Votre action a été enregistrée avec succès !

Publiez une expo

Manet

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Manet et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Manet

Édouard Manet, Le Torero mort, 1864-1865

Huile sur toile Washington, The National Gallery of Art

Édouard Manet, Le Déjeuner sur l’herbe, 1863

Huile sur toile, 2,08 x 2,645 m. Paris, Musée d’Orsay

Édouard, Manet Olympia, 1863

Huile sur toile, 1,305 x 1,9 m. Paris, Musée d’Orsay

Édouard Manet, Le fifre, 1866

Huile sur toile, 1,61 x 0,97 m. Paris, Musée d’Orsay

Édouard Manet, Stéphane Mallarmé, 1876

Huile sur toile, 27,5 x 36 cm Paris, Musée d’Orsay

Manet

Inventeur du moderne

  • billet

    billets

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    Bande annonce de l’exposition Manet au musée d’Orsay - 1/04/2011

    « Manet, la carrière et le Salon » par Stéphane Guégan, conservateur au musée d’Orsay - 29/04/2011

    Arte – Manet, du classique au détail - 3/05/2011

    Les relations de Manet et Baudelaire par Claude Arnaud - 11/05/2011

    Manet, le rapport à l’actualité et à la politique par Stéphane Guégan - 30/05/2011

    Manet, le balcon – par Stéphane Guégan - 20/06/2011

    /
    précedent

    Achetez vos billets coupe-file pour l'exposition Manet dès maintenant ! Le paiement des tickets est sécurisé.


    logo-Fnac Visite simple 0 € Achetez vos billets >

    Plus qu’une rétrospective monographique, Manet, inventeur du Moderne entend explorer et éclairer la situation historique d’Edouard Manet (1832-1883), entre l’héritage réaffirmé du romantisme, l’impact de ses contemporains et le flux médiatique de son époque. Moderne, Manet l’est encore en défiant les maîtres anciens, de Fra Angelico à Vélasquez. Cette exposition repense de même les multiples liens que le peintre a résolument noués ou dénoués avec la sphère publique et politique. Car la modernité est aussi affaire d’inscription, voire d’opposition. Le parcours s’attarde donc sur l’enseignement de Thomas Couture, l’impulsion de Baudelaire, la réforme de l’art religieux, l’imaginaire érotique, l’art du fragment(é), le rapport à la peinture féminine (Berthe Morisot, Eva Gonzalès), la tentation mondaine, son impressionnisme décalé comme sa complicité avec le Mallarmé le plus noir. La reconstitution de l’exposition de la « Galerie de la Vie moderne », organisée en mars-avril 1880 en amorce du Salon, permet d’interroger enfin ce que signifiait pour Manet « créer en République ». C’est dire que Manet, inventeur du Moderne donne une place de choix à l’oeuvre tardif, mal connu et surtout mal compris si l’on en fait une banale étape vers « la peinture pure ». Il s’agit de la première manifestation d’ensemble consacrée à Manet en France depuis la mémorable exposition de 1983 aux Galeries nationales du Grand Palais, organisée notamment par Françoise Cachin, ancien directeur du musée d’Orsay.

    Dates 05/04/2011 - 17/07/2011
    Domaine peinture
    Période XIXe siècle
    Site officiel Musée d'Orsay
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 07/09/2011

      Les textes : l’art de dire une chose simple de façon compliquée.

    • ';
    • 03/09/2011

      Une leçon subtile et passionnante d’histoire de l’art. L’accrochage est particulièrement remarquable. Quant aux textes de salle, ils sont parfaits et clairs.

    • ';
    • 29/07/2011

      on réalise la richesse de la collection permanente du musée d’orsay, car beaucoup de tableaux présentés ici en sont issus…

    • ';
    • 16/07/2011

      Très belle expo où l’on découvre les différentes facettes de la technique du peintre

    • ';
    • 16/07/2011

      Encore une superbe exposition, encore une exposition remarquablement intelligente : heureux Parisiens ! Parcours thématique et (approximativement) chronologique, choix des tableaux, dessins, gravures : le visiteur va faire une passionnante (re)lecture de l’œuvre de Manet. Quelle dette Manet a-t-il contracté à l’égard de son maître, Thomas Couture, dans l’atelier duquel il a travaillé pendant six ans ? Comment décrire, analyser ses rapport à l’impressionnisme ? Que manque-t-il à ses représentations du Christ ou d’un « Moine en prière » pour constituer un art vraiment religieux ? Pourquoi ces tableaux découpés ? Que nous apprend la mise en regard d’œuvres de Manet avec celles d’autres artistes, ses contemporains (Fantin-Latour, Gervex, Berthe Morisot, Mary Cassat…) ? Quelle est la place des natures mortes dans l’œuvre de Manet ? Comment les écrivains, les hommes politiques ont-ils influencé Manet ?

    • ';
    • 12/07/2011

      Pas si géniale que ça!!!! assez peu de toiles qui ne viennent pas du musée d’orsay donc que l’on peut voir habituellement. Le tout noyé dans des oeuvres de même époque. Je ne sais pas où signaler le scandale que constitue la gestion des visiteurs à Orsay. AYant acheté sur le net une place à la Fnac il a fallu que j’aille physiquement à la Fnac pour retirer mon billet. Je me suis rendue au musée à l’heure prévue et là on me dit de faire la queue (environ deux heures sous la pluie), que nous sommes mardi et que le mardi ils ne peuvent pas gérer les réservations car il y a trop de monde. APrès avoir fait un scandale et demander un remboursement (achat à la Fnac donc remboursement à la FNAC… j’ai demandé un mot écrit pour pouvoir justifier de ma demande que l’on m’a refusé), on m’a fait rentrer. HONTEUX!!!! dans toutes les langues les visiteurs se plaignaient des Frenchies et de leur organisation lamentable.

    • ';
    • 08/07/2011

      très belle exposition, il y avait du monde mais avec la carte il y avait juste 10min de file d’attente, donc assez raisonnable pour une telle expo.

    • ';
    • 07/07/2011

      Une rétrospective de qualité, toutefois le sujet ne m’a guère convaincu … désolé …

    • ';
    • 07/07/2011

      Belles œuvres , commentaires manquent, espace peu adapté à une très forte fréquentation…

    • ';
    • 01/07/2011

      Déçue !!! Pas par Manet bien sur mais par l’expo, plus d’une demie de queue malgré un pass, des salles bondées, des cartels réduits à leur plus simple expression, et qui a eu l’idée stupide d’accrocher des grands formats dans une espèce de couloir ? Entre le passage et le manque de recul … J’avais espéré plus d’œuvres majeures mais l’essentiel des grands formats vient des collections d’Orsay. J’ai la désagréable impression d’avoir été appâtée par une opération commerciale, 30 ans que Manet n’avait pas été exposé à Paris, je m’attendais à mieux

    • ';
    • 28/06/2011

      Belle expo mais trop de monde pour pouvoir apprécier comme il se doit l’ouvre de Manet dans des salles trop petites

    • ';
    • 23/06/2011

      L’exposition manque vraiment d’explications. Une bio en introduction, quelques explications en début de chaque salle, plus de petit descriptif papier disponible à l’entrée et aucune explication des oeuvres et des divers documents si on n’a pas l’audioguide. Bref, on voit beaucoup d’oeuvres… mais on n’apprend pas grand chose. Enfin, il y a le monde qui ne facilite pas la visite (plusieurs tableaux sont assez grands, et donc impossible de prendre du recul pour les apprécier au mieux) mais là, je ne sais pas si les organisateurs peuvent y faire quelque chose…

    • ';
    • 22/06/2011

      Salles exiguës, oeuvres trop nombreuses et mal éclairées, ceci ajouté à l’affluence des visiteurs et des textes incompréhensibles. Tout cela gâche le plaisir… Lire la critique sur : http://parcours-art.blogspot.com/2011/04/manet-inventeur-du-moderne-au-musee.html

    • ';
    • 14/06/2011

      Les expositions de Manet sont toujours un évènement! Une occasion rare de voir certaines merveilles venant notamment des musées américains. Cette exposition attire la foule mais l’espace est bien géré et la jauge permet d’apprécier les tableaux sans se bousculer.

    • ';
    • 01/06/2011

      Finalement j’irai pas! Trop de monde. Vive l’émission « un soir au musée » et les catalogues d’expo.

    • ';
    • 30/05/2011

      Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, finalement je n’ai été ni déçue, ni vraiment surprise. C’était tout de même assez bien fait et j’ai pu y découvrir des aspects de l’œuvre de Manet que je ne connaissais pas.

    • ';
    • 26/05/2011

      On peut aimer Manet ou ne pas trop l’aimer, mais les conditions dans lesquelles les tableaux sont exposés sont absolument scandaleuses. On est entassés, malgré le principe de réservation, sans pouvoir prendre de recul, bousculé par le flot incessant des autres « privilégiés », c’est-à-dire ceux qui ont pu entrer. Et cela dans un espace sombre, étouffant, qui produit un effet cauchemardesque. Sortant de cet étouffoir, on est charmé par le vaste espace de la halle d’Orsay que l’on apprécie doublement. Le scandale est que l’expo commerciale, objet de grande publicité, soit cantonnée dans ce réduit. Je pense qu’il faudrait boycotter ce genre d’opération qui dégrade lamentablement la dimension esthétique des oeuvres.

    • ';
    • 22/05/2011

      Très interressante si l’on veut avoir un aperçu quasi complet de l’oeuvre de Manet, mais expo au final peu originale. Les comissaires se targuent de ne pas avoir fait une retrospective mais ça y ressemble drôlement. Bref on n’y apprend pas grand chose de plus sur le parcours artistique du peintre, mais certaines oeuvres venant de l’étranger (notamment l’Homme mort) valent le détour, même si les habitués d’Orsay vont y retrouver pas mal d’oeuvres du musée.

    • ';
    • 18/05/2011

      L’esposition pourrait aussi s’appeler: Manet connu et inconnu : on découvre Manet dessinateur, Manet artiste engagé, Manet peintre de salons (de Salon, on connaissait déjà!). La question « Manet, peintre impressionniste? » est posée, et les tableaux de cette période sont sublimes. Bref, une exposition magistrale, pour laquelle il faut absolument réserver son entrée à l’avance, on évite ainsi une très longue file d’attente à l’extérieur. A l’intérieur, en revanche, nouvelle file, mais cela permet une visite agréable : on peut voir les oeuvres de près et de loin. Je n’avais pas pris l’audioguide et je l’ai un peu regretté : les explications murales sont à mon avis insuffisantes.

    • ';
    • 10/05/2011

      Pas de mauvaise surprise, un maître absolu, un parcours sans faute.

    • ';
    • 06/05/2011

      Le grand plaisir de revoir les magnifiques toiles d’Edouard Manet. Exposition sans surprise

    • ';
    • 06/05/2011

      Expo magnifique évidemment comme toujours au musée d’Orsay, du très beau MANET ! Mais que de monde dans ces petites salles ! presque pire que Monet au grand palais, c’est dire .. Beaucoup de tableaux connus du musée d’Orsay bien sûr (donc possible à revoir plus tard) et quelques chefs d’oeuvre du monde entier ! Pour n’en retenir qu’un, je dirai « Le Combat du Kearsarge et de l’Alabama » du musée de Philadelphie, mis en parallèle avec « L’évasion de Rochefort » d’Orsay, superbe !!

    • ';
    • 02/05/2011

      Bonne exposition, bien organisée. Il y a des parallèles intéressants avec d’autres artistes (Baudelaire par exemple). Par contre, il y a peu d’explications pour chaque tableau, et les textes à l’entrée de chaque salle sont écrits dans un espèce de « jargon artistique », qui en est presque ridicule et incompréhensible… Dommage. Le Fifre et L’Homme mort sont juste splendides!!

    • ';
    • 02/05/2011

      Les oeuvres sont bien évidemment très belles, mais il y a trop de monde et peu d’explications si on ne prend pas l’audioguide.

    • ';
    • 01/05/2011

      Acheter son billet avant d’y aller sinon c’est faire 2 fois la queue (1 fois dehors, 1 fois à l’interieur)

    • ';
    • 30/04/2011

      Splendide, mais un peu cours ! Expo un peu « entassée » pour absorber la quantité de visiteurs. (surtout lorsqu’un guide fait sa petite conférence en « s’éternisant au ras d’un tableau -en l’occurrence le « Déjeuner sur l’Herbe »)

    • ';
    • 30/04/2011

      Beaucoup d’oeuvres qui ne sont pas de Manet. Oeuvre très variée. J’ai surtout apprécié les dessins. Peu d’info.

    • ';
    • 29/04/2011

      Trop de monde !! légendes difficiles à lire

    • ';
    • 20/04/2011

      trop « fouilli » l’itinéraire et la mise en scène sont plus que décevante, les commentaires sur les cimaises sont ridicuelemnt petites. Décevant !

    • ';
    • 18/04/2011

      Beaucoup trop d’oeuvres, dont certaines (dont les paysages) ne m’ont pas du tout émue. Cependant, les portraits sont sublimes, les ambiances données par les fonds aux couleurs froides mettent en valeur les auras de ses modèles. A voir, l’expo permet de voir plus largement l’oeuvre du peintre.

    • ';
    • 16/04/2011

      Somptueux, admirable, remaquable malgrè un audioguide sans beucoup d’intérêt. Courez-y vite : on ne reverra pas de sitôt réunies tant d’oeuvres (et de chefs d’oeuvres) provenant de musées étrangers. Mais allez-y dès l’ouverture (9h30) et achetez un billet coupe-file si vous n’avez pas de Carte Blanche parce que les files d’attente sont affreusement longues !

    • ';
    • 16/04/2011

      Grand rendez vous avec un peintre qui a chamboulé la peinture académique de son époque. Grand moment de bonheur malgré une foule de visiteurs qui empêche d’entrer en communion avec les toiles.

    • ';
    • 14/04/2011

      Pas de révélations, mais une très bonne expo tout de même.. L’affluence est limite supportable..

    • ';
    • 13/04/2011

      Belle exposition sans surprise

    • ';
    • 05/04/2011

      Un bon moment. Je retiendrai surtout la découverte du magnifique « Clair de lune sur le port de Boulogne » (pourtant conservé à Orsay), ainsi que de très beaux pastels. Un regret, l’absence de la version de l’ »Exécution de Maximilien » conservée à Mannheim.

    • ';
    • 09/05/2011

      Même les expositions décevantes sont un enseignement. Celle que consacre à Edouard Manet le musée d’Orsay en est l’illustration. D’où vient la déception ? Beaucoup de toiles majeures manquent à l’appel, les natures mortes ont disparu et les cimaises aubergine et vertes étouffent une exposition qui semble gouvernée par le snobisme d’une érudition tatillonne.
      Voir la critique complète >>

    • 01/05/2011

      Même avec une scénographie médiocre, on ne passe pas à côté d’une rétrospective Manet.
      Voir le site >>

    • 21/04/2011

      Le musée d’Orsay propose de redécouvrir ce peintre du XIXe siècle qui a su dépasser les styles et s’emparer des genres. Un accrochage érudit, mais qui manque souvent de précisions.
      Voir la critique complète >>

    • 16/04/2011

      Manet est un naïf. (…) Il exprime des sentiments vrais. Il le fait avec une théâtralité naturelle, sans forcer le trait. On dit qu’il a détruit le sujet. Mais tous les grands peintres savent que la peinture se passe ailleurs, au-delà des apparences. L’importance donnée au sujet, c’est l’affaire du public, de l’acheteur, de celui qui commande l’œuvre – c’est une illusion. A cette illusion, Manet a porté l’estocade. Mais il ne l’a pas fait exprès. Il est avant tout poète.
      Voir la critique complète >>

    • 15/04/2011

      Monter une grande exposition en temps de crise n’est pas un exercice aisé. La nouvelle exposition du Musée d’Orsay illustre malheureusement cet état de fait en proposant un parcours où manquent à l’appel une grande partie des chefs-d’oeuvre du peintre. (…) « Manet, inventeur du moderne », si elle n’est pas la grande rétrospective attendue depuis vingt-huit ans, a le mérite de oser des questions subtiles et complexes, au risque peut-être d’égarer le visiteur non averti.
      Voir le site >>

    • 13/04/2011

      L’exposition d’Orsay a un peu les défauts de ses qualités, inappropriée au grand public qui se trouve tiré à hue et à dia mais scientifiquement pertinente. Seules les cimaises peintes de couleurs intenses, du rouge au turquoise, allègent un parcours qui apparaît un peu comme une performance de spécialiste obligé d’innover sans pouvoir éviter d’emmêler les pinceaux.
      Voir la critique complète >>

    • 12/04/2011

      Que dire de plus, sinon répéter qu’à cette superbe exposition – qui n’est pas une rétrospective, mais une relecture ordonnée de l’œuvre, contextualisée par des œuvres contemporaines – vient s’ajouter un catalogue non moins superbe (…). Et l’on ne peut que remercier Stéphane Guégan de rendre le public intelligent en organisant une exposition très pédagogique sans renoncer à l’ambition scientifique qui est la sienne.
      Voir la critique complète >>

    • 08/04/2011

      Edouard Manet n’avait fait l’objet d’aucune exposition d’ensemble en France depuis plus de vingt-cinq ans. Le musée d’Orsay, au travers d’une centaine de toiles, cerne une nouvelle figure du peintre. (…) De son temps, on avait mal pardonné à Manet ses visions si vraies du monde extérieur; on l’en aime davantage aujourd’hui, où l’on attend de la peinture quelque chose de plus émouvant que le reportage de la réalité.
      Voir la critique complète >>

    • 08/04/2011

      Stéphane Guégan, conservateur au musée d’Orsay, a relevé ce défi avec beaucoup d’habileté. (…) On regrette juste à Orsay le rouge étouffant et le vert glacé des cimaises. Et pourquoi avoir remisé les natures mortes dans un placard ? Toute la sensibilité mélancolique de Manet est là, dans ces pivoines épanouies auprès d’un sécateur, hymne à nos printemps enfuis.
      Voir la critique complète >>

    • 07/04/2011

      Le musée d’Orsay propose un parcours subtil et limpide, placé sous le signe de la modernité, époustouflant au départ grâce à la juxtaposition d’Olympia et du Déjeuner sur l’herbe, mais qui par la suite perd un peu de son rythme du fait de l’absence de grands chefs-d’oeuvre comme Nana, L’exécution de Maximilien, Le déjeuner dans l’atelier et Le bar des Folies Bergère.
      Voir la critique complète >>

    • 04/04/2011

      D’une rétrospective Manet, on attend qu’elle réunisse de nombreux chefs-d’oeuvre pour les offrir à la jouissance du spectateur. L’exposition très réussie que Stéphane Guégan a conçue répond à cette attente. (…) L’ambition de l’exposition est donc affichée : rendre à l’artiste et à l’oeuvre leur complexité. (…) L’accrochage met en évidence provocante la variété et les changements de pied d’un artiste qui s’obstine longtemps à vouloir être compris, et même admiré.
      Voir la critique complète >>

    • 01/04/2011

      C’est cet argument du romantisme modernisé qui est développé, la plupart du temps avec bonheur. (…) C’est une exposition très complète, bien construite, et qui parvient à prouver assez bien son argument premier, à savoir que la modernité de Manet s’ancre aussi dans le romantisme, qu’elle réactive et revisite.
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (553)

    • nicolasdeleudeville
    • gyzmo
    • alethea
    • hombeline
    • mafa
    • jodye
    • dominique.branger
    • juclecia
    • laurade
    • christophecoussit
    • alinawolf
    • magritte
    • nanou
    • azza
    • kirikoo
    • sabrina75
    • judith.lasry
    • olsi
    • alexandrafehlauer
    • celiaconil
    • dodolinettebleue
    • gregoire.lefevre1
    • babelonflorens
    • aureliebracquart
    • mc.monfrais
    • ewratislav
    • jchden
    • c.milstein
    • mergyclemence
    • Sacha-Ursula
    • mov02
    • sarah.zennou
    • david
    • sofinet
    • ingridp2
    ...et 518 autres personnes

    Ils l'ont vue (242)

    • geoffroy.guigou
    • agnes
    • varna
    • hadrien
    • Elkeunger
    • laurefarantos
    • sandou2b
    • victran
    • lenamariap
    • cebolang
    • fccf.newsletter
    • maxbonhomme
    • mortensen
    • nick
    • chloe.bringuier
    • flore
    • adele_bloch_bauer
    • hugocouvry
    • carine.cauville
    • jean.csap
    • marie-c
    • merveakar
    • lilou-39
    • vabuffet
    • bolivar70
    • cyrielledeb
    • catherine.guillemin
    • launay.annelise
    • web
    • mhoulbert
    • juste.peciulyte
    • zazaie
    • marie.adamski
    • paris2010
    • magali-lesauvage
    ...et 207 autres personnes