Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Brassens ou la liberté

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Brassens ou la liberté et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Brassens ou la liberté

Brassens se lavant, 1953

Brassens se lavant, impasse Florimont, 28 octobre 1953, Photo Maurice Jarnoux

Brassens à Crespières avec son perroquet Coco sur l’épaule

Brassens à Crespières avec son perroquet Coco sur l’épaule, Photo Fred Mella

Georges lit Le Monde libertaire, 1955

Georges lit Le Monde libertaire, impasse Florimont, 1955, Photo Pierre Cordier

Brassens en concert à la Villa d’Este, 1953

Brassens en concert à la Villa d’Este, 1953, Collection Pierre et Françoise Onteniente

Brassens et ses amis à la plage, été 1942

Brassens et ses amis à la plage, été 1942, Photo Victor Laville

  • billet

    billets

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    Le Figaro – Joann Sfar présente son Brassens - 21/03/2011

    Hommage à Brassens par les musiciens du métro - 22/03/2011

    Exposition Brassens ou la Liberté – Cité de la musique - 24/03/2011

    Arte – Exposition : Brassens ou la liberté - 31/03/2011

    /
    précedent

    Achetez vos billets coupe-file pour l'exposition Brassens ou la liberté dès maintenant ! Le paiement des tickets est sécurisé.


    logo-Fnac Visite simple 0 € Achetez vos billets >

    Né en 1921, décédé en 1981, Georges Brassens est doublement fêté en 2011. La Cité de la musique lui rend un hommage tout particulier, visant, au-delà des images stéréotypées, à le faire découvrir sous un angle inédit, parfois surprenant. Tout le monde connaît Brassens, en France, mais aussi à travers le monde ; tout le monde a siffloté un jour ses chansons les plus célèbres, Le Gorille, Les Amoureux des bancs publics, Auprès de mon arbre et bien d’autres. Mais sous ces aspects aujourd’hui consensuels et fleurant bon la France d’antan, se cache un individu rare, hautement lettré, fin connaisseur des grandes figures de la poésie française, de François Villon à Baudelaire et jusqu’à son contemporain Paul Fort ; un grand timide mal à l’aise sur scène, mais aussi un formidable musicien pétri du swing et amoureux de Charles Trenet ; un anarchiste qui choisira une voie solitaire et individuelle plutôt que les combats collectifs, sans renier ses convictions, s’opposant à la guerre, à la morale bien-pensante ou à l’arbitraire de la justice ou de la police. Comment parler de Brassens aujourd’hui ? La Cité de la musique a demandé au dessinateur et auteur Joann Sfar – le père du Chat du rabbin mais aussi le réalisateur d’un premier long métrage consacré à Serge Gainsbourg – de transmettre sa passion pour Brassens sous la forme d’une exposition qui s’adresse à tous, petits et grands, qui donne envie de jouer ou de chanter Brassens, qui invite à reconsidérer sa puissance libertaire dans la France des années 1950 à 1980. Il propose un parcours plus ludique que didactique, incitant à la déambulation au milieu d’une forêt d’arbres, où le public découvrira de nombreux documents inédits, manuscrits, sons d’archives, images télévisuelles, photographies, guitares (réunis par Clémentine Deroudille)… Le monde de Brassens rencontre la vision éclectique, fantaisiste et irrévérencieuse de Joann Sfar, qui a confié la conception sonore de l’exposition à son complice musical Olivier Daviaud.

    Dates 15/03/2011 - 21/08/2011
    Domaine musique
    Période XXe siècle
    Site officiel Philharmonie - Cité de la Musique / Musée de la musique
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 20/08/2011

      Dessins décalés de Joann Sfar, archives rares et chansons inédites et un public qui bouge et chantonne

    • ';
    • 28/07/2011

      Un vrai bonheur ! C’est ludique et intéressant, touchant aussi. On peut voir les manuscrits et les archives sont bien choisies. Beaucoup de monde, il fallait faire la queue pour écouter les extraits, mais l’ambiance était détendue et les gens fredonnaient les chansons. Je conseille cette expo.

    • ';
    • 15/07/2011

      Scénographie à la hauteur de la richesse artistique des chansons de Brassens. On s’amuse, on est nostalgique, on est triste quand l’expo arrive à sa fin.

    • ';
    • 15/07/2011

      Fantastique. J’ai vraiment beaucoup aimé, on en apprend autant sur l’homme que sur le musicien, je recommande (mais pas aux heures de pointe, sinon on attend beaucoup).

    • ';
    • 12/06/2011

      …Beaucoup de personnes de ma génération fredonnait les paroles de ses chansons, elles faisait vraiment partie de notre « patrimoine génétique » musical…! La partie « les amis de Georges » d’avant Paris, moins connue, était très intéressante ainsi que ces manuscrits. Parcours parfait si ce n’est une remarque qu’on peut faire souvent ces temps ci… espace idéal en creux de journée mais pour des moments d’affluence (souvent le cas pour des expos « à succès ») cela devient fatiguant et pénible car on doit « faire la queue » pour accèder aux « compléments audio-visuel » et pas de recul pour voir les « oeuvres ».…pourtant il doit être possible de trouver des « espaces plus grands » dans ce « complexe culturel ».

    • ';
    • 12/06/2011

      C’est un bonheur que de plonger dans l’univers de Brassens en utilisant tous les supports mis à notre disposition, plus riches les uns que les autres (des vidéos, des photos, des manuscrits, des enregistrements audio aussi bien de chansons que de petits extraits bien ciblés d’emissions, accessibles au travers de vieux téléphones..). j’ai eu le sentiment d’une vraie rencontre et j’y ai perdu, avec plaisir, la notion du temps. A ne pas manquer.

    • ';
    • 07/05/2011

      Très bonne expo qui donne envie de se replonger dans l’oeuvre du grand Brassens!

    • ';
    • 05/05/2011

      Les concerts du vendredi et samedi soir amènent un vrai plus à cette expo, airs plus ou moins connus mais toujours un régal et rapidement on reprend les paroles en chœur.

    • ';
    • 29/04/2011

      Remarquable, mais circulation difficile et accès à certains documents quasi impossible, à cause de la trop grande affluence. Il faudrait améliorer l’accès au concert de Bobino 1969, au niveau inférieur.

    • ';
    • 01/04/2011

      Une exposition agréable, riche en documents, parsemée d’une multitude de trouvailles didactiques. Dans l’ensemble, le parcours est coloré et très vivant. Petit bémol : en cas d’affluence, la circulation dans les allées est difficile; l’accès aux animations désagréable ou demande de la patience…

    • ';
    • 14/03/2011

      Exposer Brassens, c’était engager une belle entreprise de dépoussiérage. Le pari est réussi à l’entrée. (…) Transparence, dessins, BD, photos : l’ensemble, tout en légèreté, a été mis en espace par deux scénographes venus du cinéma et de l’opéra. A la fois chronologique et thématique, le parcours n’est jamais linéaire.
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (217)

    • flomaes
    • Yoxigen
    • nade
    • nanou
    • brokenglass
    • violette
    • sophie
    • leomania76
    • jchden
    • N. T.
    • julie.houttemane
    • livia37
    • shen.helene
    • fccf.newsletter
    • kermel77
    • Anna
    • morgan.hubert.5
    • zahra.sebti
    • milie-p
    • ninounita
    • liliceram
    • celbaurain
    • stephaneperfetti
    • clotilde.pointivy
    • gaelle.crenn
    • adele_bloch_bauer
    • claire.dewaal
    • plouin
    • vogelamelie
    • alix.heuer
    • alice.martel
    • maire.thominette
    • joh-peccadille
    • camilleangibaud
    • aurore.sun
    ...et 182 autres personnes

    Ils l'ont vue (82)

    • dominique.branger
    • agnes
    • nathanaelle
    • Argonaute du Pacifique
    • lenamariap
    • zsofi-varkonyi
    • juraver
    • noctenbule
    • annelise.paillet
    • amelie-boccon-gibod
    • josephmonteiro
    • amdenn
    • fabienne.dumortier6505
    • wiki.vandekamp
    • thomas-f
    • dehonclelia
    • sofia-marley
    • anastelias
    • margueritelaborde9002
    • g.bouterin
    • gally_a1
    • Tassecarole
    • castaingbene
    • pando.pham
    • jess.perez.9469
    • deforn
    • Lucilelamagnifik
    • deborah-lepunski
    • alice.tabourier
    • fred.art
    • margueritelogin
    • tara-q
    • emilie_babut
    • catherine.varma
    • ciccio
    ...et 47 autres personnes