Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Living Rooms / Pièces à vivre

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Living Rooms / Pièces à vivre et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Living Rooms / Pièces à vivre

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    Construit en 1654, le château, espace principal d’exposition pour le Centre d’art, possède une histoire en «milles morceaux », faite de transformations et de réaménagements, tant au niveau de la structure architecturale qu’à celui de l’organisation des pièces et des espaces de vie. Aujourd’hui, les salons et les pièces contiennent encore la mémoire de ces métamorphoses. C’est cette histoire invisible, à peine palpable mais qui laisse toute la place à l’imaginaire lorsqu’on se met sur sa piste, à laquelle nous invitent à penser les artistes de l’exposition « LIVING ROOMS/ PIÈCES À VIVRE ». Ainsi, chaque artiste investit métaphoriquement les lieux en réinventant ce que le château a pu être, a pu abriter, et ce qu’il pourrait devenir. Avec « LIVING ROOMS / PIÈCES À VIVRE », les artistes comme le public sont les acteurs et les sujets de ce qui figure de véritables pièces « à vivre ». Parmi les quinze artistes présents, certains se sont attardés à souligner les caractéristiques architecturales du lieu. Les Frères Chapuisat s’emparent du grand escalier sur un mode invasif et dans une logique d’occupation totale, tandis que Martin Boyce et Loris Cecchini proposent une lecture moderniste et poétique des espaces en s’attardant à valoriser ce qui relève d’une logique de circulation du visiteur, notamment dans les vestibules et les galeries. Les fonctions passées de chaque pièce sont aussi au centre du travail de Gitte Schäffer, Isa Melsheimer, Florence Doléac, ou Vincent Beaurin, selon un aspect domestique ou fantasmagorique. La présence humaine imaginaire, tout comme le décor un peu kitsch et vaguement intemporel du château, vient nourrir les oeuvres des californiennes Liz Craft et Pae White, celles de Javier Perez, Dominique Blais ou encore de Karim Ghelloussi. Enfin, la part fictionnelle et faussement narrative, propre au domaine, vient compléter l’exposition avec des pièces de la danoise Ann Lislegaard, d’Hugues Reip, d’Hubert Robert et de Delphine Reist. Avec ce titre « LIVING ROOMS/ PIÈCES À VIVRE », l’idée de l’habitat se conjugue avec celle du séjour ou de la pièce à vivre, celle où l’on reste et où l’on se repose : un espace vivant autant qu’habité… Les oeuvres pourront s’imposer à la manière d’un décor, seront le théâtre d’un événement advenu ou à venir. Chaque salon ou pièce sera transformé. Ainsi, décoré, squatté ou meublé, le château va revivre ou s’inventer de multiples histoires en s’appuyant sur des pratiques artistiques d’aujourd’hui, aux frontières partagées avec le design, la sculpture ou l’architecture par exemple.

    Dates 30/05/2010 - 03/10/2010
    Domaine art contemporain
    Période XXIe siècle
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique

    Ils ont envie de la voir (7)

    • lydie.mathurin.d
    • juliechabanas
    • dorothee87
    • just--me83
    • nathaliechambaz
    • sarah.belhadj
    • sony_graco

    Ils l'ont vue (1)

    • nicolasdeleudeville
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.