Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Chemin faisant…

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Chemin faisant… et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Chemin faisant…

Flucht aus wohnungen

Jochen Dehn et Rekolonisation 2004 Performance collective, Hambourg

« L’I. I. I. I. présente la première projection d’Un projet important»

Chloé Maillet et Louise Hervé, novembre 2008 Performance, La Box, Bourges

Duel

Jochen Dehn et Rekolonisation, 2004, Performance collective, Hambourg

Chemin faisant…

A walk around the block

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    De plus en plus, les artistes, pour travailler, sortent de l’atelier, vagabondent, arpentent les rues en quête d’inspiration. Observateurs insatiables, ils portent une attention toute particulière aux détails, aux signes, aux histoires qui façonnent la ville, à partir desquels ils échafaudent leurs propres fictions. La promenade est alors érigée en système d’écriture, en fil conducteur autour duquel se nouent des rencontres, des connections, des coïncidences… « Chemin faisant » réunit des artistes qui proposent des mises en récit de la ville par le biais de leurs déambulations. La marche devient un espace d’énonciation, fait de raccourcis, de tours et de détours. Ils réactualisent une figure un peu oubliée de notre modernité : le flâneur baudelairien tel que l’a décrit Walter Benjamin. Ce marcheur solitaire qui, en confrontant la géographie urbaine au passage du temps, transforme la ville en fantasmagorie. L’exposition fait donc le pari d’une rencontre improbable : celle de cette figure du Paris du XIXe siècle avec l’hyperplanification de la ville nouvelle, ultime utopie urbanistique de la France du XXe siècle. Le point de départ : considérer Marne-la-Vallée, cette « promesse de ville » formulée dans les années 1970, comme un terrain d’expériences. Comment réintroduire de la marche, du temps perdu et du récit dans un territoire quadrillé, supposé sans histoire(s) ? Confronter des usages singuliers aux desseins politiques ? Injecter une possibilité de divagation dans l’ordre imposé ? L’exposition s’articule entre intérieur et extérieur : comme un camp de base, elle sert de point de départ à des flâneries collectives dans l’espace urbain. Deux fois par mois, les artistes nous entraînent dans des « visites guidées » autour de la Ferme du Buisson, nous invitant à renouveler notre regard sur la ville à travers une expérience partagée… Dans le Centre d’art, l’on retrouve des propositions de ces mêmes artistes en écho à leurs excursions mais aussi d’autres oeuvres qui mettent en scène le rapport de l’artiste à la ville à travers une passion pour le local, le gros plan, l’archéologie, les récits vernaculaires, le passé et le futur… Le texte clair et lisible de la ville cartographiée, programmée, contrôlée se voit ici mouvementé, troublé, par les fictions singulières qui le traversent.

    Dates 30/05/2010 - 25/07/2010
    Domaine art contemporain
    Période XXIe siècle
    Site officiel La Ferme du Buisson
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique

    Ils ont envie de la voir (1)

    • marionbgoode

    Ils l'ont vue

    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.