Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Baba Bling

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Baba Bling et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Baba Bling

Paire de vases avec socle

Cette paire de vases en perles se trouvait dans une chambre nuptiale et fut probablement fabriquée par une Nonya (femme Peranakan). Les objets associés au lit sont devenus célèbres parmi les Nonyas au début du XXe siècle et maîtriser ce style devint également parmi les jeunes filles une qualité recherchée.

Ensemble de broches en or avec diamants taillés rose

Ces broches en diamant et en or (kerosang) étaient portées par trois par les femmes Peranakan comme fermeture de tunique. Les broches de style Penang telles que celles-ci, comprenaient généralement une broche plus grande (ibu) en forme de motif cachemire. Cette broche était accompagnée de deux petites broches (anak) en forme d’insecte ou de simple cercle.

Baba Bling

Signes intérieurs de richesse à Singapour

  • billet

    billets

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    L’exposition Baba Bling par Yves Le Fur, directeur des collections du musée - 23/11/2010

    /

    Achetez vos billets coupe-file pour l'exposition Baba Bling dès maintenant ! Le paiement des tickets est sécurisé.


    logo-Fnac Visite simple 0 € Achetez vos billets >

    L’exposition témoigne d’une histoire fascinante : comment la communauté chinoise immigrée à Singapour a imprégné de ses influences les coutumes et croyances de son pays d’adoption. À Singapour, le terme « Baba » désigne un « homme chinois » et, par extension, les descendants des communautés chinoises qui se sont intégrées dès le XIVe siècle dans le sud-est asiatique et qui ont incorporé au fil des siècles de nombreux aspects de la culture malaise dans leur culture d’origine. Le « Baba » désigne aussi le chef de famille qui a intégré des éléments de la culture européenne, via ses parents et ses grands-parents, pendant la période coloniale. L’ensemble de 480 pièces présenté dans l’exposition met en valeur la culture luxueuse et raffinée – et parfois « bling bling » – de cette communauté. Ces oeuvres – mobilier, textiles ornés de perles et de broderies, porcelaine, … – datent pour la plupart de la fin du XIXe siècle ou du début du XXe siècle. Cette période correspond à un important essor économique pendant lequel de nombreuses familles chinoises de Singapour se sont enrichies. Cet apogée économique, politique et culturel s’est matérialisé par un art de vivre dont la maison était le coeur et le signe extérieur le plus important. C’est donc le fil conducteur de la scénographie de l’exposition. La grande majorité des pièces présentées dans l’exposition provient des collections du Peranakan Museum de Singapour. Quelques pièces sont issues de collections privées de Singapour. Le Peranakan Museum a ouvert au public en 2008 dans l’ancienne école Tao Nan de Singapour, l’un des bâtiments faisant partie d’un ensemble dédié aux civilisations d’Asie du Sud-Est. Il rassemble une collection qui, constituée à partir de celles du Raffles Museum (1887-1969), est la plus complète au monde sur les objets de cette culture si particulière en Asie du Sud-Est. Elle restitue tous les aspects de la culture « Baba ».

    Dates 05/10/2010 - 30/01/2011
    Domaine arts décoratifs
    Périodes XXe siècle, XIXe siècle
    Site officiel Musée du quai Branly
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 29/01/2011

      La découverte d’une communauté inconnue est toujours agréable. Et quand celle-ci est présentée dans une muséographie simple, colorée et très accessible, le plaisir en est encore plus grand.

    • ';
    • 17/01/2011

      Un peu rapide vu le prix mais une belle mise en scène très aérée

    • ';
    • 13/11/2010

      Expo riche et très belle mise en scène. Une belle découverte pour ma part

    • ';
    • 30/10/2010

      Très belle exposition sur une communauté inconnue du grand public. Dépaysant.

    • ';
    • 01/11/2010

      (…)Elle réunit quelque 480 pièces appartenant à cette culture métissée, raffinée et luxueuse, mais aussi clinquante. Une scénographie originale reconstitue l’intérieur d’une demeure évoquant la vie quotidienne d’une communauté qui reste puissante. (…)
      Voir la critique complète >>

    • 01/11/2010

      Toutes les pièces proviennent du Musée des civilisations asiatiques, musée fascinant pour sa scénographie et ses multiples « period rooms » qu’on aurait d’ailleurs voulu voir bien plus nombreuses dans l’exposition, notamment pour la partie art de la table à l’élégance trop désincarnée, loin du décor « électrique » voir kitsch auquel il peut prêter. Une remarque que l’on peut d’ailleurs étendre à l’ensemble de l’exposition.
      Voir le site >>

    Ils ont envie de la voir (92)

    • alexislaborde
    • raphaelleeonvincent
    • dominique.branger
    • agnes
    • laurade
    • papposilene
    • vanessamo
    • fabienne-dumortier
    • aureliebracquart
    • mov02
    • auguerin
    • louise.gombert.5
    • mallary
    • darie.mayeux
    • marie.grange
    • benedicterocquain
    • kermel77
    • j-m-la-pluie
    • mvatier
    • daviddef
    • katiefechtmann
    • mfouere5986
    • marion.perraud
    • noctenbule
    • aurelie.pettoello
    • mbg.junior
    • kathia.ternois
    • cequimemeut
    • n.hoang
    • dlevot
    • laissa_agny2920
    • joh-peccadille
    • aurore.sun
    • peschard
    • mathias.champion
    ...et 57 autres personnes

    Ils l'ont vue (30)

    • Argonaute du Pacifique
    • cebolang
    • flore
    • malvina.dillmann
    • jean.csap
    • bolivar70
    • lulith-hichihara
    • JUNFIVE
    • sarah_tanase
    • olivier2236
    • alba-r
    • STEPHANIE
    • aniouchka
    • kfauconnet
    • adriane.tonlop
    • anaelle_bzh
    • miniju88
    • laurence.lamy1
    • marion-a
    • tara-q
    • sceno
    • clementsiberchicot
    • floriane.herrero
    • gaellesamy
    • contact6879
    • veljkovic
    • Elfie
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.