accéder à exponaute
Votre action a été enregistrée avec succès !
Dogon

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Dogon et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Dogon

Maternité

Bois sculpté / pigments 14e siècle

Statue anthropomorphe

L’image androgyne (« roi-femme ») et ses parures évoque de façon allégorique un homme de haut rang de l’empire de Ghana et qui assure à la communauté paix, protection, nourriture et fécondité.

Masque zoomorphe

Masque du singe noir porté à l’occasion de la levée de deuil du Dama. Le costume du danseur comporte une collerette de longues fibres noires qui tombent jusqu’aux genoux, des bracelets et des ornements de chevilles en fibres

  • billet

    billets

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    Arte – Art Dogon : art multiple - 10/05/2011

    /

    Achetez vos billets coupe-file pour l'exposition Dogon dès maintenant ! Le paiement des tickets est sécurisé.


    logo-Fnac Visite simple 0 € Achetez vos billets >

    L’exposition présente 330 oeuvres exceptionnelles rassemblées pour la première fois et issues de collections du monde entier. Elle dresse un panorama chronologique de l’art dogon du VIIIè siècle à nos jours, témoignant de la richesse de sa diversité stylistique, depuis les premiers contacts avec les Tellem jusqu’au développement du goût européen pour les masques et la statuaire au XXe siècle. L’exposition montre l’impact des flux migratoires et des contacts successifs des Dogon avec les autres peuples de la région sur la culture et sur l’art dogon. Elle accorde une place originale à l’expertise technique menée sur les patines des statues et décline les typologies d’objets usuels et quotidiens aux techniques virtuoses et variées, rarement présentées en regard des grandes pièces de la statuaire.

    Dates 05/04/2011 - 24/07/2011
    Domaine arts premiers
    Site officiel Musée du quai Branly
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 03/09/2011

      Magnificence de l’art Dogon ! Une exposition extrêmement luxueuse, présentant des pièces étonnantes et pour beaucoup très anciennes et surtout découverte de l’art du forgeron Dogon, splendide d’un point de vue esthétique et technique. J’ai particulièrement apprécié la première salle des sculptures, labyrinthique à souhait ! A lire le HS des Découvertes Gallimard « En pays Dogon », par Aurélien Gaborit, passionnante introduction au monde Dogon.

    • ';
    • 27/07/2011

      J’aimais bien l’utilisation de la musique traditionnelle dans audioguide. C’est un vrai jeu de piste pour trouver les objets qui correspond au ce qu’on entend dans l’audioguide :)

    • ';
    • 16/07/2011

      J’aurais aimé une scénographie plus lisible et surtout mieux contextualisée des différents objets présentés pour mieux les mettre en perspective : des photos des costumes cérémoniaux pour les masques, des habitations pour les portes et poteaux, des schémas expliquant l’évolution des diverses influences dans la sculpture Dogon… Il y a bien une salle de visionnage… avec seulement une dizaine de places qui n’incite pas à prendre le temps de se poser. Au final, j’ai eu l’impression de n’avoir qu’effleurer la culture Dogon.

    • ';
    • 16/07/2011

      Ai du mal à être objectif : suis un inconditionnel de l’art de l’ouest africain !! Devant ces oeuvres, suis toujours estomaqué par la prodigieuse audace esthétique de ces artistes devant le problème de la représentation … Sublime !

    • ';
    • 08/07/2011

      Très belle exposition. L’expo se présente en 3 thèmes : les sculptures des différents peuples du pays dogon, l’art des masques et les objets usuels. A cela s’ajoute un documentaire sur les funérailles, une présentation de l’histoire de la découverte de l’art dogon et un documentaire sur la patine des statues. Des explications simples accompagnent le tout. Les différentes pièces (statues, masques…) sont très bien mises-en-valeur. Certaines statues sont vraiment remarquables. Bravo !

    • ';
    • 05/07/2011

      Statuaire raffinée et masques chargés de la cosmogonie de ce peuple de travailleurs. Expo sublime qui m’a ramenée 2 ans en arrière, comme un petit écho de mon trek sur la falaise de Bandiagara …

    • ';
    • 04/07/2011

      Intéressant mais inégal. C’est vrai que la salle des masque est impressionnante

    • ';
    • 30/06/2011

      Une scénographie froide qui dévalorise les oeuvres exposées. Lire la critique complète sur : http://parcours-art.blogspot.com/2011/06/lexposition-dogon-au-musee-du-quai.html

    • ';
    • 15/06/2011

      Belle exposition mais il y manque des photos d’habitations troglodytiques tellem, percées dans la paroi verticale ou accrochées aux anfractuo­si­tés de la roche, tels des nids d’hirondelles qui servaient de cimetières aux Dogons qui y hissaient leurs morts.

    • ';
    • 27/05/2011

      Très belle découverte, super expo, la partie concernant les masques est impressionnante !

    • ';
    • 18/05/2011

      Une formidable découverte : des pièces magnifiques (bien que la première salle fasse presque l’effet d’un fleuve d’oeuvres d’art dans lequel on se perd presque), un parcours assez pédagogique et donc un merveilleux voyage. Il s’agit pour moi d’une belle illustration de ce « regard de l’autre » auquel le musée du quai Branly nous sensibilise depuis 5 ans.

    • ';
    • 30/04/2011

      Pièces magnifiques mais j’avais plus apprécié la mise en situation de l’Exposition sur la Vallée du Niger qui a eu lieu en 1993 au Musée des Arts d’Afrique & d’Océanie. Il y avait moins de pièces mais le parcours était peut-être plus lisible pour les non initiés… La salle avec les « petites statues » était trop dense et finalement notre mémoire n’en conserve que quelques unes. Il aurait fallu également, à côté des objets des photos les montrants dans leur « réalité »

    • ';
    • 28/04/2011

      Les Dogons sont toujours vivants !! Seul Liberation a précisé  » « Depuis la prise d’otages français au Niger par Al-Qaeda au Maghr…eb islamique, en septembre 2010, tout le nord du Mali se trouve en «zone rouge» sur les cartes de l’ambassade de France. Autrement dit, il est formellement déconseillé de s’y rendre. Plus possible, donc, d’admirer la falaise de Bandiagara et de partir, pour de vrai, à la rencontre des 400 000 Dogons qui vivent encore sur le plateau qui la surplombe. Le musée du Quai-Branly, du coup, se transforme en raccourci parisien pour une plongée dans la fabuleuse âme du pays désormais interdit » Le peuple Dogon risque de mourir de faim pendant que nous admirons ses oeuvres…. et je ne veux imaginer la somme globale que représentent les objets exposés au Quai Branly. Je sollicite votre aide pour donner une vision plus large sur le peuple Dogon, et inciter le public à poursuivre le rêve par un voyage dans la falaise de Bandiagara. Cordialement

    • ';
    • 27/04/2011

      Quelle belle flânerie au tour des falaises du Pays Dogon, permetant de passer d’un peuple à un autre, voir les influences … comme toujours des cartels peut explicitent, des cartes trop hautes placées et pas toujours lisible et compréhensible. Mais quel voyage …

    • ';
    • 13/04/2011

      Toujours de magnifiques oeuvres au Musée Branly

    • ';
    • 06/04/2011

      Une belle expo à voir bien sûr mais je n’ai pas vraiment aimé la disposition des statues dans la grande salle : des cubes en vitre avec trois ou quatre statues dans chaque, sans explications ou si peu… Un papier résumant les statues exposées mais impossible de lire, il fait très sombre, et les explications fournies sur les murs (c’est la grande mode en ce moment) ne parlent qu’à des initiés, qui se sont renseignés au préalable ou qui sont de fervents adeptes de cet art primitif… Moi qui n’y connaissais pas grand chose j’ai été attirée par les statues aux bras levés, au style très primitif, sans visage ni détail, ou par les formes très féminines de certaines oeuvres… Mais cela manque vraiment d’informations et d’explications pour le grand public. On ne comprend pas non plus s’il y a un ordre chornologique ou pas entre chaque bloc, on passe de vitrine en vitrine sans vraiment savoir si il y a une évolution, une chronologie… Ne manquez pas par contre la boite noire sur la droite de la salle qui est une vidéo explicative sur la patine qui recouvre les statues (entre autres), et la projection avant de passer à la salle des masque : vraiment bien fait et très enrichissant ! La salle des masques est sublime mais pareil : on ne comprend pas ! C’est une expo qui parle à nos sens, à nos envies de voyage et de culture, elle est à voir mais il faut faire quelques recherches avant je pense… Ayant assisté au vernissage, je n’ai pas eu d’audio guide, peut être est il bien fait, à voir !

    • ';
    • 01/05/2011

      Tout l’art des Dogons dans une mise en scène plus esthétisante que contextualisante.
      Voir le site >>

    • 29/04/2011

      Si la mise en espace de ces oeuvres rend souvent difficile leur contemplation à cause d’un éclairage ténébreux, d’un accrochage parfois excessivement élevé et de vitrines démesurées, leur présentation selon la culture d’origine offre un aperçu brillant de la cohérence plastique et du fond animiste commun de l’ensemble de cette production artistique. (…) Son réseau [Hélène Leloup, commissaire de l'exposition] lui a permis d’obtenir de nombreux prêts privés internationaux, qui viennent construire une exposition pléthorique, tel un bel hommage à l’originalité historique et au génie artistique du pays dogon.
      Voir le site >>

    • 26/04/2011

      Le Musée du quai Branly réunit les trésors de cette vieille civilisation animiste de l’est du Mali. (…) Trois temps rythment cette exposition unique, composée de 330 œuvres venues du monde entier et qui constituent à peu près la moitié de ce qui subsiste de la civilisation dogon. (…) L’imagination déployée dans leurs formes épurées ou détaillées saute aux yeux. La force plastique qui a subjugué artistes et collectionneurs depuis plus d’un siècle demeure intacte.
      Voir la critique complète >>

    • 19/04/2011

      Au fur et à mesure qu’il avance, le visiteur apprend à regarder les objets : prenant le risque de l’interprétation, les cartels lui donnent les moyens d’identifier lui-même les styles (…) Toute la complexité ethnique se résoud ainsi dans un splendide jeu de formes, ouvert aux influences extérieures et capable de se réinventer lui-même. Ainsi informé, on découvre les masques zoomorphes avec un humour empli de respect. (…) La preuve par l’exemple que jamais l’intelligence n’affaiblit les mystères.
      Voir la critique complète >>

    • 13/04/2011

      Le résultat impressionne, mais manque hélas d’animation permettant de guider clairement la visite, si l’on n’est pas déjà aguerri à ce type d’exposition austère. On peut se sentir intimidé en pénétrant dans la première salle, qui ne comprend pas moins de 133 statues de bois dur, d’époques et de localisation différentes, présentées sous des cubes de plexiglas rassemblant les œuvres par sujet et localité.
      Voir la critique complète >>

    • 06/04/2011

      En raison de ses dimensions, de la splendeur de bien des sculptures et encore de la méthode analytique mise en oeuvre, cette manifestation de très grande ampleur est remarquable. (…) Symboliquement, l’exposition finit au pied d’une oeuvre exceptionnelle par sa taille et son ancienneté. Elle remonterait au Xe siècle (…) A cette date, l’art africain était donc d’ores et déjà entré dans l’histoire, de la façon la plus majestueuse.
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (159)

    • gean
    • olsi
    • dodolinettebleue
    • mc.monfrais
    • clelia_del
    • a.benhayoun
    • aurelieankner
    • expos
    • mortensen
    • zsofi-varkonyi
    • anais-picart
    • alice.martel
    • amelie.lemaux
    • ckrzykowiak
    • sylvainlienard
    • enora
    • aurore.sun
    • fgiambagli
    • celiaroussin
    • ophelie.soumbouleclerc
    • camilleserra
    • JUNFIVE
    • Fuzzyraptor
    • emma.pierre
    • jennyfer_w
    • rejanews
    • zazaie
    • marie.adamski
    • emilie.pitard
    • viinc-91
    • martha.breeze
    • pescot
    • isabelle_lila
    • jean.jean
    • amdenn
    ...et 124 autres personnes

    Ils l'ont vue (112)

    • dominique.branger
    • isacf
    • papposilene
    • sofinet
    • lenamariap
    • cebolang
    • zenon
    • maxbonhomme
    • adele_bloch_bauer
    • n.hoang
    • jean.csap
    • joh-peccadille
    • lilou-39
    • cathelie4
    • lulith-hichihara
    • julie.eugene
    • etienne.briere
    • danithy
    • c.papp
    • mc.blanc
    • mademoiselleJ
    • laraks99
    • natduj
    • kochiz
    • aniouchka
    • julien.bergis
    • marion.chombartdelauwe
    • helosnow
    • voule
    • Sylvain
    • belphegor
    • fedfil+exponaute
    • baristut
    • antje-burmeister
    • leeandersondesign
    ...et 77 autres personnes