique. Cela se ressent tout particulièrement dans « Jeunes Grecs faisant battre des coqs » ou dans Phryné et sa mise en scène d’une qualité rare. On se glisse ensuite dans la salle Orientaliste où l’artiste nous rapporte une vision occidentale de l’orient, adaptée comme toujours à son public. Sur certaines oeuvres on a véritablement une sensation de collage, avec un premier plan très précis et un second plan moins travaillé. C’est tout spécialement le cas, dans « Le Muezzin » où il y un double effet de plongée, contre plongée qui déroute le spectateur. Certains oeuvres sont pleines de détails narratifs, historiques (vrai ou faux d’ailleurs), qui en font de véritables jeux de piste. On est encore et toujours marqué par le sens de la scène, dans Le Golgotha, L’Éminence grise… Nous sommes dans le cinéma, ce que nous rappellent justement les scènes de Gladiateurs… L’exposition se termine par une oeuvre fascinante : La vérité sortant du puits armée de son martinet pour châtier l’humanité. Couleurs et mise en scène bouleversantes pour une peinture en complet décalage avec le reste de l’exposition.

    • ';
    • 13/01/2011

      Sans doute une des plus belles expositions de l’année. Gérôme est un très grand peintre et c’est là la découverte un incroyable coloriste. Sans doute et on le comprend un peu mieux avec cette exposition, LE grand peintre moderne. Ne serait-ce parce que c’est le seul à susciter encore le débat…..

    • ';
    • 09/01/2011

      Superbe exposition, qui rend justice à l’artiste. Un beau choix d’oeuvres, l’occasion de redécouvrir que beaucoup de ses tableaux font parti de notre culture visuelle. C’est une exposition très accessible, idéale je pense pour les visites en famille. J’ai découvert avec intérêt Gérôme sculpteur. En revanche, j’ai été assez déçue par la présentation des estampes tirées de son oeuvre, aspect que j’ai trouvé trop peu approfondi dans le parcours (mais qui avait déjà largement été traité lors de l’exposition au musée Goupil). L’initiative du musée d’Orsay de la nocturne spéciale jeune était vraiment bienvenue, même si je regrette que les commissaires n’aient pas fait de visites tout au long de la soirée. C’était l’occasion idéale pour bien voir les oeuvres: les salles étaient désertes!

    • ';
    • 08/01/2011

      Très belle exposition d’un peintre moins connu du grand public (ou en tout cas de moi). Qualité technique impressionnante (certains tableaux sont picturalement très beaux). Au-delà, certains thèmes sont parfois un peu prosaïques ou plats, mais d’autres sont subtilement mis en valeur (maréchal Ney, mort de César, la mort du Tigre…entre autres) et ne laissent pas indifférents. Bref, belle exposition.

    • ';
    • 27/12/2010

      Une exposition très bien faite, des œuvres variées et représentatives, un discours clair et intéressant. L’artiste ne m’a pas touchée, ce qui est dommage, mais je n’ai pas eu l’impression de perdre mon temps. À voir!

    • ';
    • 26/12/2010

      Enfin une grande exposition sur ce grand artiste oublié au fil du temps. On redécouvre sa peinture (portraits, oeuvres religieuses, d’histoire, « orientalistes »), son lien avec la photographie. La partie consacrée à son oeuvre sculptée a été pour moi une vraie découverte.

    • ';
    • 14/12/2010

      Excellente exposition !!!!

    • ';
    • 28/11/2010

      Une exposition magnifique!

    • ';
    • 26/10/2010

      Un pur plaisir. Pour la 1ère rétrospective sur cet artiste dans son pays d’origine, on en attendait beaucoup. Le résultat est à la hauteur de mes espérances ! Une exposition claire, des oeuvres magnifiques. J’y retournerai !

    • ';
    • 01/01/2011

      L’exposition redonne une juste place à cet artiste adulé sous Napoléon III puis tombé en disgrâce.
      Voir le site >>

    • 14/11/2010

      Gaiement convoquée sur fond rouge ou bleu vif et répartie en sections thématiques (…), cette rétrospective de 180 peintures, sculptures et dessins s’annonce fort plaisante.(…) L’ennui est que ce goût de l’anecdote, du détail accessoire, voire grivois ou sadique (…), finit par l’emporter sur toute autre considération. Au détriment de l’émotion.
      Voir la critique complète >>

    • 05/11/2010

      Au Musée d’Orsay, le visiteur est invité à reculer de quelques pas pour retrouver la netteté d’une image devenue floue avec le temps. Initiée il y a une quarantaine d’années par grâce au travail de l’historien d’art américain Gérald Ackerman, la (dé)construction de l’oeuvre de Gérôme est enfin visible en version panoramique. Et le spectacle vaut le détour.
      Voir le site >>

    • 02/11/2010

      La visite en est divertissante comme celle d’un vieux grenier provincial : on éternue un peu à cause de la poussière, on mesure comme le temps a passé, on baigne dans les vieilleries, mais on ne trouve pas de trésor (…) Alors, on peut bien voir en lui le précurseur des films à péplum, des grands décors de scènes de gladiateurs, ce n’est pas cela qui va le rendre intéressant.
      Voir la critique complète >>

    • 02/11/2010

      Cette exposition est d’ailleurs une parfaite réussite, que l’on aime ou pas Gérôme. On appréciera tout autant la muséographie et les fonds colorés qui mettent en valeur les œuvres que le choix de celles-ci et leur agencement (…). Ces rares critiques ne doivent pourtant pas masquer l’essentiel : on pourra dire désormais qu’on aime Gérôme ou qu’on ne l’aime pas, sûrement pas qu’on ne le connaît pas.
      Voir la critique complète >>

    • 26/10/2010

      Entrez dans l’univers de Gérôme : grand spectacle et fous rires assurés. Son kitsch involontaire, avec Antiquité de péplum et Orient d’Ali Baba, vous ravira. (…) On réalise alors que cet artiste moqué par Baudelaire et Zola fut loin d’être inutile. Aux cimaises pétaradantes d’Orsay, sa redécouverte vaut quasiment pour une réhabilitation.(…).
      Voir la critique complète >>

    • 23/10/2010

      (…) Pourquoi alors lui consacrer au Musée d’Orsay une exposition (…) ? Pour une excellente raison : par son style illusionniste et spectaculaire et par le système de production qui en est inséparable, son oeuvre fait comprendre comment la peinture est devenue une industrie de l’image. (…) Il invente ainsi ce qui se nomme aujourd’hui dans les musées « produits dérivés ». Le vrai précurseur du XXe siècle, en 1850, c’était donc lui.
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (146)

    • geoffroy.guigou
    • dominique.branger
    • juclecia
    • vincenther
    • nanou
    • coline.aunis
    • sacha.rey2540
    • burntovice
    • olsi
    • clax
    • anissa.jabeur
    • dodolinettebleue
    • gregoire.lefevre1
    • babelonflorens
    • mc.monfrais
    • laurefarantos
    • mergyclemence
    • Sacha-Ursula
    • nicole.castelbon
    • lboissonnet2200
    • camille.fle
    • sylvain.lozano5
    • mallary
    • victran
    • diane-d
    • vincent.blanchard.142
    • exposcope
    • flavien-moreau
    • Vinceasyr
    • mortensen
    • rameau.annelaure
    • daviddef
    • mfouere5986
    • p.von.rosenschild.paouline
    • annelise.paillet
    ...et 111 autres personnes

    Ils l'ont vue (65)

    • laurade
    • papposilene
    • azza
    • brokenglass
    • varna
    • pazuzu
    • remi-f
    • jcs
    • Argonaute du Pacifique
    • lenamariap
    • cebolang
    • Anna
    • peparose
    • flore
    • helixfelix
    • joh-peccadille
    • lilou-398393
    • aurore.sun
    • idrisanara
    • teoprime
    • gisele-dronne
    • zazaie
    • november_10th
    • autin.julie
    • cyrildejean
    • benjaminpasquier
    • felip19
    • aurelietroccon
    • morganeloar
    • volteface22
    • thierry.brgrlle
    • sclet16
    • mariehelenecourtel
    • belphegor
    ...et 30 autres personnes