Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Poussin et Moïse

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Poussin et Moïse et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Poussin et Moïse

Moïse sauvé des eaux d’après le carton de N. Poussin

Moïse exposé sur les eaux.

Collection du Mobilier National

Poussin et Moïse

Du dessin à la tapisserie

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    A la mort de Jean-Baptiste Colbert en septembre 1683, le nouveau surintendant des Bâtiments du Roi, François-Michel Le Tellier, marquis de Louvois, imposa une orientation stylistique et iconographique différente à la manufacture des Gobelins en abandonnant le tissage des célèbres tentures de Charles Le Brun (Alexandre, Histoire du Roi). Mais, dès 1683, les ateliers royaux entreprenaient une nouvelle tapisserie sur l’histoire de Moïse à partir de huit tableaux de Nicolas Poussin, alors considéré comme le plus grand peintre français, et de deux de Le Brun, Premier peintre du Roi. Cette tenture magnifiait certes l’oeuvre du maître, mort à Rome en 1665, mais elle témoignait aussi de la richesse du Cabinet du Roi, qui avait acquis deux peintures au cardinal Massimo en 1683, de la suprématie des Anciens et des Modernes, et de celle de l’école française sur sa consoeur italienne. Grâce au généreux prêt du Mobilier national, le musée des Beaux-Arts de Bordeaux réunira la totalité des dix tapisseries de cette prestigieuse commande royale et permettra ainsi au public de redécouvrir un cycle essentiel de l’histoire du goût ainsi que de l’histoire de l’art français du17e siècle. Les tapisseries, en laine et soie rehaussées d’or, sont de grandes tailles, 4 mètres par 6 environ. L’exposition présentera aussi plusieurs tableaux de Poussin, un carton de tapisserie, des dessins et des gravures prêtés par de grandes institutions nationales et qui favoriseront la compréhension de la genèse, de la réception et de la diffusion de cette commande ainsi que de l’oeuvre de Poussin considéré par les artistes français comme l’égal de Raphaël.

    Dates 30/06/2011 - 26/09/2011
    Domaines peinture
    arts décoratifs
    Période XVIIe siècle
    Artiste Nicolas Poussin
    Site officiel Musée des Beaux Arts de Bordeaux
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 08/08/2011

      L’intégralité de la tenture de l’histoire de Moïse est réunie, même s’il s’agit de pièces provenant de tissages différents. Trois d’entre elles sont confrontées aux originaux de Poussin prêtés par le Louvre mais aussi à des dessins préparatoires et même, dans le cas de L’Adoration du Veau d’Or, au carton conservé au Mobilier National. (…) L’exposition ne se contente pas de montrer le processus d’élaboration de ces tapisseries. Les commissaires bordelais ont ajouté quelques œuvres permettant d’élargir le propos (…).
      Voir la critique complète >>

    • 08/07/2011

      Du dessin à la peinture, du carton à la tapisserie, le processus de création et de réinterprétation est richement illustré grâce à des oeuvres choisies avec soin. En fin de parcours, les gravures des scènes de « L’Histoire de Moïse » éclairent la fortune critique de l’oeuvre peint et tissé de Poussin, redonnant ses lettres de noblesse à un art fait de soie, de laine et d’or.
      Voir le site >>

    Ils ont envie de la voir (2)

    • felip19
    • PPP

    Ils l'ont vue (1)

    • cyrildejean
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.